Krug Rosé, L’audace de l’Excellence

krug_rose.jpg

Créée en 1843 par Johann Joseph Krug, qui a instillé la dynamique de ce champagne, la maison Krug s’est imposée comme leader sur le secteur. La participation à l’Exposition Universelle de 1900 de KRUG lui a permis de se positionner parmi les plus grandes maisons de Champagne, d’autant plus qu’elle en a gagné le Premier Prix. Vendue à Rémy Martin dans les années 70, elle passe dans le giron de LVMH en 1999, mais garde néanmoins les techniques de vinification propres à Krug. Le respect draconien – même après 6 générations – des règles permet l’élaboration de ces œuvres d’art. Le champagne Krug est en effet né de la volonté de créer un champagne au goût extraordinaire et consistant, qui n’existait pas à l’époque. Pour définir le style Krug l’actuel directeur Olivier Krug affirme qu’il « rappelle toutes les caractéristiques d’un grand vin, c’est riche en arômes, c’est complexe, c’est long, c’est profond »Ainsi, ce champagne – équilibre entre la force d’un grand vin et la beauté d’un grand champagne – se marie naturellement avec les cuisines les plus raffinées.

C’est dans la lignée du renommé Krug Grande Cuvée que s’inscrit le Krug Rosé, avec l’ambition toujours renouvelée de transcender la notion de millésime. Il réussit le défi d’être à la fois délicat et subtil, tout en offrant une palette aromatique inédite par sa profondeur. Une sélection exigeante des vins de trois cépages différents, issus de plusieurs récoltes et d’un Pinot noir macéré en conservant les peaux lui confère une couleur et une texture uniques pour un champagne rosé. L’excellence de ce champagne est due au respect de « piliers » définis par la maison. On pourrait citer la sélection très minutieuse des raisins, mais également la vinification particulière dans des petits fûts de chêne traditionnels et très anciens qui permettent un échange mystérieux entre vin et oxygène. Mais, c’est l’assemblage – de crus, de millésimes, de terroirs – qui donne la valeur ajoutée au champagne Krug et lui permet de ne pas se cantonner dans un millésime ou une spécialité puisque sa Grande Cuvée n’est pas datée.

Le Krug Rosé s’inscrit dans ce savoir-faire qui lui permet d’exprimer sa différence, son exception. Qualités qui se traduisent par des bulles fines et régulières et par une robe cuivrée exceptionnelle. Krug ne commercialisant ses champagnes que cinq ans après la mise en bouteille, ce Rosé est prêt à déguster, seul ou pour accompagner des plats épicés, un dessert ou les repas de fêtes des vacances de Noël qui approchent doucement. Nul doute que la fraîcheur, la finesse et le caractère de ce champagne raviront les Krug Lovers – des personnes vouant un culte à la maison – et les autres amateurs de champagne. Et pour ceux qui n’auraient jamais eu la chance de déguster un champagne Krug, le premier verre pourrait bien être une « révélation » pour reprendre les mots d’Olivier Krug, tant son style tout en richesse, élégance et intensité marque et ravit l’amateur.

Le Clicq’call de Veuve Clicquot pour la Saint-Valentin

vc-clicqcall_1.jpg

Si le design Veuve Clicquot trône, reconnaissable parmi les grands crus, cela est bel et bien dû à l’audace d’une maison bouillante d’ingéniosité. Connue et admirée pour son caractère innovant, voici qu’elle met au service de Cupidon toute l’attention nécessaire au messager des cœurs. Un seau à champagne en forme de mégaphone qui sert d’écrin au Rosé Non Vintage, l’intention est certes amusante et avec un message écris sur-mesure, voilà qu’elle relève du génie !
La maison Veuve Clicquot transforme en effet le champagne en cadeau personnel et très, très attentionné. Avec un message sur-mesure, la Saint-Valentin prend des allures ! Sans la bousculer mais la fêter, le coffret Clicq’call permet d’enregistrer son propre message, tout en offrant au destinataire la possibilité de répondre en enregistrant un tout autre. Oui, les occasions d’offrir sont sans fin. Et puis, rien de plus personnel que de le dire soi-même après tout…

Le Dom Pérignon Vintage 2005

sans_titre_1.jpg

Dom Pérignon s’est en près de trois siècles hissé au rang de symbole de la perfection et de la totale maitrise de la vinification champenoise. La maison propose une gamme unique et incomparable, reconnaissable avec son style tout en finesse, ses arômes toastés, son équilibre et sa grande profondeur. Plus qu’une étiquette, le champagne Dom Pérignon relève de l’idéal. Un idéal que le chef de cave Richard Geoffroy refuse de négocier. Ainsi, le champagne Dom Pérignon ne peut pleinement s’accomplir qu’en transcendant les obstacles au millésime. Et pour cela, il faut savoir accepter le défi de toutes les années. Et l’année 2005 fut de celle-ci. Oscillant entre les quatre-saisons durant la période de maturation de la récolte, dans un contexte exceptionnel de saisons globalement chaudes et sèches, la cuvée 2005 va finalement s’avérer très contrastée. Il aura ainsi fallu lutter contre la tentation de récolter trop précocement ou de renoncer d’emblée au millésime. Ensuite vint la question de la sélection drastique ; absolue, à la cueillette, il s’agissait de ne garder que le meilleur raisin, pur et intact. La qualité glorieuse est la clé du millésime. A la fin ne resta qu’un volume limité d’une matière pleine, éclatante, et riche de l’ensoleillement de l’été.

