La Montre Chanel J12 Haute Horlogerie

j12_skeleton_open-worked_flying_tourbillon_fb.jpg

Lorsque l’exceptionnel est la règle, la haute horlogerie Chanel bien souvent parvient à composer des garde-temps mêlant à la préciosité et au sublime une technique horlogère des plus aboutis. Et 2015 n’échappe pas à la règle : la J12 Haute Horlogerie est le fruit d’une collaboration entre les ateliers de la maison de la rue Cambon et les maîtres-horlogers suisses de Renaud & Papi. Le tourbillon stylisé en comète précieuse tournoie ainsi avec légèreté ; on a l’impression de le voir se libérer de l’apesanteur à travers une complication noble et subtile. Sous l’impulsion du savoir-faire Renaud & Papi, le tourbillon se défait en fait de son pont supérieur et, comme flottant au-dessus du temps, en active pourtant le battement.

La J12 Haute Horlogerie se dévoile ainsi dans deux versions inédites : la J12 Tourbillon Volant Squelette, diamants ou diamantée, et la J12 Tourbillon Volant Comète. La première se construit autour d’une boîte en céramique high-tech noire mate, cerclée d’une lunette en or blanc. Le cadran, ajouré de 74 diamants taille brillant, se pique d’aiguilles en or blanc, elles-mêmes serties de 21 diamants. La J12 Tourbillon Volant Comète décalque l’un des totems de la maison. Composé de 18 rubis, son mouvement, conçu en exclusivité pour Chanel par la Manufacture Renaud et Papi, se scelle ainsi dans le cabochon du tourbillon en or blanc serti de 19 diamants taille brillant. Mais puisque l’exceptionnel est la règle, l’édition est limitée à 20 exemplaires.

La Montre Camelia Haute Horlogerie de Chanel

eternelles_de_chanel_high_jewelry_camelia_secret_watch_open.jpg

Conçue comme une collection capsule, la montre Haute Joaillerie Camélia continue à s’enrichir au fil des ans. En 2015, la maison convoque les inspirations fondatrices de la Haute Joaillerie de Chanel : la magie de la comète, la légèreté de la plume, et la simplicité du camélia. Il est ici question d’une audace virtuose : imaginer des pièces toujours plus complexes mais toujours plus délicates.

Ainsi naît le Camelia Haute Horlogerie. Sublime hommage à la fleur d’exception choisie par Gabrielle Chanel pour sa somptueuse simplicité, le garde-temps se compose autour d’une manchette immaculée de diamants, structurée avec la poésie d’un jardin. Le doigt se promène sur une allée scintillante de fleurs et de feuilles, mouvant ainsi un petit camélia, qui secrètement s’actionne pour révéler un cadran pavé de diamants baguettes. Une somptuosité horlogère qui se collectionne plus qu’elle ne s’acquiert.

Les Montres Gucci Dive

ya136303_001.jpg

La ligne Gucci Dive prend le pari de mêler à la quintessence du style de vie à l’italienne une allure résolument sportive. Avec les huit nouvelles montres qui viennent compléter cette collection, le pari est réussi : travaillés en acier inoxydable, les garde-temps arborent l’esthétique des montres de plongée traditionnelles, mais avec l’élégance racée propre à la griffe Gucci. Ainsi, ces montres audacieuses se parent d’une lunette tournante unidirectionnelle venant délimiter un cadran blanc mat, que l’iconique bande rayée vert-rouge-vert Gucci allure d’une aura résolument contemporaine.

Et pour ceux qui sont à la recherche de montres distinctives, le duo cadran bleu mat et bracelet en acier ne peut que les satisfaire. Il fait dire que cette version bleue bicolore de la Gucci Dive symbolise le thème nautique, tandis que la variante « noire intégrale » avec bracelet en caoutchouc, résolument masculine, incarne la quintessence de l’élégance de la collection Gucci Dive. Enfin, comme un sceau de qualité et d’authenticité, l’écusson historique de la maison vient se graver sur le fond du boîtier. Cet emblème conte l’histoire de Gucci à travers une figuration chargée de sens : un chevalier portant une valise et un sac à main comme pour évoquer le passé de portier de Guccio Gucci à Londres ; et une rose, pour incarner la beauté, véritable quête du fondateur de la maison florentine. Du modèle orignelle, la nouvelle collection parvient à conserver toute la puissance du design d’origine. Une ligne à découvrir en boutique dès le mois de mars.

No Limit pour la RM 011 Edition Black Night de Richard Mille

richard-mille-rm-030-black-night.jpg

Carrosserie imposante, motorisée par le calibre RMCA1, identifiable à sa grande date à 12 heures, son affichage du mois à 4 heures et son chronographe flyback, la RM 011 édition Black Night cache bien son jeu. Ce bolide de course contient sous son capot un boîtier en carbone NTPT (Thin Ply Technology Nord), un matériau futuriste qui se distingue par son graphisme ondulé et harmonieux. Derrière ce procédé Richard Mille ouvre de nouvelles voies innovantes dans le circuit de l’horlogerie en injectant des matériaux de pointe, issus de la recherche et de la haute technologie.

« C’est le concept qui définit les composants et non les composants qui définissent la montre. » dit Richard Mille. Ce n’est plus un secret, le créateur aime prendre des risques en jouant avec les matières.  En choisissant le carbone NTPT Richard Mille mise sur la fiabilité, la sécurité et la résistance aux chocs comme l’exige une voiture de compétition. Efficace et puissant, le NTPT a été initialement développé pour la confection des voiles de bateaux de course. Très apprécié pour ses qualités de résistance et de légèreté, il a également fait son apparition en Formule 1 et dans le secteur de l’aéronautique. Cette montre au caractère unique cristallise la passion de Richard Mille dans le monde de l’innovation technologique.

