Le Pardessus Cuir Grainé Hermès de l’Automne/Hiver 2018

hermes_automne_hiver_2018_icon_icon_sebastien_girard.jpg

Nadège Vanhée-Cybulski a une fois encore présenté sa collection pour le mythique sellier parisien dans un cadre extérieur. C’est au sein d’un des deux jardins du lycée Victor-Duruy, à Paris VIIe, qu’Hermès introduisait sa collection Automne/Hiver 2018/19. Et il s’agit de l’une des plus instinctives de l’actuelle directrice artistique depuis son arrivée à la tête de la maison. Il faut dire que Nadège Vanhée-Cybulski semble aujourd’hui parvenir à épouser les icônes et les gimmicks Hermès de façon plus spontanée. C’est ainsi que l’on retrouve une collection comme une ode à la matière fétiche de la maison – pièce-phare de l’Automne/Hiver 2018/19, le pardessus cuir grainé rouge honore en effet nombre des codes du sellier.

            Pièce coupée dans un veau grainé des plus sensuels, le pardessus Hermès brille de par son apparente simplicité. Un chic sans excès, un raffinement sans tapage – chez Hermès, les pièces témoignent d’une recherche savante dans la matière. Comme à l’habitude, le talent des ateliers travaille et transforme le cuir avec une finesse exceptionnelle – il n’y a en effet aucune rigidité dans ce cuir signature. Matière première de la « sophistication chuchotée » du sellier, le pardessus grainé rouge de l’Automne/Hiver 2018/19 se pique d’éléments rock pour une allure encore plus contemporaine. Chic au possible, la silhouette ici portée par Hayett McCarthy est incontestablement l’apanage de la grammaire Hermès.

            Dans le pur respect de l’ADN de la maison, Nadège Vanhée-Cybulski présente ainsi une pièce très contemporaine, prolongée de ses savoir-faire ancestraux. La griffe du 24 Rue du Faubourg Saint-Honoré développe donc pour la saison prochaine un pardessus au minimalisme certain – coupe nette, quatre poches et une ceinture… Rien de plus n’est nécessaire pour signifier tout le panache de cette silhouette. Structuré, mais sans entraver le mouvement, le pardessus cuir grainé rouge est assurément l’une des pièces de l’hiver prochain.

Le Nautilus d’Hermès

marc-newson-hermes-pen2014-3.jpg

Issu de la collection « Objets d’écriture », le Nautilus, en référence au sous-marin du capitaine Nemo dans Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, entretient le mystère quant à sa fonction. Objet énigmatique s’apparentant à une baguette, il a la longueur d’un stylo mais n’a ni capuchon, ni bague, ni clip et aucune plume ou bille apparente. Il faut tourner son corps pour faire apparaitre ou disparaitre une plume ou une bille prête à encrer une feuille. Le designer Marc Newson, qui a conçu en 2005 l’intérieur des Airbus A380 de Qantas – la principale compagnie aérienne australienne – souligne la difficulté rencontrer pour concentrer une telle prouesse technique dans un si petit objet : « Concevoir ce stylo n’a été ni plus simple ni plus compliqué qu’imaginer l’intérieur d’un avion. La vrai contrainte était qu’il fallait faire entrer un mécanisme rotatif dans un tout petit objet ». Quatre ans d’élaboration ont été nécessaires tant ce mécanisme d’extrémité rétractable est complexe. 

Fidèle à son éthique, la maison Hermès a porté une fois de plus une grande attention aux matériaux employés. Le stylo-plume est sculpté dans de l’aluminium massif gansé de cuir (bleu cobalt, noir ou couleur ébène) tandis que la plume en or 18 carats est coiffée d’une pointe en iridium. Proposé avec six largeurs de pointes, ce stylo-plume garantit un confort d’écriture maximal. Pour l’accompagner, la maison a créé des encres exclusives, comme le rouge Hermès ou l’orange sanguine, vendues dans des étuis à cartouches qui ressemblent à des boites d’allumettes gainées de cuir.

Le Carré Hermès par Rei Kawakubo

hermes-scarf-rei-kawakubo-carré.jpg

Rei Kawakubo, fondatrice adorée de Comme des Garçons, inaugure une nouvelle collaboration : appelée par la maison Hermès, la styliste réinterprète le carré, y apposant sa patte garçonne. « Au lieu d’être guidée par l’idée du foulard porté, je me suis plutôt intéressée aux beaux « tableaux » que représentent les dessins des carrés Hermès »1.

Et, deux collections de foulard, « Noir et blanc » et « Couleur« , y ont éclos. Tandis que la première comprend cinq carrés, exclusivement vendus à New-York, Tokyo et Paris ; la seconde existe à travers six foulards colorés, disponible uniquement à Londres et à Tokyo.

 1- Rei Kawakubo, propriétaire et styliste de Comme des Garçons depuis 1969.