Rose Kabuki, Quand Dior Rencontrait le Japon 

xf514_mcd_rose_kabuki_p01a_sw_f39.jpg.pagespeed.ic_.i3hineuauq.jpg

Hiver 1955. Tout juste débarquée sur le sol français, la troupe japonaise de théâtre Kabuki file en direction de l’Avenue Montaigne. Accueillis avec mille attentions, les acteurs découvrent tout émerveillés les premières compositions olfactives lancées par la maison Dior quelques années plus tôt. Du Japon et de l’Asie, Monsieur a toujours su tirer l’inspiration de mille raffinements. Alors, lorsque le nez attitré de la maison Dior cherche à capturer l’essence de l’extrême Orient, c’est tout naturellement qu’il rend hommage à cet épisode de l’histoire ! 

Nourrie de ses voyages, oniriques et bien réels, l’inspiration de François Demachy dévoile ici une déclaration tendre, aérienne et surtout florale. « J’ai souhaité créer une rose délicate habillée de muscs poudrés et cotonneux à l’image des visages immaculés du théâtre traditionnel japonais. Elle est rose de cœur mais d’un blanc enveloppant à l’extérieur, qui nimbe ses pétales. Sa douceur caressante se pique d’une pointe vive ». Joliment baptisée Rose Kabuki, la senteur se fait aussi évocatrice — contant, sur des notes poudrées, le moment où la culture ancestrale nippone rencontrait l’élégance à la française. 

Puisant ainsi dans les tons et les souvenirs de Monsieur, Rose Kabuki vient compléter la collection ou plutôt, l’univers olfactif qu’est la ligne Maison Christian Dior. Une véritable déclaration d’amour au parfum, qui passe par la plus généreuse confection de bougies et de savons… Figurant au coeur de la palette de cet art de vivre parfumé, la fragrance Rose Kabuki développe sa grâce autour de nuances délicates. Sur une base tendre, des muscs poudrés fardent la fleur « Kabuki » qui, subrepticement, prend des allures théâtrales. Mais, lorsque la pointe d’une note cassis vient la vivifier et la bousculer, là s’exprime finalement toute l’harmonie de cette fleur ! Mieux, le final fait s’envoler cette Rose dans un tourbillon de caractère et de doux mystère. Un cache-cache nacré et flatteur à découvrir dès à présent.

Le Rose Eminemment Shocking de Schiaparelli Haute Couture 2018-2019

kim_1472.jpeg

L’actuel directeur artistique de la maison Schiaparelli faisait défiler la semaine passée à Paris sa collection Haute Couture 2018-2019 au coeur du Palais Garnier. Un lieu à la magnificence avérée qui venait jouer l’écrin parfait de cette collection — une collection baptisée ‘Animala Fantasia’ où le bestiaire Schiaparelli épousait des lignes folles et hautement bien exécutées! « Cela fait du bien de se lâcher et d’aller vers quelque chose de plus théâtral […] J’ai eu envie de parler d’elle en tant que femme. Elsa Schiaparelli était un personnage fantasque, ce que m’a confirmé sa petite fille, Marisa Berenson » confiait Bertrand Guyon. 

Et au passage N°8, on se dit que l’exercice couture est incroyable bien réussi. Mêlant savoir-faire éponyme et subversion caractéristique de cette maison, la collection Schiaparelli mettait en vedette l’iconique Rose Schoking inventé en 1937 — une teinte qui vient cette fois éveiller d’un culot-couture une pièce bouffante et bohème, théâtrale et sensuelle. Sur le visage du mannequin Tricia Akello, un masque non moins fantasque signé du plus grand chapelier de notre temps, Stephen Jones.  

Ce masque n’est pas sans évoquer un autre des codes de la maison de la place Vendôme — un symbole appartenant au répertoire surréaliste qui veut que le papillon incarne le changement. Et c’est bien cela que Bertrand Guyon parvient à faire avec cette maison iconique; faire entrer Schiaparelli dans le coeur et l’esprit des nouvelles générations. Une façon de démontrer, sinon d’affirmer, que la Haute Couture porte avant tout l’audace de la création. Et cette silhouette est incontestablement l’exemple d’une couture qui fait de l’art quelque chose de portable!   

Doria Arkoun 

Krug Rosé, L’audace de l’Excellence

krug_rose.jpg

Créée en 1843 par Johann Joseph Krug, qui a instillé la dynamique de ce champagne, la maison Krug s’est imposée comme leader sur le secteur. La participation à l’Exposition Universelle de 1900 de KRUG lui a permis de se positionner parmi les plus grandes maisons de Champagne, d’autant plus qu’elle en a gagné le Premier Prix. Vendue à Rémy Martin dans les années 70, elle passe dans le giron de LVMH en 1999, mais garde néanmoins les techniques de vinification propres à Krug. Le respect draconien – même après 6 générations – des règles permet l’élaboration de ces œuvres d’art. Le champagne Krug est en effet né de la volonté de créer un champagne au goût extraordinaire et consistant, qui n’existait pas à l’époque. Pour définir le style Krug l’actuel directeur Olivier Krug affirme qu’il « rappelle toutes les caractéristiques d’un grand vin, c’est riche en arômes, c’est complexe, c’est long, c’est profond »Ainsi, ce champagne – équilibre entre la force d’un grand vin et la beauté d’un grand champagne – se marie naturellement avec les cuisines les plus raffinées.

