La Robe Celtique Alexander McQueen Printemps/Eté 2017

mcqueen1.jpg

Un luxe qui ne ressemble qu’à lui-même. Ainsi peut-on définir toute la ligne développée de son vivant par Alexander McQueen : hautement cultivées et réfléchies, les lignes empire de ses pièces aimaient à rivaliser d’ingéniosité pour exprimer quelque chose. Oui, Alexander McQueen fait partie de ces artistes ayant fait la mode. Toujours à la limite de la haute couture, les créations McQueen jouent des formes et des approches pour caractériser un sentiment, une émotion, ou parfois, mieux, un engagement.

Ainsi Sarah Burton poursuit-elle son exploration de l’héritage McQueen – spectacle des plus romantiques, le Printemps/Eté 2017 fait du travail de la dentelle et de cette héritage nouvellement perdu du Royaume-Uni quelque chose de très précieux. Pour point de départ, Burton a choisi les paysages côtiers sauvages et magiques des îles Shetland. Alexander McQueen s’est tant de fois inspiré de cette Ecosse, jusqu’à la sublimer… Sans surprise, c’est donc une robe à l’étoffe dentelle conçue de laine plume qui capture toute l’attention du défile – rehaussé d’un corset néo-gothique, la pièce gagne en actualité tant elle mêle esprit couture et contre-culture. Du pur McQueen !

La Robe Géométrique Proenza Schouler Printemps-Eté 2017

proenza.jpg

L’esthétique Proenza Schouler s’est rapidement distinguée à la Fashion Week de New York, et ce dès leur premier défilé – l’audace des coupes, des matières et des couleurs apportées par le duo de designer a propulsé leur succès. Pour la saison Printemps/ Eté 2017, ils semblent ainsi avoir renoué avec la géométrie de leur succès. Robe sculpture, chargée de différentes matières et de couches, voici que les plis scrutent enfin le podium de la maison – tant de soin et d’attention furent apportés aux vêtements qu’il est impossible ici de dénigrer le luxe au profit de l’instant ! Non, Proenza Schouler ne concourt pas au prêt-à-acheter.

Sexy and edgy, le duo de designer contribue à reconfigurer les codes du BCBG Américain – parfait pour les it-girls down town. Comme à son habitude, Proenza Schouler est allée piocher dans différentes ethnies l’ornements des pièces. Cette année, c’est au Japon que se trame cette collection. En quête d’un métier qui pourrait tisser de minuscules bandes de cuir, le duo s’est inspiré des techniques de coupe japonaises. Dans cette robe géométrique, ce sont aussi les sculptures d’Alexander Calder et le marbre étrange de Giovanini Lorenxo Bernini qui animent le mouvement et l’association de couleurs fascinantes.

Proenza Schouler a aussi cherché à expérimenter des couches de tissu rectangulaire afin de produire une nouvelle longueur – McCollough voulait en fait du court cette saison, mais n’a pas voulu faire de mini. Le résultat est ainsi cette espèce hybride de longueur bordée de plumes d’autruche, réalisée à Paris. Associée au pouvoir des couleurs primaires, la robe Proenza Schouler touche alors à la pure émotion.

 

Les Souliers Bicolores Dior Croisière 2017

diorsoulier.jpg

« On a pensé à la Parisienne de Dior qui va à Londres et devient plus excentrique », expliquait Serge Ruffieux. A l’heure où l’illustre maison Dior n’est pas encore parvenu à nommer un nouveau directeur artistique, la voici qui prend le large vers la campagne anglaise pour renouer avec l’héritage de Monsieur Dior. Le Blenheim Palace ne fut en effet choisi au hasard : en 1954, c’est là que Christian Dior lui-même fit défiler en présence et à la demande de la Princesse Margaret une collection comme une œuvre de charité pour la Croix Rouge anglaise. Quatre ans plus tard, Yves Saint Laurent, à la tête de la maison, en fit lui aussi ses quartiers pour un défilé des plus extraordinaires.

En 2016, la maison de l’avenue Montaigne y présente son défilé Croisière 2017 avec pour look iconique une mini-robe manteau trompe l’œil beige et noir. Attache foulard de soie imprimé de clichés anglais – parapluies et autre teinte vert campagne anglaise – ce sont pourtant les souliers vernis qui captivent le regard. Le futur it de la rentrée se présente dans une version bicolore crème et blanche perchée sur talon or d’inspiration disco-baroque. Joliment accordée d’épais lacets noirs pour le contraste. Les bottines Dior Croisière 2017 oscillent joliment entre tradition maroquinière et allure 70’s – du style pur !

