La Robe Portefeuille Diane von Furstenberg, Indomptable pour le PE 2019

image_12-09-2018_a_20.38-2.jpg

Elle voulait autrefois créer une robe sensuelle aux yeux de l’amant, présentable à ceux de belle-maman — pour le Printemps/Eté 2019, Diane von Furstenberg veut une pièce capable d’habiller sa petite-fille, sa CEO et elle-même. A New York cette semaine, la maison introduisait ainsi une version savamment catchy de l’iconique robe à décolleté cache-coeur. Fluide et légère. Et toute cette collection prenait pour point de départ l’idée de femme pionnière. 

 

« Nathan [Jenden, le directeur artistique actuellement en congé de maladie] m’a dit: ‘Vous êtes une pionnière.’ » C’est donc là que s’est forgée la pertinence d’une robe portefeuille indomptable pour la saison prochaine ; une pièce à la puissance avérée au contact de la femme qui l’enfile. Mélange d’imprimés décalquant fleurs sauvages et python, c’est dans un tissu vaporeux que se coupe une icône jamais démodée. Une pièce audacieuse qui, avec l’élégance qu’on lui connait, fait toute la différence !

La Robe Conte de Fée de Kate Middleton par la Maison McQueen

a92c67e3ae3d8fbd5723af732597c0eb.jpg

L’évènement est de taille — première mariée royale de l’ère numérique, Catherine Middleton est sur le point de se lier au Prince William d’Angleterre. Et c’est la maison McQueen qu’elle approche afin de réaliser sa robe conte de fée. La future princesse avait remarqué le travail de Sarah Burton pour la robe de la journaliste de mode Sara Buys lors de son mariage avec Tom Parker Bowles, en 2005. Près de six ans plus tard, le nom McQueen est sur le point d’être associé pour l’éternité à celui de la famille royale la plus en vue de la planète. 

2011 donc, le monde découvre la robe de mariée de Kate Middleton au moment où celle-ci quitte le carrosse qui la dépose devant l’abbaye de Westminster. Une pièce traditionnelle et séduisante, chic et inspirée — la robe McQueen distille dans une tranquillité de broderie et de tulle les gimmicks propres à la mode. D’inspiration Victorienne, la robe présente un corset doucement sensuel ; en satin légèrement appuyé aux hanches (signature McQueen) le corsage s’étend sur un appliqué de dentelle, piqués de roses, de jonquilles et de trèfles là aussi en dentelle. « Nous avons pris six types de dentelle différents et trouvé des motifs différents pour chacun […] C’est un effet de miroir complet et chacun des éléments joints et raccordés dans la jupe comme dans le corsage a été créé à la main » détaille Sarah Burton. 

Sur le tulle de soie ivoire laisse ainsi se voir tout l’artisanat traditionnel de Carrickmacross… Un artisanat qui remonte aux années 1800, ici exécuté par la Royal School of Needlework, installée au Château de Hampton Court. À l’instar du voile — 2,7 mètres de tulle de soie venant souligner là encore la référence florale. 58 boutons de gazar et d’organza, brodés à la main, figurent ce que Sarah Burton a cherché ici à inspirer : une rose anglaise sur le point d’éclore pour éblouir le monde de sa beauté. Lorsque Kate Middleton s’est liée au Prince Williams ce 29 avril 2011, le monde était en effet sous le charme.

La Robe de Grace Jones par Keith Haring

robe_grace_jones.jpg

1986. Grace Jones est âgée de 36 ans lorsqu’elle sort son album ‘Slave to the Rhythms’ — mais la créature est déjà une figure à part dans la mode underground, et membre privilégié de la clique Warholienne. Ainsi lorsque son album doucement grimpe vers le haut des charts, Andy Warhol souhaite lui consacrer des pages dans le prochain numéro de son magazine Interview. L’artiste évidemment ne cherche pas qu’une simple feature — ces images, Andy Warhol les veut à la hauteur de son époque. Le patron de la Factory orchestre ainsi une séance particulière. Et c’est au studio de Robbert Mapplethorpe que Warhol réunit Grace Jones et Keith Haring. 

 

La collaboration est inédite. Toute à la fois pop et primitive. Pour la première fois, le corps sculptural et phénoménal de Grace Jones sert de canvas à Keith Haring; et cette collaboration est loin d’être la dernière ! Durant 18 heures, Jones est transmuée par la symbolique de Keith Haring. À même le corps, le graffeur recouvre à la peinture blanche cette peau d’ébène. « Tandis qu’il me peignait, la transformation s’opérait, je me sentais devenir quelqu’un d’autre, comme si c’était mon corps, et non mon esprit, qui était sous acide » confie plus tard Grace Jones. En attendant, Andy Warhol et Robert Mapplethorpe figent l’expérience dans l’éternité. L’oeuvre est si complète qu’elle en inspire bientôt une autre : une robe monumentale de 18 mètres aux allures d’oeuvre d’art totale ! 

 

C’est pour les besoins du clip d’une autre chanson phare, “I’m Not Perfect (But I’m Perfect for You)”, que Keith Haring réalise une robe aujourd’hui iconique ! Une pièce de tissu longue de 18 mètres ainsi recouverte des hiéroglyphes du street artiste. Hors norme, la robe est à la mesure de l’aura de Grace Jones — la muse de Jean-Paul Goude longtemps à l’avant-garde d’une époque tout feu tout flamme ! Et Grace Jones l’arbore une seconde lors d’une soirée du nouvel an tenue au Roseland Ballroom à New York. Une pièce à l’extravagance maîtrisée qui vient signer toute la fascination provoquée par Grace Jones. Encore aujourd’hui.

