Les Méduses

smallmeduses.jpg

L’histoire des Méduses est une histoire française, qui commence en 1946 en Auvergne. Un homme, Jean Dauphant, y fabrique des couteaux dont le manche perd sa corne pour du plastique. Cette modification est une solution économique, adaptée à l’immédiat après-guerre et à ses temps difficiles, ainsi qu’une petite révolution. Car dès lors, ce producteur a l’idée d’employer le même plastique à la fabrication de chaussures de travail. Cette dernière invention plaît, se diffuse rapidement, et en génère une suivante quand naissent les sandales en PVC recyclable. De leur tout premier acquéreur au marché mondial, voici que ces sandales d’un nouveau type se sont vendues à travers leur histoire à plus de 100 millions d’exemplaires.

Les marques qui cette année choisissent d’intégrer ce célèbre produit à leurs collections estivales, travaillent avant tout sa solidité, son grand intérêt pratique et son look détonant. Généreusement colorées, comme chez Sophia Webster et son modèle Violeta doté de petits talons, ces chaussures ont véritablement le pouvoir de rafraichir et de revigorer les tenues d’été tombées dans la fadaise. Porter des Méduses, ce n’est pas trahir le bon goût, ni régresser vers une excentricité inspirée de nos jeunes années ; c’est participer de les rendre toujours neuves et donc immortelles, et en somme, c’est s’accorder avec la mode sur la meilleure des significations à donner à l’exploration d’une icône.