L’Altiplano de Piaget Déclinée sur Bracelet Or

g0a40105.jpg

L’esprit d’initiative et d’innovation de Piaget est à lier à la liberté et l’anticonformiste des années 60-70. Une décennie de libération artistique exprimée dans le monde de l’horlogerie par l’utilisation de matières inédites et l’exploration de nouveaux portés. Cette liberté de ton, Piaget l’exploite dans un garde-temps : l’Altiplano, lancé en 1998. Et la virtuosité technique de l’horloger achève d’en faire une icône à l’identité forte ; lignes pures, cadran sobre et index à bâtons doubles et simples, bref, une montre d’une grande finesse. Au SIHH 2015, le mythe se métamorphose en un must-have chic et urbain, autour de six nouvelles références sur bracelet en or.

C’est ainsi la première fois que les garde-temps extra-plats Altiplano s’entichent d’un bracelet en or. Conçue pour elle et lui, la nouvelle collection Altiplano jongle avec l’or rose ou gris, dans deux diamètres différents, et avec une lunette polie ou sertie. Et le modèle Piaget Altiplano Chronographe constitue un nouveau double record dans le domaine de l’extra-plat, puisque la manufacture a utilisé des composants plus fins qu’un cheveu. Le résultat ? Seulement 4,65 mm d’épaisseur. Un design pur donc qui, au contact de boucle intégrée, renforce son caractère raffiné, pour un chic actuel et une élégance intemporelle, une finesse et une discrétion raffinée.

La Royal Oak Offshore Chronograph 42mm

La montre Royal Offshore, révélée en 1993, ouvre la voie à la montre 42mm. Malgré des avis mitigés sur le gabarit oversized de cette montre, la maison, par son savoir-faire et son originalité dans la démesure des proportions, s’est affirmée et est restée incontournable.

L’Heure Envoûtée de Cartier

Cartier présente sa collection « L’Heure Envoûtée », où les pierres rares sont imprégnées de la créativité d’une imagination brillante. La scène d’un rêve éveillé donne vie à ces gardes-temps.

La Montre Dior VIII

diorpp.jpg
Ne disait-il pas « Le noir et le blanc pourrait suffire mais pourquoi se priver de la couleur ? ». De fait, ancrées dans l’univers du créateur, la Dior VIII est faite de symboles toute entière, à commencer par son nom. Le huit, chiffre récurrent, rappelle la date de création de la maison, le 8 Octobre 1946 ; le nom de la première collection baptisée « En Huit », ainsi que le VIIIè arrondissement de Paris, adresse de la maison Dior avenue Montaigne. Enfin, il s’inscrit dans un cercle infini lorsque s’inverse le chiffre étendard, signe d’un garde-temps absolu de la femme Dior.
Le design s’emploie aussi à se remémorer les années fastes de la maison de Haute Couture avec le motif pyramidal des maillons en souvenir du tailleur « Bar », silhouette si emblématique du New Look et révolution des années d’après guerre. De plus, c’est dans l’optique d’aborder une harmonie des créations d’hier et d’aujourd’hui que se déploie ce duo de montres aux couleurs vitaminées en hommage à la garde-robe féminine de Raf Simons. Dès lors, son envers se traite avec autant d’exigence que la doublure d’une robe. D’un cuir bleu métallisé associé au rose des saphirs, la seconde tient dans l’opposition des teintes, quand le cadran en céramique noire renforcé en acier inoxydable vient assagir l’explosion vibrante, pour ne pas se départir de cette élégance si chère à l’esprit Dior. Disponibles en seulement 188 exemplaires chacune, l’audace de la création couplée à l’élégance passée reste donc une fleur rare.

Les Montres Dolce&Gabbana Éveillent les Rêves de la Jeune Matilde

Pour sa première apparition devant la caméra, Matilde, la fille de Bianca Balti, a un rêve, elle veut surprendre sa mère avec un cadeau spécial …

Réalisé par Marco Braga et Giuliano Federico
Avec Bianca Balti, Matilde Balti et Elbio Bonsaglio
Réalisé par Alvise Tedesco
Soundtrack par Nelson Tordera
Montage par Giulio Volpe

100 Montres Cultes à Lire

1716123-communique-presse-100-montres-cultes-02-jpg_1695253.jpg

Très documenté et richement illustré, Emmanuel Lacroix et son ami Thierry Gasquez signent là un beau livre de 128 pages, où s’inscrit « leur » collection de 100 montres cultes. L’ouvrage, édité par les éditions Solar, est richement illustré d’une documentation contant l’étourdissant univers des montres bracelet, dans un habile mélange d’objets anciens et contemporains. L’histoire de l’horlogerie au pas des must-have du genre : la Seamaster d’Omega, Jaeger-LeCoultre Reverso y côtoient la Rolex Oyster et la Hublot Big Bang. C’est Emmanuel Lacroix qui convertira un jour son ami Thierry Gasquez à l’horlogerie traditionnelle mécanique. A travers la vision captivante de ces deux amateurs de la grande horlogerie se découvre des montres moins connues, pourtant tout aussi prodigieuses :  Bethune, Philippe Dufour, Vianney Halter ou encore MB&F…

Unis par cette passion commune, les deux amis partagent ainsi leurs connaissances, souhaitant, à leur niveau, en toute humilité, contribuer à la promotion du patrimoine horloger en guidant le lecteur dans ce monde épique qu’est l’horlogerie internationale. On y découvre avec entrain la Royal Oak d’Audemars-Piguet, et le mythique Arceau d’Hermès, le temps suspendu… Disponible en Belgique, Canada, France, Luxembourg, Suisse, il est finalement la quintessence du paysage horloger traditionnel.