Dior Joue l’Ultra-Rouge pour les 70 ans de l’Icône

capture_decran_2018-09-11_a_22.52.40.png

« Une touche de couleur peut suffire à modifier votre apparence » — Christian Dior aimait à ponctuer sa silhouette couture d’un rouge flamboyant. Aujourd’hui, l’actuel directeur de la création et de l’image du maquillage Dior initie des gammes inédites sur un produit éminemment iconique ! Peter Philipps pense ainsi le rouge à lèvres comme une expérience réenchantée ; l’expression d’une féminité flamboyante et espiègle qui ne compromet aucun confort. Oui, l’Ultra-Rouge est à l’image de son égérie, Natalie Portman : impalpable et très lumineux ! 

Agissant en surimpression comme une encre mi-mate mi-brillante, l’Ultra-Rouge Dior réconcilie en fait couleur éclatante et désir de confort longue tenue. 12 heures durant, la signature ultra-pigmentée du 30 avenue Montaigne vient ainsi sublimer les Belles d’une nouvelle époque. Quatre teintes phares à forte personnalité et des tonalités saturées : la gamme Ultra-Rouge célèbre aussi les 70 ans du Rouge Dior ! 

Le numéro 777, Ultra-Star, associe ainsi les teintes d’un coquelicot vif injecté de culture pop. Le 851 Ultra Shock joue sur un bordeaux enivrant et intense… Le 770 distille une teinte framboise facile à porter et à fort tempérament ! Mais c’est le 999 Ultra-Dior qui célèbre tout de l’iconique trait chromatique de la maison. Un rouge parfait, un rouge qui vibre — un rouge incendiaire et franchement sensuel ! Sans doute le seul rouge à lèvres indispensable en cette rentrée 2018.

Dior en Diable, Le Make-Up de Rentrée

dior-en-diable-autumn-look-2018-swatch-post.jpg

Alors que sur le podium de l’Automne/Hiver 2018, Maria Grazia Chiuri célèbre la femme façon révolution sexuelle de Mai 68, Peter Philips, lui, propose un maquillage tout en audace ! « J’aime cette facette coquette, malicieuse de la femme Dior » souligne le directeur de la création et de l’image du maquillage de la maison. Et, côté couleurs, l’artiste puise dans des teintes automnales, contraste et tempérament explosif. Des oranges, des cuivres, des rouilles… Une palette chromatique qui n’est pas sans rappeler la ligne Christian Dior Cosmétique imaginée en 1963 – son crédo ? ‘Dior en diable’ !

« Christian Dior est associé à la femme-fleur, à raison, mais il était aussi un couturier audacieux. Il excellait en habillant ses clientes dans un rose angélique mais aussi dans un orange quasi-toxique, irrésistible » précise Peter Philips. Cette collection ‘Dior en Diable’ capture ainsi l’esprit coquin et ensorcelant d’une femme Dior éminemment dramatique. Les lèvres s’habillent de teintes aux finis crépitants ; une féminité explosive qui s’embrase jusqu’au teint. Femme fatale au regard charbonneux, les teintes distillent ici dans une palette incandescente le tempérament bien plus outrecuidant de la Belle Dior de l’Automne/Hiver 2018. Une collection make-up diablement désirable !

Le ‘Boy de Chanel’ a Enfin son Make-Up

chanel1-2.jpg

Si Gabrielle Chanel a toujours pioché dans les codes du vestiaire masculin la grammaire de sa nouvelle femme, Karl Lagerfeld initie un mouvement inédit pour la maison. Empruntant cette fois un geste du maquillage devenu au fil du temps le seul apanage des femmes, Chanel devance une fois encore son époque. Au cœur de la démarche se niche évidemment une immense liberté ; celle de n’être que soi-même, celle de s’affranchir des codes pour en réinventer les règles. Lignes, couleurs, attitudes, gestes… Tout reste à définir !

 

Be.Only.You. C’est à travers cette philosophie que Chanel avance désormais en terres quasi-inconnues pour l’époque. La ligne veut accompagner les hommes au jour le jour, et ce, pour leur apporter la possibilité d’une image en exacte conformité avec ce qu’ils désirent être. Une fluidité. Un savoir-vivre. Un état d’esprit. C’est dans une ligne aux packs bleu nuit et design épuré que se présentent ces nouveaux éléments du style masculin. Un fond de teint, un baume à lèvres et un stylo sourcils.

