Capture Totale de Dior : l’Art d’Activer les Cellules Souches

dior-capture-totale450.jpg
Succédant à Sharon Stone, Eva Herzigova devient la nouvelle ambassadrice de Dior Capture Totale. Pour la maison, elle incarne intelligence et beauté ; deux éléments qui l’un dans l’autre interpellent la saveur humaine. Un éclat singulier dans l’iris, un visage qui, depuis les années 90, ne semble pas subir les effets escomptés du temps. Dans cette campagne, shootée par le photographe Steven Meisel, le top tchèque ne cesse de provoquer d’optiques voluptés. Eva Herzigova conçoit comme un privilège le fait d’avoir été appelé par Dior pour la campagne Dior Capture Totale. A ses yeux, la griffe est l’incarnation du sérieux et de la qualité. Or, toutes les femmes Dior se doivent de renvoyer un profond désir de beauté, une impérissable passion pour la vie. Et, cette beauté profonde en est la pure représentation. Comme la femme Dior Capture idéale, Eva joue du temps. Depuis l’année de ses 16 ans, elle utilise le Capture yeux et raconte, non sans fierté, l’aventure qui l’y a menée : après l’avoir essayé dans une parfumerie, lors de sa venue à Paris, un conseiller s’exclama : « Mais Madame, ce n’est pas pour vous, c’est pour des femmes beaucoup plus âgées ! ». Qu’importe, elle en a fait son protecteur. 
 
Depuis plus de 20 ans, Dior développe ainsi sa gamme anti-âge, cherchant l’éclat d’une jeunesse intensifiée ; d’une peau dénudée de toute altération. Dior Capture Totale, un classique beauté, qui en une onctueuse texture, aboutit au résultat : raffermi, plus lisse, et plus uniforme, le visage retrouve un teint unifié et lumineux. Bref, Dior Capture Totale c’est comme « être encore plus belle qu’à vingt ans ».
 
Repensé cette année autour d’un nouveau packaging ; surtout sous une nouvelle formule de régénération de la peau, il agit désormais de l’épiderme à l’hypoderme, grâce à ses précieuses « gardiennes de secrets de la jeunesse »: les cellules souches. Puisque qu’avec le temps, les coutures biologiques se rompent, faisant la peau se déstructurer et se plisser, Dior Capture répare les tissus abimés en retissant les coutures pour donner à la peau la structure et l’étoffe d’un tissu neuf. Egalement composé de Longoza, une plante qui active la production de collagène et d’élastine, le soin modèle la peau en profondeur. « Le temps découvre les secrets »1. En fait, Dior met en évidence un moyen de revenir sur le passage d’une puissance filante. 
 
1-Jacques-Bénigne Bossuet, dans les Sermons