Krug Rosé, L’audace de l’Excellence

krug_rose.jpg

Créée en 1843 par Johann Joseph Krug, qui a instillé la dynamique de ce champagne, la maison Krug s’est imposée comme leader sur le secteur. La participation à l’Exposition Universelle de 1900 de KRUG lui a permis de se positionner parmi les plus grandes maisons de Champagne, d’autant plus qu’elle en a gagné le Premier Prix. Vendue à Rémy Martin dans les années 70, elle passe dans le giron de LVMH en 1999, mais garde néanmoins les techniques de vinification propres à Krug. Le respect draconien – même après 6 générations – des règles permet l’élaboration de ces œuvres d’art. Le champagne Krug est en effet né de la volonté de créer un champagne au goût extraordinaire et consistant, qui n’existait pas à l’époque. Pour définir le style Krug l’actuel directeur Olivier Krug affirme qu’il « rappelle toutes les caractéristiques d’un grand vin, c’est riche en arômes, c’est complexe, c’est long, c’est profond »Ainsi, ce champagne – équilibre entre la force d’un grand vin et la beauté d’un grand champagne – se marie naturellement avec les cuisines les plus raffinées.

C’est dans la lignée du renommé Krug Grande Cuvée que s’inscrit le Krug Rosé, avec l’ambition toujours renouvelée de transcender la notion de millésime. Il réussit le défi d’être à la fois délicat et subtil, tout en offrant une palette aromatique inédite par sa profondeur. Une sélection exigeante des vins de trois cépages différents, issus de plusieurs récoltes et d’un Pinot noir macéré en conservant les peaux lui confère une couleur et une texture uniques pour un champagne rosé. L’excellence de ce champagne est due au respect de « piliers » définis par la maison. On pourrait citer la sélection très minutieuse des raisins, mais également la vinification particulière dans des petits fûts de chêne traditionnels et très anciens qui permettent un échange mystérieux entre vin et oxygène. Mais, c’est l’assemblage – de crus, de millésimes, de terroirs – qui donne la valeur ajoutée au champagne Krug et lui permet de ne pas se cantonner dans un millésime ou une spécialité puisque sa Grande Cuvée n’est pas datée.

Le Krug Rosé s’inscrit dans ce savoir-faire qui lui permet d’exprimer sa différence, son exception. Qualités qui se traduisent par des bulles fines et régulières et par une robe cuivrée exceptionnelle. Krug ne commercialisant ses champagnes que cinq ans après la mise en bouteille, ce Rosé est prêt à déguster, seul ou pour accompagner des plats épicés, un dessert ou les repas de fêtes des vacances de Noël qui approchent doucement. Nul doute que la fraîcheur, la finesse et le caractère de ce champagne raviront les Krug Lovers – des personnes vouant un culte à la maison – et les autres amateurs de champagne. Et pour ceux qui n’auraient jamais eu la chance de déguster un champagne Krug, le premier verre pourrait bien être une « révélation » pour reprendre les mots d’Olivier Krug, tant son style tout en richesse, élégance et intensité marque et ravit l’amateur.

Krug Grande Cuvée 2004, l’Opus Ultime

krug_2004.jpg

L’année 2004 fut une affaire de patience – un hiver froid et un printemps vivifiant ont donné à la Champagne des températures basses dans un temps plus long qu’à l’habitude… Quand enfin arrive le mois de Mai, c’est une douce chaleur qui prend possession des vergers Krug. Là, les raisins ont pu mûrir dans des conditions idéales, sous un soleil radieux – 2004 fut dès lors une année particulière. Les vendanges, généreuses, furent idéales tant le raisin jouissait d’un caractère plus prononcé que celui d’aucune autre année. La nature, dans son le hasard de son allégresse, a permis de mettre au monde un vin exceptionnel – et aujourd’hui, le Krug Grande Cuvée 2004 est enfin disponible.

Créée chaque année depuis la fondation de la maison en 1843, la Krug Grande Cuvée est le symbole de l’attachement de Krug à l’excellence. Éric Lebel, Chef de Caves chez Krug, témoigne de la majesté de celle de 2004 : « Les vins de l’année sont à la fois expressifs, lumineux et d’une élégance indéniable. La vivacité, la nervosité et les notes d’agrumes des Meuniers ainsi que l’éclat des Chardonnays se combinent à la solide structure des Pinots Noirs pour former une palette très équilibrée. » Il faut dire que Krug n’a pas son pareil pour respecter la personnalité d’un vignoble – l’individualité de chaque parcelle, de chaque vin ressort dans l’identification faite par Eric Lebel. Et en 2004, le virtuose a donné vie à une composition élégante, où les Chardonnays vifs (39%) et les solides Pinots Noirs (37%) jouissent de la tensions des notes d’agrumes contenues dans les Menuniers (24%)…

