Le Rouge à Lèvres, Invention De La Maison Guerlain

rouge-a-levre-guerlain.jpg

Les premières traces de rouge apparaissent dans l’Égypte des pharaons. Pour faire remarquer ses lèvres, Cléopâtre use du henné et du carmin écrasés. Dès le IXe siècle, les geishas, au Japon, redessinent leurs lèvres en rouge vif avec des pigments naturels issus d’une plante (beni-bana). Au XVIe siècle, la bouche se teinte d’un mélange à base de poudre d’insecte comme la cochenille. Durant tous ces siècles, le fard à lèvres liquide ou crémeux, se distribue en fiole ou pot et s’applique au doigt ou au pinceau.

La maison Guerlain, née en 1828, fondée par Pierre François Pascal Guerlain, ouvre sa première boutique rue de Rivoli. Le parfumeur créait alors des parfums uniques pour les plus grands. C’est à la même période qu’il rapporte d’Angleterre le « Liquid Bloom of Rose » un rouge à lèvres liquide. En 1840, la réputation de Guerlain est déjà faite. Le parfumeur déménage rue de la Paix. La maison propose désormais une gamme complète de senteurs et fournit pratiquement toutes les cours d’Europe. En 1870, c’est la révolution ! Guerlain signe le premier rouge à lèvres, l’invention originelle du bâton à lèvres dans son tube. L’idée est venue à Pierre François Pascal d’un cousin qui fabriquait des bougies. L’objet gracieux est élaboré à partir de cire rose à bougie parfumée. Présenté dans un étui avec poussette, rechargeable, »ne m’oubliez pas » fait de lui le premier rouge à lèvres moderne de l’histoire.

Consciente de son succès et certaine du futur triomphal de la nouveauté, l’entreprise propose en 1920 un nouveau modèle le « Rouge d’Enfer », qui s’ouvre et se ferme en tirant sur un pompon. Précurseur permanent, innovateur l’établissement conçoit en 1936, le « Rouge Automatique » véritable bouleversement , qui prend forme sous l’aspect d’un stick sans capot. Aujourd’hui, la maison met en évidence son patrimoine innovant, sa mission d’allier héritage et modernité en renouvelant le  »  Rouge Automatique » d’une gamme considérable de nuances contemporaines.

Azzaro Pour Homme

azzaro-pour-homme-parfum.jpg

Loris Azzaro, couturier, parfumeur et fondateur de la maison Azzaro, voulait créer un parfum  « pour les hommes qui aiment les femmes qui aiment les hommes ». C’est en 1978 que son souhait est exaucé par les parfumeurs Gérard Anthony de Firmenich et Martin Heiddenreich. C’est ensemble qu’ils vont composer la première fragrance pour homme de l’histoire de la griffe italienne : Azzaro pour Homme. Pierre Dinand dessinera le flacon dans la pure tradition des codes esthétiques de l’époque : verre ambré, typographie moderne et architecture facettée. Une couleur ambrée qui n’est pas sans rappeler celle du bourbon et qui sied bien au parfum Azzaro viril, sensuel et racé. Parfum de caractère, il allie avec subtilité, fraîcheur et puissance, un équilibre parfaitement maîtrisé qui fait sa renommée depuis 35 ans.

« Créer un parfum, c’est créer une atmosphère, commencer une phrase que chacun poursuivra à sa manière », c’est en ces termes que Loris Azzaro décrivait sa vision du parfum. Le couturier qui a habillé les plus grandes stars comme Romy Schneider, Jane Birkin, Claudia Cardinale ou Nicole Kidman, va faire ses premiers pas dans l’univers masculin avec son parfum Azzaro pour Homme. Au départ, les effluves anisés du basilic se mêlent à la fraicheur hespéridé du citron, puis, le vétiver et la mousse de chêne forment une note de cœur fraîche et sensuelle. Enfin, les notes boisées que dégagent l’ambre, le musc et le santal, donnent de la profondeur et de la texture à cette fragrance emblématique.

C’est pour l’homme latin qu’Azzaro à créé ce parfum, un homme affirmé, incorrigible séducteur,  conscient de son pouvoir d’attraction et jouant sans retenue de sa sensualité. Le chanteur espagnol Enrique Iglesias a naturellement été choisi en 2009 par la marque pour incarner l’homme Azzaro. Ce brun ténébreux et charismatique, pose pour la dernière campagne de la marque, devant l’objectif de Steven Klein et sous la direction artistique de Michel Mallard. La marque revisite le mythe du séducteur entre modernité et magnétisme. Azzaro pour Homme, une fragrance intemporelle, entre virilité et séduction.

 

Le Nouveau Volume de Chanel

mascarachanel.jpg

Après ses emblématiques Inimitable et Sublime, Chanel complète sa gamme de mascaras iconiques en proposant un tout nouveau rimmel à la fonction volumatrice. Ce pinceau inédit  est baptisé le Volume et s’impose avec une sobriété parfaite. Sa brosse dite en « flocons de neige » permet la superposition et l’interversion de picots longs et de picots courts, pour un cil à cil chargé de couleur, intensifié et amplifié. La formule est enrichie en cires naturelles et à la gomme d’Acacia, aux propriétés gainantes et fixatrices dans l’immédiat : le geste est instantané, précis, entre suprême sophistication et simplicité extrême.

Présenté dans la collection Jeux de Regards qui sera lancée le 15 février prochain, le Volume de Chanel est accompagné d’ombres à paupières et de crayons pour les yeux. Tout un éventail de tons oscillant entre les bleus mystérieux et les bruns incendiaires est mis à disposition. Cette toute nouvelle gamme de maquillage ouvre ainsi le bal des plaisirs de la combinaison des couleurs : telle la palette du peintre, la collection appelle à la liberté d’expression et au jeu de composition, jonglant entre les couleurs nommées Fascination, Séduction, Apparition ou encore Convoitise. L’élégance, l’harmonie et la distinction qualifient ces teintes, habillant un regard qui papillonne, captive et charme avec succès.

Sensibilité, délice et créativité sont au rendez-vous pour une aventure chromatique puissante et raffinée.