 

La Robe Shiny Du Défilé Croisière Dior 2017

diorrobe.jpg

Un train historique de la compagnie Pullman dépêché pour amener les 600 invités vers le château de Blenheim, tel fut le début de la Croisière 2017 signée de la maison Dior. Installés dans l’enceinte de mythique château de Blenheim, les invités ont ainsi pu découvrir une collection somptueuse, faite de pièces mixant l’essence fleurie du style British aux courbes iconiques du tailleur-Bar et autres essentiels de la maison Christian Dior. Parmi les silhouettes ayant défilé, une robe-trench ceinturée et cirée dans un noir tirant vers le vert foncé qui ne cesse de captiver. Poches zippées et col rond, c’est aux sources d’un style fonctionnel tant aimé de Christian Dior que le duo Serge Ruffieux et Lucie Meier fait référence.

Et Londres ne fut pas choisi par hasard. En effet, la collection, mise en boutique fin novembre, marque aussi l’ouverture d’une nouvelle boutique Dior, inauguré le 3 juin dernier sur New Bond Street. Au numéro 160-162, Peter Marino a ainsi imaginé la plus grande boutique du Royaume-Uni ; mieux, « pour la première fois, le monde de Dior est intégralement présenté en un seul lieu. De Baby Dior à la ligne maison, de l’homme à la haute joaillerie » assure l’architecte. Pour les clientes, il a aussi imaginé des cabines plus grandes, et un éclairage plus doux pour, affirme-t-il, offrir une expérience artistique authentique !

 

Défile Croisière 2017 : La Robe Conique Découpe Bikini De Louis Vuitton

lvdress.jpg

L’exercice des collections croisière demeure particulier pour un designer, et ce depuis sa création en 1920. Loin d’être l’exportation naïve et délétère d’un idéal européen aux quatre coins du monde, le défilé croisière est au contraire l’occasion d’associer essence culturelle, place et lieu d’exhibition. C’est ainsi que lorsque qu’une maison à l’instar de Louis Vuitton fait escale au Brésil, c’est avec allégresse que celle-ci s’accapare les courbes et l’esprit du musée d’art contemporain de Niterói imaginé par l’architecte Oscar Niemeyer, les faisant designer par un Nicolas Ghesquière au plus haut de sa forme.

La structure résolument futuriste en soucoupe volante, semblable à celle d’un ovni et surplombant une plage Brésilienne, a ainsi conduis les lignes de la collection Louis Vuitton… Et que serait aussi Rio sans les plages, les bikinis, et les couleurs tropicales ? C’est ainsi que la silhouette Vuitton se fit science-fictionnelle, teintée d’une pointe de tailoring façon avant-garde Ghesquiérien.

Les petites robes en daim à la découpe néo-bikini confirment la règle – ligne A, suède, et poches un brin army : l’équation Guesquière vient ainsi garnir de nouveaux incontournables le vestiaire du prêt à porter Vuitton. Kaki, noir, jaune et camel se mêlent ainsi dans un graphisme très aiguisé, tandis que la découpe conique vient jouer d’une sensualité très stylisée. Et à son bras, la neo-belle Louis Vuitton tient un Speedy au format plus grand, teinté de couleurs tropicales – une symphonie de couleurs et de dessins archi-cool, tout simplement !

 

Cannes : La Robe Dior D’Eva Herzigova

cannesdior.jpg

Mercredi 18 mai, pour le première de La Fille Inconnue de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne, Eva Herzigova, ambassadrice des soins Capture Totale Dior, est habillée et mise en beauté par Dior. Elle porte une robe longue en laine écrue et chaussures Dior Haute Couture. Elle est maquillée par Dior.

Cannes: La Robe Bustier Dior Haute Couture de Liu Yifei

diorcannes.jpg

Pour la Cérémonie d’ouverture du 69ème Festival de Cannes, le Mercredi 11 Mai, Liu Yifei est habillée et mise en beauté par Dior, accessoires Dior Joaillerie. Elle porte une robe bustier brodée en laine rose Dior Haute Couture, souliers et pochette Dior.