 

Sans effet brillant, le baume à lèvres hydrate ainsi pendant 8 heures, sans faillir. Adoucissant les lèvres pour leur redonner du confort. Indétectable, le fond de teint, lui, gomme les imperfections avec justesse. Enfin, le stylo sourcils agit comme un exhausteur de confiance ; l’élément clé, aussi, pour se réinventer à l’infini ! Avec ces textures à l’utilisation instinctive, ces formules imperceptibles et un résultat naturel, Chanel offre enfin à ses Boys le luxe de se sentir soi-même, mais en mieux. D’abord disponible en Corée dès le 1er septembre 2018, il faudra attendre novembre 2018 pour voir la collection ‘Boy de Chanel’ débarquée sur le site e-commerce de la maison. Et janvier 2019 dans les boutiques Chanel. 

 

Dior Precious Rock, le Make Up Diablement Désirable

f014822857_5coulpreciousrocks_f39.png

Peter Philips parvient une fois de plus à rendre le make-up Dior innovant et ô combien désirable. En imaginant la version 2017 de l’iconique collection maquillage de Noël, le Directeur de la Création et de l’Image du Maquillage capture le raffinement des pierres précieuses pour le fondre dans la nouvelle attitude rock de la femme Dior. Graphique et glitter, l’humeur de cette fin d’année 2017 sera opulente ou ne sera pas ! Et nombre de teintes inédites et d’innovations se chargent d’électriser les vernis et autres fards à paupières.

De nuit comme de jour, le regard Dior emprunte ainsi au rubis des nuances kaléidoscopiques, et une vibration captivante. Couleurs profondes, éclats prismatiques et fraîcheur cristalline, les make-up Precious Rock fardent la femme Dior d’une attitude racée mais fun. D’ailleurs, le nouveau stick à lèvres jouit lui-même d’un design de caractère. L’objet du désir est ici un pur produit du glamour. Il faut dire que le Diorific Khôl est le premier khôl pensé pour les lèvres. Son raisin facetté permet une application ultra précise, en plus d’une couleur intense mate poudrée – garantie longue tenue. Là vient aussi se nicher une innovation des laboratoires Dior : la formule cire crémeuse fusionne avec un fini velours grâce à une haute dose de pigments, avant de laisser un maximum de lumière pénétrer la peau…

Les gestes de beauté Dior de cette fin d’année se déclinent ainsi des lèvres aux paupières, en passant bien évidemment par des vernis plus vibrants que jamais. Avec son pinceau fin et précis, Diorific Vernis Liner délivre notamment une laque transparente gorgée de paillettes de différentes tailles or, platine et argent, pour un nail art festif ! Et, lorsque les fameuses palettes 5 Couleurs se déclinent dans deux éditions limitées, c’est pour répondre au désir d’être précieuse, certes, mais sur un ton léger ; un ton tout fait de nuances profondes qui signent l’amusement et l’harmonie. Pour clore avec élégance ce make-up taillé pour les fêtes, Peter Philips pense l’exquis gimmick de cette collection – le Diorshow Bold Brow qui dérobe à l’or son éclat toute en transparence. Un petit détail doré qui vient accrocher le regard donc, à l’instar de celui du top Lindsey Wixson qui incarne ici la femme Precious Rock.

La Nouvelle Palette Dior Metallics

palette.jpg

Pour cette nouvelle saison, le directeur de la création et de l’image du maquillage Dior, Peter Philips explore les multiples possibilités de couleurs opulentes et de textures riches – l’idée : faire naître un clash métallique autour de teintes vibrantes et de mats sourds. Inspirés du maquillage professionnel, nomade et intuitif, les fards Metalizer Eyes & Lips ont cela qu’ils renferment des pigments à l’effet métallisé ici encapsulés dans une texture ultra-crémeuse séchant en un clin d’oeil. Une texture sans matière, ou le semblant d’un maquillage à haute pigmentation aussi puissant que le métal hurlant !

