Les Aviator De Ray-Ban

aviatorsmall.jpg

Avant d’appartenir à Ray-Ban, les Aviator sont des lunettes de soleil conçues par l’opticien américain Bausch & Lomb. C’est au début des années trente que l’opticien New-yorkais voit l’US Air Force lui passer commande. L’armée de l’air Américaine cherche en effet des lunettes de soleil particulièrement filtrantes pour ses pilotes, et ce, afin de les protéger durant leurs manœuvres en cas de forte luminosité. Par la nature de leurs verres, et leur monture métallique particulièrement fine, les Aviator Bausch & Lomb répondent parfaitement à ces caractéristiques et, en 1936, l’opticien est autorisé à les commercialiser. C’est d’abord sous l’appellation « Anti-Glare » que ces lunettes à la forme de verres si particulière sont éditées. L’année suivante, leur image est repensée, et, sous une nouvelle griffe, elles viennent se présenter au grand public – la marque Ray-Ban, spécialement créée pour l’occasion, sera à désormais à jamais indissociable du modèle.

Une ligne aérienne et une efficacité sans pareil qui ravit très vite les gueules du monde entier. Les personnalités à les avoir arborer seraient longues à citer ; il faut dire que leur look maîtrisé mais classieux, et la vision ultra-nette des lunettes en font rapidement l’apanage des gens en quête de liberté. Et cela fait 80 ans que le charme opère. Le double-pont et l’effet miroir des verres sont les détails chic d’une ligne plus moderne. Mais le modèle, lui, reste fidèle à sa légende : ses verres jaunes photochromatiques, sensibles à la lumière s’assombrissent en fonction de la luminosité et de la température.

Les Aviator de Ray-Ban

aviator.jpg

Avant d’appartenir à Ray-Ban, les Aviator sont des lunettes de soleil conçues par l’opticien américain Bausch & Lomb. C’est au début des années trente que l’opticien New-yorkais voit l’US Air Force lui passer commande. L’armée de l’air Américaine cherche en effet des lunettes de soleil particulièrement filtrantes pour ses pilotes, et ce, afin de les protéger durant leurs manœuvres en cas de forte luminosité. Par la nature de leurs verres, et leur monture métallique particulièrement fine, les Aviator Bausch & Lomb répondent parfaitement à ces caractéristiques et, en 1936, l’opticien est autorisé à les commercialiser. C’est d’abord sous l’appellation « Anti-Glare » que ces lunettes à la forme de verres si particulière sont éditées. L’année suivante, leur image est repensée, et, sous une nouvelle griffe, elles viennent se présenter au grand public – la marque Ray-Ban, spécialement créée pour l’occasion, sera à désormais à jamais indissociable du modèle.

Une ligne aérienne et une efficacité sans pareil qui ravit très vite les gueules du monde entier. Les personnalités à les avoir arborer seraient longues à citer ; il faut dire que leur look maîtrisé mais classieux, et la vision ultra-nette des lunettes en font rapidement l’apanage des gens en quête de liberté. Et cela fait 75 ans que le charme opère. Le double-pont et l’effet miroir des verres sont les détails chic d’une ligne plus moderne. Mais le modèle, lui, reste fidèle à sa légende : ses verres jaunes photochromatiques, sensibles à la lumière s’assombrissent en fonction de la luminosité et de la température.

Les Lunettes Prada

50ab8275a52ab.jpg

Le festival de Cannes est bien là. Le soleil est au rendez-vous. Les bolides vrombissants pas bien loin. Accrochez vos lunettes (de soleil) ! les dernières Prada, peut-être? Celles que Muccia Prada, esprit libre et personnage de la mode, nous offrait, pour notre plus grand plaisir rétininien, dans son dernier défilé inspiré des fifties.

Les Lunettes Glamour de Chanel

posts-25.jpg

Chez Chanel, les lunettes sont une religion, que l’on adopte en même temps que les codes chics et intemporels de la maison. « Les lunettes de soleil, c’est comme le fard à paupière : avec elles, tout parait plus jeune et plus beau. » C’est ce que répéte souvent Karl Lagerfeld, le directeur artistique de la maison de couture parisienne.  

Chanel a été l’une des première marques de prêt à porter de luxe à se lancer dans le eyewear et en est aujourd’hui une référence. Coco Chanel considérait ses vêtements comme des oeuvres d’art, et ses accessoires comme des cadres qui servent à les sublimer : bijoux, sacs, chaussures, et surtout lunettes, de vue ou de soleil – qu’elle ne quitte jamais – sont imaginés par ses soins. Le style unique de Gabrielle Chanel continue d’inspirer le créateur de la maison, qui lui rend hommage saison aprés saison.

 Cette saison, Laetitia Casta, cheveux plaqués en arrière et coiffée d’une raie sur le côté, des colliers en cuir et en chaines à son cou, alterne lunettes de vue et lunettes de soleil d’inspiration 60’s pour la nouvelle campagne eyewear. Couvertes d’ornements, tout en gardant un style simple et élégant, ces lunettes sont de véritables bijoux : si le cadre est relativement sobre, Karl Lagerfeld sait, saison après saison, donner un côté impertinent et un aspect inédit et chic à cet accessoire aussi emblèmatique qu’indispensable… sans jamais s’éloigner de la ligne directrice de la légendaire Mademoiselle : élégance, simplicité, et audace.