Les 60 ans de La Speedmaster Moonwatch Professional Chronograph.

bloggif_59157f72d4753.png

La Speedmaster a 60 ans – dix décennies durant lesquelles le modèle a évolué autour d’une esthétique et d’une histoire commune. Il faut dire que c’est à l’aune de la conquête de l’espace que la première Speedmaster s’envole pour la galaxie en 1959, au poignet de Walter Schirra. La deuxième version de la Speedmaster part, elle, le 3 octobre 1962, lorsqu’elle fut choisie par l’astronaute pour la mission Sigma 7 du programme Mercury. A partir de ce moment-là, Omega a fait de l’espace son terrain d’exploration. Trois années plus tard, en 1965, la Speedmaster est définitivement intronisée comme étant la montre infaillible qui permit le retour de la mission Apollo 11 sur Terre – au poignet de Neil Armstrong et Buzz Aldrin, elle est ici devenue la première montre à avoir marché sur la Lune.

En célébrant ainsi les six dernières décennies de la Speedmaster, Omega présentait à Londres un vif hommage à la vie du chronographe de 1957 à 2017… Autour de 60 modèles mémorables exposés le temps d’une soirée le 26 Avril dernier au Tate Modern de Londres, Omega conte une histoire unique, qu’il s’agisse d’éditions rares ou d’hommages rendus à la technologie, au design ou à l’esprit Speedmaster. Accueillie par le professeur Brian Cox, la soirée des 60 ans de la Speedmaster fut orchestrée autour d’une expérience sensorielle – à l’intérieur du musée, une décoration élégante et futuriste plongeait en effet les convives dans un univers mêlant son et lumière. Mais le plus impressionnant fut forcément l’arrivée en combinaison spatiale de Buzz Aldrin, 48 ans après son exploit stellaire.

Raynald Aeschlimann, président d’Omega, expliquait alors lors de cet événement : « La Speedmaster est l’un des chronographes les plus, sinon le plus iconique du monde. Pas seulement pour Omega, mais pour les nombreux hommes et femmes qui l’ont porté et qui lui ont fait confiance. Même après 60 ans, son pouvoir et son charisme n’ont pas été amoindris. Nous sommes tellement fiers d’avoir un événement de cette échelle et de le partager avec les plus grands fans de Speedmaster.  » Et parmi les fans du garde-temps, l’on comptait ce soir-là Clemence Poesy, Pixie Lott, Arizona Muse, Erin O’Connor ou encore George Clooney ! De quoi amener un peu plus d’étoiles dans la galaxie Omega.