Pour accompagner cette touche chromée, il pense aussi dans un esprit smoky la palette cinq couleurs empruntant à l’automne ses jeux contrastés entre matité et luminosité – mais le tout piqué de la fougue métallique. Bénéficiant de nouvelles formules aux textures glissant sur la peau, les tons chauds autour d’un brique exubérant rencontre ainsi le chrome d’un vert végétal illuminé d’un rose pastel… Pour un peu plus sublimer l’allure, la maison Dior édite ainsi son sourire signature autour d’un joli beige Sensual Matte, un bois de rose Hypnotic et un brun rosé Eccentric… Enfin, le look de cette saison se ponctue dans les laques magnétiques que sont les nouveaux Dior Vernis : trois nouvelles teintes exclusives électrisent un peu plus la collection Metallics: le gris rutillan, le vert néo-classique Paradox et le champagne Enigma. A découvrir très bientôt.

La Collection Dior Milky Dots Eté 2016

diormilkydots.jpg

Inspirée des pois, cette collection estivale et joyeuse invite à l’évasion et à l’hédonisme. Un hommage à Christian Dior, qui s’inspirait des pois dans ses créations, « ils apportent charme, élégance, décontraction et sont toujours à la mode, je ne m’en lasse jamais ».
Au rythme des Polka Dots, la femme Dior prend ses quartiers d’été et habille son regard avec l’iconique 5 Couleurs. Elle dévoile deux harmonies chromatiques à travers sa palette « Bain de Mer », qui mêle bleu azur, corail, ton nude et rosé ocre et « l’Escapade » qui évoque le coucher d’un soleil d’été avec des fards melon, bronze, rose et beige. Avec élégance et décontraction, les pois viennent habiller le bout des ongles avec le duo de mini Dior vernis et leur « Dotting Tool » pour accompagner les nuances de l’été de couleurs vives. Le duo « Pastilles » offre un bleu azur ponctué de beige nude ; « Confettis » propose un melon intense agrémenté de rouge cerise et « Plumetis » offre un rose pétale relevé d’un mauve lavande.

Précurseur dans l’art du naturel, au service d’une beauté chaque jour plus rayonnante, Dior innove avec Diorskin Nude Air Glow Powder : une poudre lumière, légère qui ravive le teint et donne un effet bonne mine immédiat. D’autres collectors viennent enrichir cette édition limitée comme l’Eye Reviver, une palette qui révèle un éclat instantané grâce à un regard solarisé.

L’iconique Dior Addict Lipstick se réinvente en fuschia extraverti, en beige universel, en rose pimpant et en pêche ensoleillé pour un effet glamour en toute circonstance ; sans oublier le premier lait à lèvres teinté Dior, le Dior Addict Milky Tint, pour des lèvres à la couleur lactée.

A travers cette collection ensoleillée, Dior perpétue le pois, motif d’inspiration cher à Monsieur Dior et le dessein du maître « rendre les femmes plus belles, mais aussi plus heureuses ».

Touche Eclat, L’Illuminateur De Teint Yves Saint Laurent

smallyslmakeup.jpg

En 1992, dans les laboratoires cosmétiques de la maison Yves Saint Laurent , Terry de Gunzburg, à l’époque directrice artistique de la marque, travaille sur une formule inédite, capable de diffuser la lumière sur le visage et de flouter les imperfections. Alors que la plupart des produits du marché propose un packaging lourd et encombrant, le Touche Eclat débarque plus sophistiqué que jamais, renfermé dans un stylo doré à la taille compacte. Rapidement, le Touche Eclat s’élève au rang de produit culte. Toutes les femmes se reconnaissent dans la campagne publicitaire, mettant en scène une Parisienne active et urbaine, se remaquillant dans le rétroviseur.

Le succès est tel qu’il se vend un Touche Eclat toutes les dix secondes dans le monde : son embout pinceau, pratique et précis, qui permet de suivre les volumes du visage et de corriger les imperfections des working-girls séduit toutes les générations et surtout, toutes les carnations. Un produit révolutionnaire qui combine le geste facile du stylo et de la retouche make-up. Il est désormais facile de s’offrir une retouche beauté et un soupçon de lumière en un clic. Une émulsion hydratante et ultra fluide qui va révéler instantanément l’éclat naturel de la peau, sublimer les reliefs, modeler les traits et gommer les signes de fatigue et zones d’ombre : cernes, creux du menton, contour des lèvres et ailes du nez. La Touche Éclat éclaire le teint et réveille le regard en lui apportant fraîcheur et lumière.