C’est dans la lignée du renommé Krug Grande Cuvée que s’inscrit le Krug Rosé, avec l’ambition toujours renouvelée de transcender la notion de millésime. Il réussit le défi d’être à la fois délicat et subtil, tout en offrant une palette aromatique inédite par sa profondeur. Une sélection exigeante des vins de trois cépages différents, issus de plusieurs récoltes et d’un Pinot noir macéré en conservant les peaux lui confère une couleur et une texture uniques pour un champagne rosé. L’excellence de ce champagne est due au respect de « piliers » définis par la maison. On pourrait citer la sélection très minutieuse des raisins, mais également la vinification particulière dans des petits fûts de chêne traditionnels et très anciens qui permettent un échange mystérieux entre vin et oxygène. Mais, c’est l’assemblage – de crus, de millésimes, de terroirs – qui donne la valeur ajoutée au champagne Krug et lui permet de ne pas se cantonner dans un millésime ou une spécialité puisque sa Grande Cuvée n’est pas datée.

Le Krug Rosé s’inscrit dans ce savoir-faire qui lui permet d’exprimer sa différence, son exception. Qualités qui se traduisent par des bulles fines et régulières et par une robe cuivrée exceptionnelle. Krug ne commercialisant ses champagnes que cinq ans après la mise en bouteille, ce Rosé est prêt à déguster, seul ou pour accompagner des plats épicés, un dessert ou les repas de fêtes des vacances de Noël qui approchent doucement. Nul doute que la fraîcheur, la finesse et le caractère de ce champagne raviront les Krug Lovers – des personnes vouant un culte à la maison – et les autres amateurs de champagne. Et pour ceux qui n’auraient jamais eu la chance de déguster un champagne Krug, le premier verre pourrait bien être une « révélation » pour reprendre les mots d’Olivier Krug, tant son style tout en richesse, élégance et intensité marque et ravit l’amateur.

Dior Prestige, La Crème Texture Riche

dior.jpg

Il est des effets de la nature et du temps que l’on aimerait être à même de maîtriser, d’atténuer, ou seulement d’apaiser. En partant de ce constat, les laboratoires Dior ont pris le temps d’observer en détail les agressions du froid et ses mauvais effets sur la peau. C’est ainsi que le froid amène par exemple les vaisseaux sanguins à se contracter pour maintenir le corps à bonne température. Cette adaptation, vitale certes, nuit cependant à la peau qui, ralentie, devient terne comme sans vie. Or, les réflexions amenées par la science Dior ont conclu que le meilleur isolant connu contre le froid, après le vide, n’est autre que l’air. Une simple histoire de physique ! Ainsi, les laborantins ont-ils niché au cœur de la formule de la Crème Riche une haute dose de billes de silice creuses afin de créer un véritable manteau cosmétique.

Face à la perte de sa souplesse, ou sa nouvelle rugosité, la peau délaisse en effet son étanchéité naturelle. Ici, le pouvoir de régénération de la Rose de Granville fut directement travaillé – plus lisse, plus pulpeuse, finalement plus ferme, elle révèle en fait la perfection d’une peau de rose. En faisant le pari de réinventer le confort, l’onctuosité, la richesse, la nouvelle formule de la Crème Texture Riche de Dior Prestige allie aux avancées une ultra sensorialité – rien ne sert en effet de penser l’hiver rigoureux sans prendre en compte les chocs thermiques incessants, et le vieillissement accéléré d’une peau exposée au climat mordant. Un rituel haute nutrition donc, qui, en trois étapes, appelle à faire face à toutes les situations de froid, le tout en plaçant en son cœur les plaisirs sensoriels. Une texture riche et une signature inédite, la dernière née des Dior Prestige est à découvrir depuis Janvier 2017.

Veuve Clicquot Présente La Collection Rich

veuve_rich.jpg

Il est un fait : la maison Veuve Clicquot doit sa réputation à son courage, à ses prises de risque, et à son incommensurable justesse. Jouant de son savoir-faire pour explorer ou dépasser les limites de la mixologie, la manufacture complète aujourd’hui sa collection Rich avec Veuve Clicquot Rich Rosé – un vin puisant sa force dans le fruit rouge frais !

