Vacances: Les Destinations De rêve Des stars

L’été constitue toujours une période idéale pour partir en vacances et oublier le stress du quotidien. Comme les simples particuliers, les célébrités ont également besoin de souffler et de rompre avec le rythme effréné du travail. Par contre, les stars ont leurs destinations privilégiées afin de se ressourcer et de refaire le plein d’énergie.

Long Island et les Hamptons pour s’éloigner de la frénésie new-yorkaise

New York n’a rien d’une destination extraordinaire à première vue. Pourtant, il existe une région de la Grosse Pomme que les stars, comme Mick Jagger ou Jennifer Lopez, adorent tout particulièrement. Il s’agit de Long Island, plus précisément des Hamptons. Situés dans le nord-est de l’île, les Hamptons constituent un vrai havre de paix pour tous ceux qui cherchent le calme et la tranquillité. Chaque été, elle accueille un grand nombre de célébrités.

Montauk fait partie des nombreuses attractions des Hamptons. Station balnéaire à l’extrémité est des Hamptons, elle est plutôt calme et reposante. Sur la plage, à proximité du phare, les vacanciers peuvent profiter d’une magnifique vue. Montauk est très appréciée par les surfeurs professionnels pour ses vagues, au spot de Montauk’s Ditch Plains. East Hampton et Amagansett sont aussi à visiter pour leurs belles plages de sable fin.

L’île touristique d’Ibiza pour faire la fête et des virées en mer dans les Baleares

Située au cœur de la Méditerranée, Ibiza est une des destinations prisées des athlètes et des stars. Cristiano Ronaldo y passe ses vacances pour profiter pleinement du soleil, des plages et de la mer. Depuis des années, Ibiza est également une destination incontournable pour ses soirées festives et ludiques. L’île la plus touristique des Baléares compte de nombreuses discothèques célèbres et accueille d’illustres DJ pour animer des fêtes grandioses et spectaculaires.

Ibiza regorge de lieux attractifs. Bâtie dans une crique naturelle, Sant Antoni de Portmany est la deuxième plus grande ville de l’île. Outre sa vie nocturne, elle propose une large variété d’activités en journée comme le nautisme de plaisance, la plongée, etc. Playa d’en Bossa figure aussi parmi les destinations à ne pas rater pour les amateurs de sport nautique. Cette station balnéaire possède un grand parc aquatique.

L’archipel d’Hawaii pour des vacances mémorables dans un cadre paradisiaque

Sans l’ombre d’un doute, Hawaii est également une destination de rêve pour de nombreuses actrices, chanteuses et autres célébrités telles que Julia Roberts ou Britney Spears. Composé de 6 îles principales et d’une centaine de petites îles, cet archipel est un vrai paradis pour les amoureux de la mer et de la nature. Hawaii est parfaite pour faire du surf, de nager avec des dauphins dans des eaux cristallines, etc.

Cependant, Hawaii n’est pas uniquement célèbre pour ses belles plages comme Magic Sands Beach ou Mauna Kea Beach. Cet archipel attire aussi pour ses volcans encore en activité et la beauté des paysages qui les entourent. Une visite à Hawaii Volcanoes National Park permet d’admirer le volcan Kilauea, en éruption depuis plus de 35 ans. Enfin, le Jardin botanique de Wahiawa, avec ses 11 Ha de forêts tropicales, est un véritable trésor.


Les Chefs Des Plus Grands Casinos

game-bank-188882_960_720.jpg

Abordons tout d’abord le sujet « Joël Robuchon », puisqu’il étend son empire sur toute la surface du globe. En effet, le célèbre chef français est mondialement présent dans les casinos et a implanté l’Atelier Joël Robuchon au Québec, à Macao, à Vegas, ou encore, bien entendu, à Paris. Le but de cet atelier est de faire briller les casinos par leurs cuisines et la gastronomie française. Le chef étoilé français connait un succès incroyable auprès des joueurs mais également des voyageurs : il réconcilie les gens et la cuisine gastronomique en balayant une image triste et trop traditionnelle. Au Grand Lisboa, situé à Macao, le Robuchon au Dome, situé au sommet du casino, fait beaucoup parler de lui, tout d’abord pour le cadre, mais également pour la qualité des prestations. Attention, tenue correcte exigée !

En France, un superbe exemple de la gastronomie au casino reste le Salon Rose, le restaurant du casino de Monte Carlo. D’ailleurs, ce casino est très célèbre, avec à son actif plusieurs apparitions dans des œuvres cinématographiques et hôte de nombreux événements hauts de gamme, comme des galas et des grands tournois. Le PokerStars Festival, par exemple, s’est déroulé dans ce casino, plus tôt cette année.