Tout simplement indispensable, souvent copié mais jamais égalé, Touche Éclat est « le » produit fétiche des stars et des tops modèles mais aussi des make-up artists du monde entier. Il est devenu l’icône beauté par excellence, si bien que le nouveau défi d’Yves Saint Laurent est de faire de son mythique pinceau enluminateur un fond de teint. 

Le Rouge Coco de Chanel

rouge-coco-le-rouge-hydratation-continue-414-sari-dore-35g.3145891724141.jpg

Une femme qui retouche sa bouche avec du rouge à lèvres… c’est si beau. S’éclipser un tout petit instant, puis revenir maquillée, la bouche en cœur. Mettre du rouge à lèvres matin, midi et soir ; laisser des secrets sur un col de chemise… Le Rouge Coco, c’est ça : un léger claquement d’air aussi coquin qu’un baiser volé. « Puisqu’il est convenu que les yeux sont le miroir de l’âme, pourquoi ne pas admettre aussi que la bouche soit l’interprète du cœur. » Mademoiselle Chanel a toujours été obsédée par le rouge à lèvres. En 1954, la dame aux camélias imagine un raisin onctueux qu’elle loge dans un tube rectangulaire – le tube reprenant exactement les lignes d’un vaporisateur de N°5. Ce rouge, Gabrielle le conçoit pour suivre les femmes à chaque instant de leur vie, et lui réserve même le fameux fourreau de cuir intégré à l’intérieur de chaque sac 2.55. Aujourd’hui, Lucia Pica, Creative Desgner de la maison pour le Maquillage et la Couleur, revisite entièrement l’essentiel féminin. Le Rouge Coco se pare ainsi d’une nouvelle peau : le métal. Un moyen de retrouver aisément son rouge à chaque fois que l’on plonge la main dans son sac.

La nouvelle ligne Rouge Coco peut se comprendre comme le prêt-à-porter du rouge à lèvres. Irrésistiblement hydratant, son complexe Hydraboost galbe et embellit les lèvres. Un seul passage sur les lèvres suffit à les pigmenter. C’est pourquoi la palette de couleurs se fait accessible ! Si l’on retrouve les teintes iconiques, comme Sari Doré, née avec le tout premier Rouge en 1954, ou Rouge Noir lancée en 1996, Lucia Pica expérimente des variations très subtiles : des demi-nuances de rose, de rouge ou de brun. La ligne se décompose comme suit : les roses, les bruns, les beiges, et les rouges. Au total, le rouge légendaire de Mademoiselle se décline en 20 nuances ; 20 nuances dont la texture et les couleurs, absolument élégantes, permettent toutes les folies. Ne reste qu’à s’autoriser toutes ses envies !

La Perle de Chanel

sans_titre-1.jpg

Pour le printemps 2015, Chanel choisit le rose pour métronome d’une collection inédite de cosmétique. Couleur des émotions et de l’éternel féminin, le rose ainsi se change sous la compétence Chanel en un nuage de poudre soyeuse. Imaginé pour attendrir le regard, pour aviver le sourire, pour rehausser et colorer les joues d’un souffle de candeur, le rose se décline en un fard iridescent, et en Rouge allure… Mais c’est lorsque qu’il touche au teint transparent qu’il s’amine pour mettre au terme un effet bonne mine. Ainsi donc, le fard Crescendo est un rose bleuté au caractère expressif, à poser en léger mouvement circulaire sur le haut des pommettes.

Quant aux lèvres, Chanel a imaginé pour elles une harmonie en arabesque : cinq nuances sont ainsi mises en scène dans un camaïeu de rose. Trois rouges à lèvres, affichant un rose corail aux nacres dorées, un rose franc et un rose intense à reflets cuivrés ; et deux gloss, déclinant un rose doux et un rose intense à reflet corail. Chaque nuance de Rouge Allure est une signature, une attitude. Mais la particularité de la perle de Chanel réside dans ce qu’elle s’offre seule ou en top coat, permettent de varier les effets à l’infini ! Une harmonie de fards lumineux et contrastés vient donc mettre en valeur toute les femmes, dans une rhapsodie concentrant autant de nuances de roses que de maquillages à la sophistication très aérienne… La perle de Chanel.