Mais le bouquet  Krug 2004 révèle des notes plus puissantes encore, évoquant la tarte au citron meringuée, la prune et la mirabelle ! En bouche, les notes légères de brioche et de miel cèdent  la place à un éventail d’agrumes frais sublimés par un final très élégant. « Par sa fraîcheur, sa brillance et ses notes d’agrumes, Krug 2004 se marie à merveille avec des oursins, un tartare de saumon ou du caviar » souligne aussi Eric Lebel. « Il accompagnerait aussi très bien un cabillaud à l’huile d’olive et sauce citron, une sole meunière, ou les plats thaïlandais au gingembre et à la citronnelle. C’est typiquement le genre d’accord tout en finesse qui rend hommage à la vivacité du Champagne. » Composé pour être un véritable plaisir des sens, ce nectar fait indéniablement du Krug 2004 l’ultime opus de la seconde trilogie de la maison, après celle de Krug 1988, Krug 1989 et Krug 1990.

Les Mois Krug en 2017 Mettent à l’Honneur le Champignon

1.jpg

C’est une tradition de la manufacture Krug, et en 2017, c’est le champignon qui devient l’ingrédient singulier aux multiples facettes qui inspire certains des chefs les plus prestigieux de la planète. De Bordeaux à Lille en passant bien évidemment par la capitale, nombreux sont les grands noms de la gastronomie à travailler le produit aux mille visages de manière originale pour créer une pléthore de mets captivants… Les chefs ambassadeurs Krug proposeront ainsi l’aliment sous toutes ses formes, selon l’inspiration et la technique des différents participants…

L’idée : stimuler la créativité par le challenge, en distillant ça et là des ingrédients et des saveurs complémentaires. Comme chaque année, cette expérience culinaire unique tente d’associer savoir-faire et inventivité des plus grands chefs locaux à l’icône même de la Maison Krug, le Krug Grande Cuvée. Ce champagne est lui-même issu d’un assemblage harmonieux de 120 champagnes issus de vins de réserve et de vins de l’année ! Ainsi, c’est au champignon que le Krug Grande Cuvée tente de se mêler pour un nombre infini de préparations, évidemment fidèle à l’esprit anticonformiste de Joseph Krug.

C’est sur la Côte Basque que s’installe en Juillet l’itinérance des Mois Krug – à l’Ithurria, Place du Fronton, à Ainhoa, ou encore Le Kaiku, à Saint-Jean-de-Luz. En Septembre-Octobre, c’est à Marseille, Bordeaux et Lille que les savoureuses associations seront à découvrir. En Novembre-Décembre, c’est Strasbourg et Reims qui verront les palets les plus exigeants s’ouvrir et se délecter de l’inventivité des chefs et de la manufacture. Enfin, en Décembre, c’est à Paris, au  Royal Monceau et au Shangri-La, entres autres, que les Mois Krug éveilleront une nouvelle fois les sens, avant de clore leur tour de France à Courchevel, au mythique Chabichou et 1947 !

Le Krug Festival Anime les Puces de Saint-Ouen

krug-festival-2017-visuel-ambiance-1.jpg

Source d’inspiration sans pareille pour les décorateurs, les chineurs et les galeristes du monde entier, le marché Paul Bert-Serpette de Saint Ouen orchestre pour la première fois son marché d’antiquités dans une dimension internationale. Et c’est sans doute parce que la maison Krug partage les mêmes valeurs d’exception, de savoir-faire et de préservation d’un héritage centenaire que le Krug Festival venait accompagner ce rassemblement du 1er et 2 juillet 2017. Ainsi le temps d’un weekend, le Marché Aux Puces de Saint Ouen se dédiait un peu plus à la découverte ou la redécouverte des alliances subtiles entre art et gastronomie, musique et champagnes.

