Le Nano Bag Selon fendi

f.jpg

Il est un sac qu’il ne sert à rien de présenter : le Peekaboo, imaginé par Silvia Venturini Fendi  en 2008. L’accessoire est un sac au chic épuré. Un sac à l’élégance chuchotée, proprement débraillé. L’icône Peekaboo se porte tout soufflet ouvert. Une tendance ancrée dans une nouvelle idée, celle d’une sensualité ludique.

Et voici que, la saison prochaine, le Peekaboo s’introduit en version nano. Porté à la main, au cou, ou tenu du bout des doigts, le sac imprègne la liberté, ou plutôt la légèreté. Décliné dans des couleurs chic, engravé à l’aide de techniques japonaises afin de créer de magnifique détails bontaniques, le Nano-bag selon Fendi frôle, dangereusement, le haut degré de désirabilité ! 

 

Le Sac Peekaboo De Fendi

peeksmall.jpg

Peekaboo… S’il est un drôle de nom pour un sac, là n’en demeure pas moins l’essence de son succès. Imaginé en 2008 par Silvia Venturini Fendi, directrice artistique des accessoires de la maison romaine, « ce sac a marqué une rupture en 2008, car, dans une période de folie autour des it bags, il a su regarder à “l’intérieur” de lui-même, mettre en avant l’unicité d’un travail artisanal avec un choix audacieux et sans limites de matières. » Pour décrire les origines dudit sac, il faut remonter aux souvenirs d’enfance de Silvia Fendi. Le Peekaboo, c’est ce jeu qui consiste à disparaître en se cachant les yeux avec les mains, puis réapparaître en les rouvrant ! Alors, il n’est finalement pas étonnant que le Peekaboo soit définitivement à l’image des jeux de cache-cache auxquels il emprunte son nom – audacieux, surprenant, joueur, le sac est aussi imaginatif !

A l’instar du visage que l’on couvre et découvre, les deux grandes parties du Peekaboo s’ouvrent et se ferment le temps d’un clin d’œil. Justement, c’est en partant de cette idée que Silvia Venturini Fendi a su composer un sac au chic épuré : un sac à l’élégance chuchotée, proprement débraillé. Ses deux pupilles piquantes, façon regard de crocodile (cousues d’ailleurs en véritable croco), sont adoucies par une forme voluptueuse et classique. En faisant primer le savoir-faire sur le spectaculaire, afin de révéler une âme intime tout en surprise, l’icône Peekaboo se porte tout soufflet ouvert. Une tendance ancrée dans une nouvelle idée, celle d’une sensualité ludique.

Apparu pour la première fois sur les podiums milanais en 2008, le Peekaboo de Fendi est très vite devenu un incontournable. Silvia Fendi parle de whispered… (« de bouche à oreille »). Une « référence à une direction que nous avons prise en 2009 avec notre sac Peekaboo. L’envie de revenir à un luxe plus subtil, fait de codes très précis qui ne changent pas toutes les saisons. » Un sac made in Italy donc, élu, dans sa version mini, Vogue It bag 2015. Car oui, le Peekaboo se décline en micro, mini, régulier et large… Pratique et élégant à la fois, le sac rigide s’amuse d’un fermoir doublé pour se porter ouvert d’un côté et fermé de l’autre. Résistant au temps avec un chic absolu, le Peekaboo se décline dans diverses matières, du veau souple au python, en passant par le raffia. Abbey Lee Kershaw, Delfina Delettrez, Cara, elles ont déjà toutes le leur…

Le Peekaboo de Fendi se Mue pour la Bonne Cause

naomi-harris-fendi-peekaboo_2.jpg

Née en 2009, la ligne Peekaboo est l’essence même de la dualité — l’une des valeurs fondamentales de Fendi. Des sacs trompe-l’œil imaginés par Frida Giannini conformément au jeu préféré des tous-petits. En fait, ce nom de peek-a-boo, le sac l’emprunte au fameux jeu de cache-cache. En partant de cette idée, la directrice artistique compose un sac au chic épuré ; un sac à l’élégance chuchotée proprement débraillé. En faisant primer le savoir-faire sur le spectaculaire pour révéler une âme intime tout en surprise, l’icône Peekaboo se porte tout soufflets ouverts. Une tendance ancrée dans une nouvelle idée de sensualité ludique qui s’acquiert ce mois-ci aux enchères.