Le chef du Salon Rose n’est autre que Thierry Saez Manzanares. D’abord nommé sous-chef en 2009, il passe chef cuisinier en 2011. Depuis 5 ans donc, il ravie les papilles des amateurs de bonne cuisine. Thierry Saez Manzanares aime la cuisine simple et s’inspire des recettes méditerranéennes. Fasciné par l’Italie, il propose une carte hors du commun. Le carpaccios et les tartares sont notamment recommandés. Au-delà de 30 euros de consommation, vous pourrez entrer gratuitement au casino. Attention, encore une fois, une tenue chic est imposée.

Étonnement, c’est Las Vegas qui collectionne le plus de chefs gastronomiques. Au fil des années, Vegas est devenu un paradis des gourmets, une étape ultime dans la carrière des chefs. C’est d’ailleurs assez intéressant de parvenir à intégrer quelque chose d’aussi vrai que l’art culinaire dans une ville où le divertissement éphémère est maître.

Répartis dans différents restaurants et casinos, les chefs venus du monde entier cherchent tous à faire briller leur propre enseigne. Las Vegas est très branché italien, mais la plupart de ses chefs sont français. Encore une fois, Joël Robuchon est à la tête de son atelier, situé au MGM Grand Hôtel & Casino. Il est le seul restaurant de Las Vegas à être décoré de 3 étoiles par le guide Michelin. Mais le Palazzo impressionne également par le nombre de chefs qui excellent dans ses cuisines. Le restaurant Charlie notamment, qui propose une cuisine basée sur des fruits de mer, marque les esprits depuis plusieurs années. La Palazzo abrite de nombreux restaurants italiens dont le célèbre Carnevino dirigé par Batali. 

Et vous, quelle est votre expérience culinaire dans les casinos ?

Le Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

mart.jpg

Au fil des années, le Martinez est devenu une institution. Une institution qui domine de ses sept étages la mer Méditerranée. L’hôtel fut construit dans les années 1930, et, de cette époque, conserve toute l’allure du style Art Déco. Aujourd’hui, le palace conjugue cette sophistication au confort et à la technologie moderne. Ainsi, parmi les services de l’hôtel, existent le piano-bar L’Amiral, le L.Raphaël Beauty SPA de 900 m² (comprenant centre de remise en forme, fitness, massages, salon de beauté, coiffeur) et la piscine privée extérieure chauffée. C’est un hôtel… de luxe. Mais un luxe très raffiné, et même très affairé : l’effervescence qui habite ses murs durant la période des festivals à de quoi dire long : photographes, journalistes, employés, hôtes et visiteurs viennent profiter du bar et de la terrasse dans un mélange parfait de simplicité et d’efficacité. Il n’est donc pas étonnant de croiser parmi ses clients réguliers des stars à la hauteur de Monica Bellucci ou Juliette Binoche.

Et des histoires, les murs du Martinez en ont tonne à raconter. 2004, Quentin Tarantino est président du jury. Après le traditionnel dîner de préouverture, les jurés dînent au restaurant La Palme d’or. « Quentin Tarantino a entraîné le chef et le sommelier dans un cours de danse particulier mené par Benoît Poelvoorde alias Claude François (dans le film Podium) sur l’air d’Alexandrie, Alexandra », raconte l’hôtel. « Le réalisateur américain vient très régulièrement au Festival de Cannes et aime passer du temps à l’hôtel. Décontracté, il a pour habitude de s’installer au bar notamment pour prendre son café chaque matin tout en lisant rigoureusement la presse cinéma… Il y a quelques années, notre barman lui a fait découvrir le mojito, qu’il aime à prendre depuis. » Placé directement sur la Croisette, le Martinez a sa propre plage privée, et un restaurant où opère le chef étoilé Christian Sinicropi. Inspiré par des artistes plasticiens à l’instar de Skaka ou Laurent Mô, le chef Christian Sinicropi n’hésite pas à faire appel à eux pour participer à ses créations culinaires : l’environnement aidant, cinéma, cirque (Gruss), céramiques et dessins se rencontrent le temps d’un plat servi comme un scénario à La Palme d’Or, la table iconique de Cannes.

Le Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez

mart.jpg

Inauguré en 1929, l’hôtel Martinez de Cannes résonne encore des notes de jazz et de la gaieté des Années Folles. Construit dans un style Art Déco, son imposante bâtisse est inscrite depuis 2001 à l’inventaire général du patrimoine culturel. L’hôtel a participé depuis le début de son histoire au conte féérique qu’est le Festival de Cannes. Situé sur le célèbre Boulevard de la Croisette, le palace accueille régulièrement de nombreuses personnalités du monde du cinéma et des médias. Il connaît un changement de nom en 2013, pour devenir le Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez suite au rachat du groupe américain. A quelques mètres du Palais des Festivals et des Congrès, c’est dans ce lieu mythique qu’est décerné chaque année La Palme d’Or. Sans oublier la fameuse montée des marches, le tapis rouge où se côtoient les grandes stars du cinéma.


