Le Beverly Hills Hotel

beverly-hills-hotel.jpg

Le Beverly Hills Hotel illumine, abrite et enflamme le tout Hollywood depuis plus d’un siècle. Il fut imaginé comme un palais : une architecture démesurée de 5 000 m² initiée par Elmer Grey, en 1911 ; un habillage de jardins tropicaux et de fleurs exotiques – créations du paysagiste Wilbur David Cook’s… L’hôtel ne tarde pas à attirer les esthètes de la planète. Affectueusement surnommé « Pink Palace » (référence à ses tonalités de rose et de vert) la ville de Beverly Hills a littéralement migré ses mondanités pour l’enceinte de ces murs colorés. En son sein aussi, le premier studio hollywoodien d’Al Christie. Le Beverly Hills Hotel est un véritable mythe qui sous son toit vit passer Charlie Chaplin, Sharon Stone ou encore Brad Pitt.

Et l’attrait de l’hôtel auprès des célébrités ne se démord pas. Elizabeth Taylor a séjourné dans l’un des bungalows, tandis que son père disposait de la galerie d’art du Pink Palace. Dans les années 40, à cause, grâce ou en l’honneur de Will Roger et Spencer Tracy, qui pratiquaient le Polo et aimaient à arroser leurs victoires au restaurant de l’hôtel, le nom The polo Lounge fut préféré à celui d’ El Jardin Restaurant. C’est d’ailleurs au sein de ce même restaurant que s’opèra une grande révolution : Marlène Dietrich le fréquentant à l’époque, en changea les habitudes le jour où elle apparut en pantalon – dress code jusqu’alors interdit aux femmes. La piscine et le Cabana Club entrent dans la légende en 1956 pour le film La Femme modèle, servant de décor au tournage d’une scène entre Gregory Peck et Lauren Bacall, dans le film de Vincente Minnelli. À la fin de la décennie, l’hôtel est définitivement sacré quand Marilyn Monroe et Yves Montand y séjournent durant le tournage du film Le Milliardaire. Le groupe The Eagles ira jusqu’à choisir un cliché du Beverly Hills pour leur album Hotel California en 1976…

La Reverso One Duetto Jewelry, allégorie de Haute Joaillerie

3352120_recto_soldat.jpg

Un an après la célébration en grande pompe de son 85ème anniversaire, la manufacture Suisse Jaeger-LeCoultre revient cette année avec une toute nouvelle version de sa mythique Reverso qui avait rendu un hommage à René Magritte. . Imaginée en 1931, la Reverso est très vite devenue emblématique d’une atmosphère feutrée et libérée des années 30, avec en prime la magnificence de lignes inspirées Art Déco. Aujourd’hui, c’est dans une version coulée dans l’or rose que la Reverso One Duetto Jewelry entend bien s’imposer – icône inventée pour les officiers Anglais de l’Inde britannique aimant se divertir au cricket, voici le garde-temps qui entend bien rendre hommage à la féminité, le tout appliqué Art Déco.

Dans un habit d’une élégance rare aux lignes révérées, la nouvelle interprétation en or rose de la montre Reverso One Duetto Jewelry se comprend comme le fruit d’un travail d’artisans joailliers. Son caractère, la Reverso le porte haut et, c’est au poignet que cet atour peut se targuer d’allure n’importe quelle silhouette ! Ce modèle s’inscrit avec aisance dans les pièces les plus précieuses de la collection Reverso – mais, c’est avec majesté que le garde-temps respect la philosophie de simplicité Jeager Le-Coultre. Ici aussi la forme naît de la fonction. Lignes étirées et cadran rectangulaire, la nouveauté se niche aussi et surtout dans le bracelet.

Les artisans ont en effet réalisé un bracelet en or rose arborant des maillons géométriques sertis de diamants d’une grande originalité, pour un poids total de 18 carats. Un véritable bijou imaginé autour de mailles s’entrelaçant parfaitement pour épouser en souplesse le mouvement du poignet. Un travail d’une telle minutie qui fait écho au dessin du verso de la montre – une gravure de losanges offrant un aspect graphique renforcé par le délicat sertissage de petits diamants taille brillant… Sur le cadran, c’est la douceur de la nacre de Bali qui vient un peu plus éveiller les sens quand, la nouvelle Reverso One Duetto Jewelry se présente dans une version on ne peut plus mythique de la Haute Joaillerie.