Toujours à l’écoute des goûts et des attentes, Veuve Clicquot se prend cette fois-ci à faire se rencontrer différents mixologistes, poussés ici à partager leur savoir-faire sous la houlette du Chef de Cave Dominique Demarville. Le résultat ? Rien de plus que l’élaboration de nouveaux vins ! Avec un dosage supérieur et un assemblage sur-mesure, le Veuve Clicquot Rich est ainsi conçu pour amener les amateurs à rendre leur le champagne, tout en découvrant de nouvelles expériences gustatives. Et l’été venant juste de pointer le bout de son nez, il n’est un hasard si la collection Veuve Clicquot fut spécialement conçue pour être associée à une sélection d’ingrédients qui révélera toutes les subtilité de la mixologiste !

Ainsi, associé Rich ou Rich Rosé aux saveurs fraîches du marché, revient à inventer une toute nouvelle façon d’expérimenter la dégustation de vin. Puis, les notes marquantes de ce vin viendront aussi se rehausser au contact d’ingrédients soigneusement sélectionnés pour en dévoiler toute la subtilité. On choisira ainsi ananas, zeste de pamplemousse, concombre, céleri, poivrons ou thé pour le Veuve Clicquot Rich ; le gingembre, l’ananas, citron vert et thé pour le Veuve Clicquot Rich Rosé. Le tout servi sur glaçons, évidemment.

 

Elie Saab, La Nouvelle Eau de Toilette

bb.jpg
Rose : à la fois fleur, couleur et parfum. Source infinie d’inspiration pour Elie Saab, symbole absolu de féminité, le rose et la rose donnent naissance à un nouveau parfum qui épouse encore à merveille l’identité de la maison, couture, évidemment. Moderne et spontanée, la nouvelle Eau de Toilette d’Elie Saab incarne une féminité rayonnante, inspirée par l’une des couleurs fétiches du couturier.
Délicatement sophistiquée, Rose Couture se construit sur une envolée florale dans laquelle se mêlent la pivoine et la rose, dans une souffle de pétales. Arrondi de facettes fruitées et attendri d’une pointe de vanille, un fond boisé vient soutenir cette composition aérienne. Dans une robe spécialement conçue pour illustrer la nouvelle eau de toilette, le mannequin Toni Garrn incarne la femme Elie Saab, dans une robe de soie à l’extraordinaire traîne, qui évoque le sillage olfactif de Rose Couture ! Comme un opus à la femme Elie Saab et au couturier qui déclare :« J’aime les “femmes-femmes”, celles qui font virevolter leurs robes avec infiniment d’envie et de fierté. » 

La Collection Rose Piaget pour la Saint-Valentin

collier_rose_piaget_en_or_rose.jpg

Si la Saint-Valentin est là pour rappeler aux aimés combien ils sont chers, la maison Piaget, elle, compte bel et bien marqué l’évènement de l’éclat du diamant. Ce fut ainsi la rose qui fut choisie pour orchestrer la nouvelle collection ; emblème sans pareil de l’expression de la passion, ses pétales radiants se déploient dans une séduction aux multiples facettes. Féminine, raffinée, pulpeuse, joueuse ou délicate, chaque fleur conte une histoire unique, celle d’un amour qui fait battre le cœur.

A travers des créations joaillières et horlogères pleines d’audace, la rose prend ainsi le parti d’un riche bouquet fraîchement composé pour la Saint-Valentin. Sous son aspect le plus tendre, Piaget incruste la rose sur le cadran à fond argent de la montre Piaget Altiplano Rose en émail flinqué. Sertie de 668 diamants, la virtuosité inégalée de la manufacture vient cette fois révéler un cadran caché, à la façon de l’intensité d’une déclaration d’un amour passionné. Côté atours, la bague en or blanc s’enroule avec passion autour du doigt, proposant 71 diamants taille « brillant » pour donner vie à l’intense émotion qui unit deux amants ! Enfin, la nature éphémère et délicate de la rose est, elle, exprimée dans la dentelle d’or du pendentif Piaget Rose qui, par jeu d’entrelacs, vient s’enrouler autour du cou d’une femme, avec la promesse de ne jamais se faner. Oui, Piaget fige l’amour dans la noblesse des choses.