Sa renommée est également dûe à ses 409 chambres dont 27 suites, sa plage privée la Zplage, et son restaurant gastronomique 2 étoiles Michelin – La Palme d’Or -, le seul à Cannes. Ce restaurant accueille chaque année, selon une vieille coutume, les membres du jury et son président – la veille de l’ouverture de la compétition officielle. Clint Eastwoord, Leonardo DiCaprio et autres Brad Pitt sont autant d’habitués de ce restaurant étoilé. En outre, la piscine privée extérieure et le Spa Martinez de 900 m² rendent cet endroit particulièrement prisé des stars et autres acteurs lors du festival.

Avant la création du festival, l’endroit était plus prisé par des intellectuels comme Paul Valéry ou des industriels comme André Citroën qui venaient s’y ressourcer. Mais depuis, il devint en quelque sorte le lieu de villégiature des stars hollywoodiennes et des égéries du 7ème art avec notamment Liz Taylor, Charlie Chaplin et plus récemment Scarlett Johansson ou Monica Bellucci. Le Martinez peut être également un lieu de fête. En témoigne le concert que Jamiroquaï a offert aux festivaliers en 2011, des festivaliers excités et ravis par un show haut en couleurs dans les salons du Martinez. Si les propriétaires sont désormais qataris et les gestionnaires américains, nul doute que nombre de stars et autres acteurs passeront leur festival dans ce lieu iconique par excellence.

La Collection de Timbres Inspirée du Carré, par Hermès

carre-hermes-poste-collection-timbre.jpg

Quand le luxe et la philatélie se réunissent, cela engendre le timbre le plus chic du moment… Un carré Hermès à quelques centimes ? Possible grâce à la Poste. Pour la 13ème édition de ses timbres en forme de cœur, le distributeur du courrier français fait appel au savoir faire inégalé de la maison Hermès et à son iconique carré pour fêter une Saint Valentin des plus luxueuses.

Après Yves Saint Laurent, Chanel, Givenchy ou Lanvin, c’est donc au tour de la non moins célèbre marque de haute couture d’être mise à l’honneur. Grande première cette année, les timbres insérés dans le bloc comportent cinq visuels différents. Zoé Pauwels, dessinatrice en free lance pour la maison de luxe française depuis 1984 a donc pu s’y donner à cœur joie pour le plaisir des yeux des correspondants épistolaires.

Toutes les caractéristiques du légendaire foulard de soie sont reprises pour apposer la griffe Hermès au carré d’encre : des cœurs, des cygnes, des étoiles et une lyre. Entre naïveté et raffinement, les amoureux seront séduits. La collection « Heart » vendue en édition limitée est disponible dès le 28 janvier 2013.

Les Rolling Stones

icon_icon_rolling_stones_50_ans_1.jpg

Les Stones : « Plus qu’un groupe, un mode de vie »1

Les Rolling Stones – un nom éloquent, sans cesse en mouvement ; une musique qui s’ingénie, un way of life à l’image des héros de la littérature décadente : rebelle mais authentique.

Un mythe se construit et, c’est en dédiant une existence à l’établissement de leur essence sonore que les Stones ont contribué à bâtir le socle de la rock culture aux côtés des Beatles. A côté des boys de Liverpool, les quatre « mauvais garçons » détonnent. Exit le conciliant uniforme veste-chemise-cravate. Ils emportent dans leur sillage alluré de perfecto, slim destroy et santiags à moitié défoncées, une génération en quête de leader anti-conventionnel : l’archétype du junkie flamboyant est né quand la coupe corbeau saut du lit est adoptée. Aux doigts, des bagues têtes de mort ceignant l’idée d’une vie qui se doit d’être vécue à l’excès car, après réflexion, la fin n’est que le début.

50 ans déjà qu’ils mettent en émoi les fillettes et autres rebelles. Un espèce de royaume des ténèbres semble enserrer leur longévité : une des dernières énigme encore vivante dont la patte rythm and blues encore dévergonde la bonne musique de ce XXIe.

Et, à l’occasion de leur grand retour sur scène, les quatre irréductibles rockeurs prouvent une fois de plus leur répulsion face à la résignation normée : un intimiste concert surprise à Paris, le 25 Octobre, annoncé par tweet. De quoi revivre une seconde fois leur enfance musicale. Bref, une ambiance vintage qu’on ne peut se lasser de découvrir, redécouvrir et réinterpréter tant les époques s’interpénètrent. Bref, un style scellé et apposé au rock. Bref, ils n’arrêteront jamais.

1- Andrew Loog Oldham, manager des Rolling Stones