La Bentley, Icône Rêvée

bentley.jpg

S’il est à l’habitude question pour les fabricants de produire une voiture aux performances toujours plus folles – censée accroître les performances de compétition – Bentley avait cette fois-ci fait le choix d’une voiture aux talents extraordinaires – à utiliser en toute sécurité et sur le réseau routier. Plus rapide que toutes les autres sur le papier, le projet Continental GT pose ainsi les bases d’une automobile au potentiel de performances théoriques, devenue amplement explicites : toutes ses aptitudes furent ainsi spécialement adaptées, permettant d’atteindre de manière simple et naturelle le niveau rêvé.

Avec ses 635 chevaux, son couple de 820 Nm et son moteur W12, la GT Speed atteint alors sa vitesse de pointe en seulement 76 secondes, sur 9,4 kilomètres ! En vitesse de pointe, la voiture de Grand Tourisme 6,0 litres peut parcourir la distance stupéfiante de 92 mètres par seconde. La Continental s’avère être une fantastique machine à rouler, permettant de cruiser au long cours, avec en plus la satisfaction de pouvoir rouler plus longtemps. Et la prouesse s’accompagne aussi d’un habitacle très soigné, insonorisé et sans excès. Un bijou d’esthétisme puisant à la source du luxe : commandes délicieusement surannées, placages de bois précieux, et voici que la tradition n’en est que respectée…

Mais Bentley se centre avant tout sur le cœur de la voiture : au sein de la Continental, chaque démarrage plaque le passager au fond d’un somptueux fauteuil fait de cuir capitonné, tandis que le W12 biturbo gronde. Dès que l’on prend le large, il vocifère comme un runabout. Là est la puissance d’une Bentley. A son sujet, John Bowe, sextuple champion australien en voiture de tourisme et deux fois vainqueur de la Bathurst 1000, a déclaré : « Il ne s’agit pas d’une voiture de course modifiée, mais bien d’une luxueuse routière de Grand Tourisme, tout juste sortie de la ligne de production. Il nous a fallu à peine plus d’une minute pour passer de l’arrêt à 331km/h. C’est extraordinaire. Même lorsque vous passez la barre des 320 km/h, la GT Speed continue d’accélérer. » Et là réside toute l’iconicité de la Bentley Continental GT.

Bentley et Aston Martin comptent au nombre des marques qui font rêver les fans de belles cylindrés. Si vous rêvez de conduire une des voitures de sport pilotée par l’agent 007, Aston Martin a créé la DB10 , celle qui a remplacé la mythique DB9.

La BRS Diamond Eagle, Un Voyage A Travers Les Cieux

brs-diamond-eagle.jpg

Depuis 1992, Bell & Ross s’inspire de l’univers militaire pour créer des montres hautement masculines, adaptées aux conditions extrêmes. Alors que les premiers modèles étaient adressés aux corps de l’armée française et de la sécurité civile, Bell & Ross se tourne désormais vers le marché féminin. La montre BRS laisse place à la nouvelle version chic et raffinée BRS Diamond Eagle, rendant hommage aux astres qui guidaient les navigateurs, par leur étincelante lumière à travers les océans. L’illustre cadran rond, bleu nuit, est disposé au sein d’un carré orné de sept diamants, et évoque avec élégance et précision le ciel parsemé d’étoiles. La disposition des pierres rappelle la constellation de l’aigle, emblème de la puissance, et de la majesté.

Incrusté de diamants, le cadran précieux qui s’habille d’un traitement soleillé, est également recouvert d’un brillant vernis bleu. Les aiguilles, fines et délicates, permettent une lecture facilitée de l’heure, tout en ajoutant finesse et habileté au bijou. Alors que la Maison française tente de transporter chaque client dans un voyage sophistiqué à travers les astres, elle n’hésite pas non plus à jouer sur les contrastes. Le bracelet en alligator se pare de mille reflets nacrés, et relève l’aspect satiné de la monture en acier ; le mouvement quartz est fidèle aux piliers de la marque : efficacité, fiabilité et prestige. La montre céleste, ultra féminine, se décline aussi en une version assortie de 66 diamants blancs, pour satisfaire les dames les plus exigeantes. A votre tour de briller dans l’obscurité…

Chance Eau Vive De Chanel

eauvive.jpg

Audacieuse, Chance de Chanel l’est. Coco elle-même ne cessait de l’invoquer : la chance ne s’adresse qu’à ceux qui savent la reconnaître, et à ceux sachant la saisir. A l’instar du parfum, la chance ou Chance agit comme une bouffée d’optimisme, un tourbillon de bonheur piqué de mystère.