«La rareté, ici extrême, est le prix à payer pour être le témoin du millésime » Richard Geoffroy le résume mieux que quiconque : après un minimum de 9 années d’élaboration en caves, le Dom Pérignon Vintage 2005 peut enfin se déguster. Au nez, le bouquet remarquablement riche se livre par vagues successives. Le fruit d’abord, intense, plus noir que rouge, se fond à la minéralité argentée ; puis, voici le pralin et la coriandre qui viennent enchanter le tout. Au palais, c’est un vin singulier qui vient émoustiller ; un nectar de caractère structuré autour d’un ensemble focalisé, ferme et solide. La finale fleurie épicée est surprenante : perdurant dans les gorgées suivantes, comme un écho rare et subtil du sublime.

La Grande Dame Veuve Clicquot

veuve-clicquot-la-grande-dame.jpg

Grande Dame, un nom simple, établi parmi les plus grands du terroir champenois, pour cela, il provient de l’assemblage des 8 grands crus historiques de la maison Veuve Clicquot. La cuvée dominée par le Pinot Noir, équilibrée par une touche de Chardonnay est plébiscitée par tous, connaisseurs ou simples amateurs de Champagne, pour sa finesse, l’abondance de ses bulles ainsi que son allonge inimitable. C’est ainsi, que Veuve Clicquot, une des plus anciennes Maisons de Champagne continue, en concordance avec sa devise « une seule qualité, la toute première », de se distinguer via sa cuvée La Grande Dame au travers d’un savoir-faire immémorial caractérisé par des décades de modernité, une qualité sans pareille ainsi qu’une audace certaine. Cette cuvée, d’une intensité remarquable, présentée dans une bouteille aux lignes épurées, arborant les emblèmes de la maison, l’ancre et la comète, demeure un symbole prestigieux de par le monde et incarne encore et toujours, les valeurs chéries par Madame Clicquot. 

C’est le 23 Octobre 1805, au décès de son mari que Barbe Nicole Clicquot née Ponsardin devient la première femme dirigeante d’une maison de champagne ainsi qu’une des premières femmes d’affaires de notre ère. Avec une vision nouvelle sur la façon de gérer un domaine mêlée à un sens aigu des affaires et une force de caractère affirmée, Madame Clicquot réussit à multiplier par sept la production de bouteilles, pour notamment offrir au monde, le champagne le plus connu depuis l’Empire, celui qui permit à la maison de s’installer parmi les noms champenois les plus prestigieux, la cuvée Grande Dame.

« La reine de Reims » comme l’écrivait Mérimée, qui s’intéressa de près aux méthodes d’élaboration du champagne et qui inventa au cours d’une de ces expériences la « table de remuage », se voit aujourd’hui encore, célébrer par la maison éponyme, qui perpétue le souvenir de Nicole Barbe Ponsardin au travers de l’aérienne et raffinée cuvée Grande Dame. Cette cuvée Grande Dame, issue des terroirs classés Grand Cru de la maison Veuve Clicquot, est un champagne  à l’image de celle qui fut surnommée « la grande dame de Champagne », une cuvée des plus complexes, renommée pour sa classe mirifique, son inimitable style ainsi que ses millésimes légendaires.

Dom Pérignon par David Lynch

50ad0bd952c7a.jpg

Paul Morand l’avait compris : « Un verre de Dom Pérignon et je me laisse glisser dans l’éternité ».

C’est ce voyage vers l’éternité qu’illustre le nouveau co-branding de Dom Pérignon avec David Lynch. On avait eu Andy Warhol, plus récemment Karl Lagerfeld et c’est au tour du cinéaste aux multiples talents de mettre en exergue l’identité forte du Dom Pérignon.

L’ambassadeur de l’art de vivre à la française et du glamour n’a pas choisi David Lynch par hasard. L’univers Lynch allie atmosphères oniriques et envoûtantes à une beauté mystérieuse défiant les normes. D’après lui, « La créativité doit exprimer la nature profonde d’une chose ». Telle est l’essence même du Dom Pérignon,une création envoûtante dont le mystère réside dans les profondeurs gustatives.

La collaboration avec David Lynch met en lumière le Dom Pérignon Vintage 2003 et le Dom Pérignon Rosé Vintage 2000. Ces deux cuvées de prestige sont au champagne ce que la Haute Couture est à la mode.

« The power of creation » est l’appellation de ce mariage entre les deux maîtres de l’excellence.

David Lynch entreprend un tir expérimental en éclairant l’emblème de la Maison par le biais d’étincelles, de flammes et de lasers phosphorescents pour retranscrire l’éternité sans limite du spiritueux. Ces halos de lumières créent une intimité charnelle et recluse, qui emmène le dégustateur du Dom Pérignon dans les abîmes fruitées et fumées de ses millésimes.