Pour l’occasion, des espaces privatisés ont été entièrement consacrés à la dégustation des Champagnes Krug à travers l’exploration de différentes cuvées, mais surtout celle d’expériences gustatives  et musicales uniques composées par la maison. Audacieuses et inédites, c’est autour de  scènes ouvertes, de pop-up éphémère et de terrasse événementielle, qu’une multitude de formules a été proposée pour ravir ces hôtes d’un jour. Les contributeurs furent ainsi précieusement sélectionnés par la manufacture Krug elle-même pour leur savoir-faire, leur passion et leur curiosité…

Ainsi, Caroline Villain et Matthieu Gazier ont réfléchi à des accords culinaires et musicaux, variés et inspirés au cœur d’un écrin éclectique ! Chaque expérience a été étudiée comme un moment de dégustation riche et unique – et c’est notamment au Chef Alexandre Giesbert que Krug a confié l’expérience de dégustation de trois Champagnes Krug autour de  saveurs inventives venant s’imbriquer avec l’atmosphère musicale et gustative de Caroline Villain et Matthieu Gazier. Mieux, au cœur du marché, c’est un dîner d’exception qui a attendu les convives puisque le Marché Paul Bert-Serpette avait été exceptionnellement accessible de nuit. Un repas imaginé par la Cheffe Chloé Charles autour d’une dégustation mise en musique par un des talents proposés par le collectif Radiooooo.

Tous les ans Krug laisse s’exprimer ses « Ambassades » (les établissements amis de la marque) sur toutes sortes d’association sublimant deux ingrédients : le Champagne Krug et une matière première simple. Cette année, le champignon est élu, après l’oeuf en 2016.
 

Le Krug Egg Bucket, Quand L’Originalité Se Mêle Au Délice

krug.jpg

Il n’est de chose plus inspirante que la simplicité. C’est en tout cas ce qu’affirme la maison Krug en confrontant la simplicité de l’oeuf à l’inventivité sans limite des différents chefs des ambassades Krug. Déjà mis à l’honneur dans le livre Krug x Egg : Poché, à la coque ou au plat ? la manufacture réaffirme sa volonté d’honorer l’oeuf en jouant des codes du champagne. Là, pour les fêtes de fin d’année, l’oeuf devient l’inspiration première d’un seau à champagne minimaliste mais aux possibilités infinies.

Tel un œuf à la taille démesurée, le Krug Egg Bucket joue des codes de l’aliment phare de l’année 2016. Les plus grands chefs locaux ont déjà créé des accords harmonieux entre l’emblématique Krug Grande Cuvée et l’ingrédient. Mais voici que c’est dans une base en céramique blanche que l’ovoïde se fait seau à champagne ! Blanc, souligné d’une lanière en cuir, symbole de la symbiose entre élégance et simplicité esthétique, le  Krug Egg Bucket cache, sous sa délicatesse, une solidité à toute épreuve.

Seulement, en lieu et place d’un jaune gourmand vient ainsi se nicher  une bouteille de Krug Grande Cuvée. Un écrin d’exception pour un champagne qui l’est tout autant, Krug respecte une fois de plus les expressions différentes de la Nature en distinguant l’oeuf par le biais d’une cuvée de prestige aux arômes aussi surprenants que multiples. Mais attention, le Krug Egg Bucket, rareté esthétique oblige, ne sera ainsi disponible qu’en édition limitée à 400 exemplaires ! A acquérir dès la mi-novembre.

Le Croq’ Krug Au Royal Monceau Paris

croqkrug.jpg

Depuis septembre, et ce, jusqu’à la mi-novembre, Le Royal Monceau — Raffles accueille au sein de son mythique restaurant « Il Carpaccio » l’expérience inédite proposée par la maison Krug. Chaque année, Krug choisit ainsi un ingrédient ordinaire et connu de tous, pour le faire travailler par les différents chefs des « Ambassades Krug » dans le monde. Aujourd’hui, c’est au chef étoilé Roberto Rispoli que la manufacture de champagne confie l’orchestration d’une des expériences gustatives les plus abouties de l’année. Et c’est sur la grande simplicité et l’esthétique minimale de l’œuf que Krug a décidé de tout miser.

Reconnu pour la façon savante qu’il a de revisiter les grands classiques de la cuisine italienne, Roberto Rispoli compose des menus tout en élégance et poésie. Le Croq’ Krug se présente ainsi comme un idéal de food pairing — la simplicité de l’œuf permettant aux chefs de laisser libre cours à leur créativité, voici comment le Krug Grande Cuvée vient naturellement élever le basic en véritable délice. Krug et Œuf se présente ainsi comme un accord qui, au premier abord, peut sembler simple et évident, mais qui, en réalité, génère l’une des rencontres les plus fidèles à l’esprit anticonformiste de Joseph Krug. Ainsi, pour le déjeuner ou le dîner, l’œuf se présente en amuse-bouche mollet dans le cœur d’un artichaut dressé sur une vinaigrette à la truffe, ou au safran sur de petites tartes aux épinards et burrata ! Un délice à découvrir depuis le 6 septembre, au Royal Monceau Paris.