Oui, chez Chanel, la chance a son parfum éponyme. Capturée dans un flacon aux courbes douces et graphiques, très chic et gracieux, la fragrance est un porte-bonheur – une partition olfactive qui fleure bon l’été ! Première Eau Chance à être signée du parfumeur Olivier Polge… Une vitalité intense qui transporte les chanceux jusqu’aux confins des rêves éveillés.

Et aujourd’hui, cette vitalité s’imprègne sur la chevelure. Un geste sensuel qui diffuse, au gré des pas, les notes zestées des agrumes. Sans les dessécher, l’eau pour cheveux les habille ainsi d’une note de vitalité, et d’un peps de saison !

 

L’Eternelle Nautilus de Patek Philippe

patekphilippe.jpg

 

Un design unique

Lorsque Patek Philippe a lancé sa première Nautilus en 1976, la maison suisse a fait un joli contre-pied à la tendance de l’époque en termes de montres sportives. Alors que la mode semblait être à la montre de sport de luxe mince et de couleur or, Patek Philippe a décidé de sortir un modèle en acier. La couleur argent et le design font alors sensation dans l’univers des montres sportives. Sa coupe unique et robuste a forcément marqué les esprits. Cette touche avant-gardiste a donné naissance à une montre de prestige. Quand Omega explore l’espace avec sa Speedmaster Moonwatch « Grey side of the moon », Patek Philippe décide de se tourner vers les fonds marins pour chercher son inspiration. Le cadre de la Nautilus s’inspire d’un hublot pour lui donner un style marin unique. Le premier modèle de Nautilus reste un grand classique, toujours disponible à la vente. Au fil des années, Patek Philippe a réinventé sa Nautilus pour la décliner dans de nombreuses versions. Le site Chrono24.fr propose divers modèles de la Nautilus pour les collectionneurs ou amateurs de montres de luxe.

Une tradition qui perdure

Comme l’explique cet article, les montres confectionnées par Patek Philippe ont le don d’attiser la curiosité des collectionneurs. Et la Nautilus est bel et bien un symbole de cette fougue puisque le modèle ne cesse de surprendre. La montre rencontre un tel succès pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’horloger a su allier sobriété et modernité à travers ses différentes versions. La couleur argent de la première Nautilus disparaît avec les versions féminines pour laisser la place aux coloris rose, or ou bien encore bicolores. Patek Philippe garde ainsi sa tradition mais les mouvements ou les fonctions de la montre évoluent au fil des années. C’est le cas de la nouvelle version Nautilus sortie l’an dernier. Sa forme s’inspire toujours des univers marins mais ses fonctionnalités et son système automatique laissent apparaître un aspect futuriste. Nautilus de Patek Philippe dispose donc de tous les codes d’une montre iconique et indémodable.

Champagne : Les Mois Krug Edition 2016

krug.jpg

Les Mois Krug célèbrent la délicieuse rencontre de deux mondes, le champagne et la gastronomie. Cette expérience unique associe le savoir-faire des plus grands chefs locaux à l’inventivité emblématique de la Maison Krug : Krug Grande Cuvée. Cette cuvée d’exception est composée d’un assemblage de 120 vins, issus de plus de dix années différentes et trois cépages, signature de la Maison de Champagne depuis 1843.

Chaque année, la Maison choisit un ingrédient ordinaire travaillé par les différents chefs des ambassades Krug dans le monde. Cette année, c’est l’œuf qui devient l’élément principal de l’expérience. Cet aliment connu de tous est proposé, sous toutes ses formes, selon les techniques des différents chefs et permet de laisser libre cours à leur créativité. L’alliance subtile entre Krug Grande Cuvée et l’œuf est à découvrir dans les restaurants, traiteurs et caves de la France entière, partenaires des Mois Krug. Les dates et lieux de cet événement d’exception qui se déroulera de mai à décembre 2016 sont à retrouver sur le site de Krug.

Un rendez-vous gastronomique, audacieux et inspirant, fidèle à l’esprit anticonformiste du fondateur de la Maison, Joseph Krug.