La Collection Pré-Fall de Jimmy Choo avec Nicole Kidman

La célèbre actrice australienne entame sa quatrième saison avec Jimmy Choo, dans un teaser où elle apparait beaucoup plus « sage » que celui de l’année précédente dans lequel elle posait de manière ultra-sexy devant l’objectif de Sølve Sundsbø. Nicole Kidman s’affiche dans un style très rock glamour, qui correspond à l’esprit rebelle de la collection pré-fall de Jimmy Choo, ne portant qu’une veste de tailleur blanche et des bottines rock noires et argent.

Des Escarpins qui Piquent les Yeux

50fd649051bf7.jpg

Orange, vert, rose, bleu ou jaune fluo, le néon fait son grand retour et donne de l’énergie et de la lumière à vos tenues. Partisante de l’art du détail ? Une paire d’escarpins acidulés suffit à dynamiser votre silhouette.

Les Kitten Heels Sont de Retour

512b774eb2ca8.jpeg

Des talons de chaton pour une jeune fille en fleur. L’accessoire d’une féminité radieuse, ingénue et mutine. Les « petits stilettos » sont de retour, avec leur hauteur de 5 cm, un caractère bien affirmé et une reprise iconique.

Le profil incurvé pour l’élégance mythique d’Audrey Hepburn, le talon carré pour l’espièglerie Mondrian d’Yves Saint-Laurent… Les kitten heels volent à travers les décennies et ce, sans se fouler la cheville. D’une sensualité certaine et incontestable, ces chaussures, baptisées « trainer heels » par les américaines des années 50, incarnent l’esprit « jolie madame », chic et raffiné en toute circonstance.

Une revanche contre la mode du début du millénaire, du toujours plus haut et du toujours plus massif, pour un style davantage éthéré et créatif.

Jimmy Choo par Rob Pruitt

icon_icon_jimmy_choo_rob_pruitt_anouk3.jpg

Vivifiantes et psychédéliques, les stilettos iconiques de Jimmy Choo s’éprennent d’un exotisme particulier. La collection capsule haute en couleurs de la griffe revisite ses intemporels pour leurs donner une âme acidulée.

Rob Pruitt, artiste contemporain à l’esprit iconoclaste et aux folies visuelles appose sa signature artistique sur les légendaires Anouk de la marque Jimmy Choo. Magnifiées par de la dentelle noire française et des zébrures noires et blanches sur le talon, décorées de couleurs vives et de petits pandas à l’intérieur du soulier, cet escarpin anticonformiste symbolise l’association de deux mondes : le glamour légendaire de Jimmy Choo et le sarcasme décomplexé de Rob Pruitt. Les points forts de ce mariage ? “Son énergie, l’utilisation de la couleur et la passion qui émane de ses images et de ses matériaux.”1

Mais ce co-branding artistique ne s’arrête pas à une simple beauté visuelle. Le panda, derrière son capital sympathie, représente l’harmonie du Ying et du Yang. Comme le dit Rob Pruitt lui-même, cela “nous rappelle qu’il faut à la fois être prudent et apprécier les jolies choses”.

Euphorisants, les stilettos Jimmy Choo et Rob Pruitt sont prêts à balayer la morosité hivernale pour apporter prospérité et sérénité dans votre démarche.

1- Les directeurs de la création Sandra Choi et Simon Holloway

Moon Boots : pour les Terriens, par les Terriens

MoonBootsFendi2013.jpg

L’Homme était à des années-lumière de penser qu’il pouvait un jour, « poser » le pied sur la lune. Pourtant, il l’a fait, ce fameux 20 juillet 1969. Ces cataclysmiques années 70 ont permis à Giancarlo Zanatta, un entrepreneur italien de s’en inspirer et de créer une paire de bottes aux allures cosmiques. Pour le nom, rien de scientifique, on parlera de Moon Boot (partout dans l’univers, qui sait ?). Ainsi, Moon Boot deviendra l’objet phare, universel et précurseur de tendances du 20ème siècle.

Quoi rêver de mieux que ces bottes de 7 lieues pour affronter intempéries terriennes ou attaques extra-terrestres ? Et ce ne sont pas les menaces Mayas annonçant la fin du monde qui ont eu raison du succès Moon Boot, puisque 22 millions de paires s’en sont vendues dans le monde entier bien avant le 22 décembre 2012. Moon Boot, c’est bien plus qu’un petit pas pour l’Homme et un grand pas pour l’Humanité car Moon Boot n’a pas fini de faire son temps et avance encore à pas de géant, rapprochant les générations. En 2000, alors qu’était prévu le bug #fin du monde (encore !), tout un jury d’artistes et d’experts internationaux associés au Musée du Louvre choisissent Moon Boot comme faisant partie de la famille des 100 objets iconiques du 20ème siècle. Dix ans plus tard, toujours rien, les Terriens ont encore les pieds sur Terre et fêtent les 40 ans de l’après-ski le plus cool du monde et tiendront à remercier tout particulièrement Apollo 11, la NASA, Giancarlo Zanatta sans qui rien n’aurait été possible.

Cependant, certains terriens pensent que seuls les ringards zébrés par les traces de bronzage des lunettes de ski et tartinés de baume à lèvre, encore bloqués dans les seventies osent encore porter des Moon Boots. James, lui, n’en portait pas non plus dans Moonraker. Conclusion : MB c’est HS. Ils diraient sans doute une phrase du style : « Allo ! On est sur la Terre là ! » Pourtant, à 1300 mètres d’altitude, un petit village, Villars-sur-Ollon, en Suisse, résiste encore et toujours aux envahisseurs, mais surtout aux mauvaises langues. C’est là qu’est niché le Moon Boot Lounge, un lieu incontournable et branché célébrant le design et la paire de bottes mythique. Les cosmonautes deviennent cosmopolites et passent de l’after-work à l’après-ski. On peut dire que Moon Boot s’est envolé vers les hautes sphères.

Moon Boot est sans aucun doute synonyme de design, de technologie, de mode et de succès interplanétaire. Moon Boot, je t’aime un peu, beaucoup, passionnément et à l’infini.