L’Intemporelle Montre Longines Conquest

longines.jpg

C’est en 1867, dans les ateliers du pré « Longines » en Suisse, que la griffe éponyme débute son histoire. L’illustre horlogerie naît au sein de la famille Agassiz, avant d’être rachetée par Swatch lors de la crise industrielle. Aujourd’hui, la marque au sablier ailé est dirigée par Walter Von Kanel, qui témoigne de son attachement historique à la Maison, au travers des multiples archives qu’il conserve depuis plusieurs années. Souhaitant rendre hommage aux plus anciens modèles, la collection « Longines Heritage » est créée, avec pour pièce phare, la « Conquest Heritage », de 1954. A l’époque, la Maison Suisse avait fait appel à l’iconique Grace Kelly pour populariser ce bijou de précision, aux côtés de Cary Grant dans « Le crime était presque parfait ». Depuis, le cadran « argenté soleil »  a traversé les âges, et sera repris, puis décliné au fil des années, en acier, en titane, en or jaune ou en or rose.

Symbole d’esthétique moderne, la montre Conquest ne cesse de mettre les sportifs à l’honneur ; après l’équitation, la gymnastique, et le ski alpin, Longines s’associe avec Roland Garros en 2007, et lance son modèle « Conquest 1/100th Roland Garros » qui dispose d’un mouvement quartz exclusif et d’un microcontrôleur à mémoire flash, pour une précision extrême. Le modèle, rehaussé de notes orangées, couleur emblématique des courts internationaux, associe sport, héritage, élégance et tradition. Chic et prestigieuse, la montre est ornée de saphir inrayable et dispose d’un traitement anti-reflets. Etanche jusqu’à 30 bars, la couronne est entièrement vissée et le fermoir déploie une triple sécurité ; avec un cœur de gamme entre 1200€ et 2000€, la marque dispose également de 4 à 8 tailles différentes par modèle. A vous de trouver la vôtre…

 

Le Polo Lacoste, Jeu, Set et Match

lacoste.jpg

Propriétaire d’une boutonnerie de Troyes et créateur de Jil, la marque de sous vêtements, André Gillier se chargera de la fabrication de ces fameuses chemises. L’affaire est dans le sac. La Chemise Lacoste, sera alors le nom donné à l’entreprise. Et c’est de fil en aiguille que l’histoire de la mode connaîtra l’inédit, le premier logo apparent sur un vêtement, ici sur la toute première chemise Lacoste, L.12.12. Le choix de ce nom aux allures de formule chimique est à René Lacoste, ce que le récit du N°5 est à Gabrielle Chanel. En effet, le L pour Lacoste, le 1 désignant la matière du coton petit piqué, le 2 signifiant les manches courtes, puis le 12 qui sera synonyme du nombre de versions présentées à René Lacoste, marqueront le point gagnant. Au fil des coups de crayons de son ami Robert George, le crocodile Lacoste, se dessine, se mue puis deviendra le logo prédateur par excellence, à l’image de ténacité si bien attribuée à René Lacoste. Entre innovation et création, la marque Lacoste confectionnera prêt-à-porter sportswear, accessoires en vogue et articles de sport, comble du chic.

René Lacoste, connu pour sa persévérance sera aussi connu pour sa générosité avec la création, en 2006, de la Fondation Lacoste. Son but, faire découvrir l’esprit d’équipe aux plus jeunes et les aider à trouver leur voie via le sport. Persévérance, motivation et dépassement de soi, sont les valeurs auxquelles René Lacoste ne cessera jamais de croire. Plus tard, en 2008, la marque participe, toujours avec ferveur, à l’opération « Save your logo ». Cette dernière permettra à des entreprises privées et à certaines institutions de contribuer à la préservation de la biodiversité mais surtout de s’engager pour la sauvegarde et la défense du crocodile, de l’alligator, du caïman et du gavial, tous actuellement en voie d’extinction. Dès lors, Lacoste est la référence en matière d’authenticité, de performance, alliée à l’élégance, au savoir-être, finalement au savoir-vivre. « Ah les croco, allez crocodile ! »