La Montre Dior VIII Grand Bal “Plissé Soleil”

dior_soleil.jpg

« La robe de bal vous fait rêver et doit faire de vous une créature de rêve. J’estime que dans la garde-robe d’une femme, elle est tout aussi nécessaire qu’un tailleur. Et si merveilleuse pour le moral… » Christian Dior n’aurait peut-être pu rêver d’accomplir la fusion d’une montre et d’une robe de bal. Pourtant, les ateliers de la Maison qui lui survit n’ont eu de cesse de dépasser les limites du possible pour éditer cette année une nouvelle version du garde-temps Dior VIII Grand Bal.

Une édition limitée plus généreuse avec 888 pièces ; un nom,“Plissé Soleil”, inspiré d’une technique de couture, et voici sans doute la pièce la plus éclatante de la collection. Le plissé soleil est ainsi reproduit sur la masse oscillante sous la forme d’une marqueterie de nacre gris métallisé, décorée d’un ourlet couleur vert d’eau… La Dior VIII Grand Bal “Plissé Soleil” s’éprend à faire détonner le bracelet qui, dans un profond bleu roi, vient un peu plus appuyer l’enchantement du garde-temps. Il ne fait pas de doute, la Dior Plissé Soleil est une icône en devenir.

La Robe De Bal Simone Rochas Printemps-Été 2016

robebal.jpg

L’armée Simone Rochas est de celles arborant des tutus houssés de mousseline rebrodée de roses, et des derbys fantaisie collés sur semelle Plexi… Une silhouette identifiable entre milles qui, cette saison encore, se trouve célébrée sur le catwalk. Alessandro Dell’Acqua a ainsi livré une vision fantaisiste et hyperbolique de l’ADN Rochas, influencée cette fois-ci par la force de la nature propre à l’art de la mise en scène du mouvement surréaliste. C’est donc une saison Printemps/ Eté 2016 placée sous le signe de l’hyper-féminité que propose le directeur artistique de la maison ; une poésie au charme très edgy.

Les vêtements étaient tout d’abord en proie à des volumes étonnants et rafraîchissants. Puis, ce sont les embellissements caricaturaux que l’on remarque comme un clin d’œil à la vieille école de la couture, tandis que sur certains looks la technique d’impression 3D fut utilisée… En résumé, Alessandro Dell’Acqua a ici hissé une féminité mixant poésie et extravagances… La femme Rochas semble ainsi s’animer d’une personnalité artistique doublée d’un quotient de séduction très subtile. Sa robe de bal est composée en découpes graphiques venant s’assagir au contact d’un nœud XXL piqué sur la poitrine… Oui, la femme Rochas aime la subtilité et l’espièglerie, cela, même si la robe dévoile un peu de son anatomie. La robe de bal Rochas se présente comme une pièce au charme immense, et à la désirabilité absolue !