La particularité de ces nouvelles pièces ? Il n’y a que dix exemplaires. Dix exemplaires revisités par des personnalités comme l’actrice Gwyneth Paltrow, le top Georgia May Jagger, Cara Delevingne, l’architecte Zaha Hadid, l’illustratrice Tracey Emin, ou encore la chanteuse Adele. Dévoilés lors de l’inauguration du flagship de la maison Italienne sur Bond Street, chaque modèle sera édité en deux exemplaires, dont un réservé à son auteur. Avant d’être mis aux enchères sur le site fendi.com, les sacs seront présentés chez Sotheby’s. La pièce iconique allure ainsi sa silhouette de l’imaginaire de ces vedettes : entre strass et peinture, messages de paix et tags, l’histoire est avant tout une histoire de femmes, et de cœur. En effet, les bénéfices des ventes iront à l’association Britannique Kids Company. Les enchères se tiendront jusqu’au 30 mai sur www.fendi.com/peekaboo-auction.

Sacs à Main Pour la Saint Valentin

510b978ab6bc6.jpg

Pour célébrer Cupidon, un objet coup de coeur… le sac à main. Minimaliste ou classique, mini ou maxi, vintage ou futuriste, notre sélection de sacs icônes version printemps 2013.

Le Peekaboo Printemps-Été 2015 de Fendi

23.jpg
Ce fameux sac est tout droit inspiré d’un souvenir d’enfance que nous avons tous, et qui est tout particulièrement cher à Silvia Fendi, la créatrice. Le baptisant Peekaboo, elle fait référence au jeu éponyme, qui consiste à se cacher les yeux avec les mains avant de les rouvrir, créant un effet de surprise auprès de l’enfant, émerveillé. L’architecture du sac mime et figure cette action pleine de malice, oscillant entre la dissimulation et l’exposition. Il s’agit presque d’une confession : les deux parties qui le composent s’ouvrent et se ferment à la dérobée, subrepticement. La poche avant peut être laissée ouverte, telle une négligence suggestive. Elle dévoile alors une doublure intérieure décorative, souvent en cuir, souvent encore plus remarquable que l’extérieur du sac lui-même : c’est «l’effet peekaboo». Jeu espiègle et jeu de style, le sac jongle entre apparence et intime, entre le dessus et le dessous. La séduction n’en est que plus voluptueuse.
Si le Peekaboo est déjà célèbre et universel, il est aussi ultra-personnel : décliné en de nombreuses couleurs, matières, motifs et combinaisons, il peut être aussi fait sur commande. Du veau souple au python en passant par le raphia, le Peekaboo est un vrai caméléon, se métamorphosant dans l’unique but de plaire à chacune. Pour le défilé Printemps-été 2015-2016, il apparaît avec des couleurs vives, à l’esprit résolument jeune, distingué et dans la tradition de la maison Fendi.

Fendi Réédite le Peekaboo en Version Mini

posts-74.jpg

En avril 2013, la marque Fendi a présenté en exclusivité mondiale à l’espace maroquinerie du Bon Marché la version miniature de son sac iconique le Peekaboo lancé en 2009.

Reconnaissable à sa silhouette rigide et à son allure rétro de « Doctor bag », le Peekaboo est un des It-bags créés par Silvia Venturini Fendi, petite-fille d’Adèle et Edoardo Fendi, fondateurs de la griffe. Sorti en 2009 il séduit d’emblée la presse et les fashionistas du monde entier par son élégance et devient vite une pièce incontournable, pour Silvia Fendi « la simplicité est le nouvel excentrique ».

Chez les Fendi, spécialistes de la fourrure et de la maroquinerie depuis plus de 85 ans, tout est affaire de savoir-faire et de virtuosité technique. Silvia est tombée dedans quand elle était petite « Je sortais les sacs ouvragés, il y avait des miroirs dedans. La précision, je n’ai jamais oublié ça ».

La griffe propose aux clientes à travers la « FENDI Peekaboo Made To Order Experience » de personnaliser leur sac au gré de leurs envies et de choisir couleurs et matières pour un produit unique à leur image, entièrement réalisé à la main. En prime, la possibilité d’ajouter ses initiales et en cadeau, un petit mot pour chacune rédigé par la créatrice herself ! Le nouveau modèle réduit est disponible en cuir noir, beige, iris, bordeaux, en croco noir ou en python gris pour encore plus de sophistication ! Il  se porte à la main pour une allure distinguée ou en bandoulière pour ces dames en quête de liberté !