La Robe Géométrique Proenza Schouler Printemps-Eté 2017

proenza.jpg

L’esthétique Proenza Schouler s’est rapidement distinguée à la Fashion Week de New York, et ce dès leur premier défilé – l’audace des coupes, des matières et des couleurs apportées par le duo de designer a propulsé leur succès. Pour la saison Printemps/ Eté 2017, ils semblent ainsi avoir renoué avec la géométrie de leur succès. Robe sculpture, chargée de différentes matières et de couches, voici que les plis scrutent enfin le podium de la maison – tant de soin et d’attention furent apportés aux vêtements qu’il est impossible ici de dénigrer le luxe au profit de l’instant ! Non, Proenza Schouler ne concourt pas au prêt-à-acheter.

Sexy and edgy, le duo de designer contribue à reconfigurer les codes du BCBG Américain – parfait pour les it-girls down town. Comme à son habitude, Proenza Schouler est allée piocher dans différentes ethnies l’ornements des pièces. Cette année, c’est au Japon que se trame cette collection. En quête d’un métier qui pourrait tisser de minuscules bandes de cuir, le duo s’est inspiré des techniques de coupe japonaises. Dans cette robe géométrique, ce sont aussi les sculptures d’Alexander Calder et le marbre étrange de Giovanini Lorenxo Bernini qui animent le mouvement et l’association de couleurs fascinantes.

Proenza Schouler a aussi cherché à expérimenter des couches de tissu rectangulaire afin de produire une nouvelle longueur – McCollough voulait en fait du court cette saison, mais n’a pas voulu faire de mini. Le résultat est ainsi cette espèce hybride de longueur bordée de plumes d’autruche, réalisée à Paris. Associée au pouvoir des couleurs primaires, la robe Proenza Schouler touche alors à la pure émotion.

 

Les Souliers Bicolores Dior Croisière 2017

diorsoulier.jpg

« On a pensé à la Parisienne de Dior qui va à Londres et devient plus excentrique », expliquait Serge Ruffieux. A l’heure où l’illustre maison Dior n’est pas encore parvenu à nommer un nouveau directeur artistique, la voici qui prend le large vers la campagne anglaise pour renouer avec l’héritage de Monsieur Dior. Le Blenheim Palace ne fut en effet choisi au hasard : en 1954, c’est là que Christian Dior lui-même fit défiler en présence et à la demande de la Princesse Margaret une collection comme une œuvre de charité pour la Croix Rouge anglaise. Quatre ans plus tard, Yves Saint Laurent, à la tête de la maison, en fit lui aussi ses quartiers pour un défilé des plus extraordinaires.

En 2016, la maison de l’avenue Montaigne y présente son défilé Croisière 2017 avec pour look iconique une mini-robe manteau trompe l’œil beige et noir. Attache foulard de soie imprimé de clichés anglais – parapluies et autre teinte vert campagne anglaise – ce sont pourtant les souliers vernis qui captivent le regard. Le futur it de la rentrée se présente dans une version bicolore crème et blanche perchée sur talon or d’inspiration disco-baroque. Joliment accordée d’épais lacets noirs pour le contraste. Les bottines Dior Croisière 2017 oscillent joliment entre tradition maroquinière et allure 70’s – du style pur !

 

La Robe Shiny Du Défilé Croisière Dior 2017

diorrobe.jpg

Un train historique de la compagnie Pullman dépêché pour amener les 600 invités vers le château de Blenheim, tel fut le début de la Croisière 2017 signée de la maison Dior. Installés dans l’enceinte de mythique château de Blenheim, les invités ont ainsi pu découvrir une collection somptueuse, faite de pièces mixant l’essence fleurie du style British aux courbes iconiques du tailleur-Bar et autres essentiels de la maison Christian Dior. Parmi les silhouettes ayant défilé, une robe-trench ceinturée et cirée dans un noir tirant vers le vert foncé qui ne cesse de captiver. Poches zippées et col rond, c’est aux sources d’un style fonctionnel tant aimé de Christian Dior que le duo Serge Ruffieux et Lucie Meier fait référence.

Et Londres ne fut pas choisi par hasard. En effet, la collection, mise en boutique fin novembre, marque aussi l’ouverture d’une nouvelle boutique Dior, inauguré le 3 juin dernier sur New Bond Street. Au numéro 160-162, Peter Marino a ainsi imaginé la plus grande boutique du Royaume-Uni ; mieux, « pour la première fois, le monde de Dior est intégralement présenté en un seul lieu. De Baby Dior à la ligne maison, de l’homme à la haute joaillerie » assure l’architecte. Pour les clientes, il a aussi imaginé des cabines plus grandes, et un éclairage plus doux pour, affirme-t-il, offrir une expérience artistique authentique !

 

Cannes : La Robe Dior D’Eva Herzigova

cannesdior.jpg

Mercredi 18 mai, pour le première de La Fille Inconnue de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne, Eva Herzigova, ambassadrice des soins Capture Totale Dior, est habillée et mise en beauté par Dior. Elle porte une robe longue en laine écrue et chaussures Dior Haute Couture. Elle est maquillée par Dior.

Cannes: La Robe Bustier Dior Haute Couture de Liu Yifei

diorcannes.jpg

Pour la Cérémonie d’ouverture du 69ème Festival de Cannes, le Mercredi 11 Mai, Liu Yifei est habillée et mise en beauté par Dior, accessoires Dior Joaillerie. Elle porte une robe bustier brodée en laine rose Dior Haute Couture, souliers et pochette Dior.