Le Clicq’call de Veuve Clicquot pour la Saint-Valentin

vc-clicqcall_1.jpg

Si le design Veuve Clicquot trône, reconnaissable parmi les grands crus, cela est bel et bien dû à l’audace d’une maison bouillante d’ingéniosité. Connue et admirée pour son caractère innovant, voici qu’elle met au service de Cupidon toute l’attention nécessaire au messager des cœurs. Un seau à champagne en forme de mégaphone qui sert d’écrin au Rosé Non Vintage, l’intention est certes amusante et avec un message écris sur-mesure, voilà qu’elle relève du génie !
La maison Veuve Clicquot transforme en effet le champagne en cadeau personnel et très, très attentionné. Avec un message sur-mesure, la Saint-Valentin prend des allures ! Sans la bousculer mais la fêter, le coffret Clicq’call permet d’enregistrer son propre message, tout en offrant au destinataire la possibilité de répondre en enregistrant un tout autre. Oui, les occasions d’offrir sont sans fin. Et puis, rien de plus personnel que de le dire soi-même après tout…

L’Essence et La Rose Dior

Parcourir le monde, sillonner les régions à la recherche des plus belles fleurs… “La création d’un parfum exige du temps“ avoue bien volontier François Demachy, nez incontesté de la maison Dior. “Mais aussi et surtout d’être stimulé par les voyages, à la rencontre des terroirs et des gens qui les animent, qui les préservent.“ C’est ainsi que François Demachy explore des terroirs rares – des terroirs façonnés par l’homme expert qui, avec abnégation, met au monde des matières premières aussi nobles que la Terre. Dans ce premier chapitre on prend plaisir à rencontrer les exploitants des champs de la Rose de Mai, ceux-là mêmes qui travaillent aux côtés de la maison. Car oui, François Demachy nous entraîne avec lui dans les champs dont les récoltes vont directement à la Maison de Parfums Dior. Les parfums Dior s’incarnent ainsi en véritable carte postale de tous ces voyages.

Comme à Grasse, là où la Rose de Mai égaie de sa teinte friandise les collines du pays. Demachy s’attache aussi à ce que chacune de ses rencontres soit une aventure humaine – le propos étant de soutenir et dynamiser des filières d’exception, rares et vulnérables. François Demachy cherche à offrir aux parfums Dior les fleurs les plus exceptionnelles. Et c’est ainsi qu’il s’envole pour l’Inde à la recherche du Jasmin le plus précieux, ou dans les confins du monde pour dénicher la Bergamote. C’est une épopée des sens que la maison Dior nous invite dès maintenant à découvrir au grès de quatre chapitres!

Dior et la rose en quelques dates

1900s : Au debut du XXe siècle la famille Dior achète le merveilleux manoir de «Les Rhumbes», à Granville, en Normandie. Depuis son enfance Christian Dior est entouré par les roses.

1947 : Depuis les premières collections la rose de Dior est une actrice à part entière de son style. Tant pour un chapeau ou une ceinture que comme ornement, motif textile ou broderie. A un moment donné, les robes de Dior deviendront elles-mêmes des roses, à cause de la forme ou de la couleur. Les couleurs des roses variant du blanc à l’écarlate jusqu’au rose, bordeaux, fuchsia, jaune. Plus tard il expérimentera des roses en noir, marron, or, bleu, argent.

1957 – 1988 : Tandis que Yves Saint Laurent donne aux robes Dior des formes plus géométriques mais encore romantiques grâce aux roses, Marc Bohan expérimentera des nouvelles formes et couleurs bariolées pour les roses de Dior. Entre ses créations, la robe pour le marriage civil de la Princesse Grace Kelly.

1959 : Roger Vivier crée le modèle emblématique des chaussures «Bouton de Rose» ou «Rose blossom».

1986 – 1997 : Gianfranco Ferrè conduit la femme Dior dans une nouvelle ère: dans son idéal d’opulence et beauté baroque les roses sont des femmes et les femmes sont des roses, et souvent les robes sont elles-mêmes des fleurs.

1995 : L’emblématique «sac Lady Dior» est né. Dans les années suivantes il sera réinventé et revisité à travers le motif de la rose.

1997 : Peter Marino devient l’architecte en chef de Dior. Dans sa mission de rénover plusieurs endroits clés et magasins phares il utilisera largement les roses. En outre, les murs de roses deviendront le cadre de défilés et événements.

2010 – 2015 : Afin de célébrer la passion de Christian Dior pour les roses Victoire De Castellane crée quatre différentes collections de haute-joaillerie consacrées à cette fleur bien-aimée. «Pré Catelan», «Bois des rose», «Rose Bagatelle» et «Roses des vents» sont de vrais chefs – d’oeuvre.

2013 : Dior parfums, en collaboration avec le botaniste André Eve, crée la Rose de Granville. Désormais cette variété de rose chère à Dior sera utilisée dans un large éventail de produits cosmétiques.

2013 : Sofia Coppola signe la nouvelle campagne pour le parfum Miss Dior avec son court métrage «La vie en rose». La publicité montre Natalie Portman entourée par des milliers de roses Dior.

2014 : Le maître parfumeur François Demachy crée pour Dior la «Rose élixir précieux»

2012 : La collection Automne/Hiver est entièrement consacrée aux roses Dior.

2016 : Le nouveau parfum de Christian Dior Parfums, «La Colle Noire» est entièrement faite de roses.