Dior Prestige : Le Nectar et La Crème

dior.jpg

C’est un tout nouveau concentré qui habille le nouveau duo Dior Prestige : de cellule en cellule, du cœur de la peau à la surface de l’épiderme, le Nectar de rose de Granville se diffuse en prenant le temps d’agir – tout le luxe de la formulation. Dior semble ainsi propulser dans sa crème tout le savoir-faire de la Maison légendaire : s’autorisant tout le trésor de la patience, usant des matières premières les plus extraordinaires, les alchimistes de la Maison emportent la dimension artisanale jusqu’au soin qui, à son paroxysme, fonde ce toucher unique, et le plaisir raffiné qui signe chacune des textures Dior Prestige.

Cette année, les Maîtres Dior réinventent ainsi la signature de la formule à la base de la ligne Dior Prestige ; grâce à un savoir-faire inédit, qualifié de formulation en temps long. En renouant avec l’essence même du luxe – le temps – Dior Prestige fait entrer dans l’univers de la beauté, la finesse et la sensorialité d’une texture dépendent de la qualité de la cristallisation des matières premières. Ici ce sont les cires et les beurres utilisés qui confortent la crème… Dans la formulation en temps long, les alchimistes prennent le soin de chauffer et de refroidir la texture paliers par paliers qui, maîtrisés, permettent d’obtenir des cristaux plus petits, plus fins et ô combien harmonieux. Fine, brillante et pénétrante, le Nectar de rose de Granville est la nouvelle signature sensorielle de Dior prestige ; un savoir-faire intemporel pour un rituel d’exception

Dior Capture Totale : Le Sérum

capture_decran_2015-03-06_a_20.36.35.png

Aujourd’hui, avec le nouveau Sérum Capture Totale, les chercheurs Dior décident d’aborder différemment le vieillissement cutané ; à travers une approche inédite centrée sur le galbe pulpeux du visage, les laboratoires de la maison rendent les courbes pulpeuses et le galbe naturel de sa jeunesse. Pour cela, les scientifiques de Dior ont créé un extrait suractivé de Longoza des Jardins Dior ; un enzyme aux propriétés renforcées, capable de synchroniser les cellules souches. Le secret à l’origine du galbe pulpeux, lui, réside dans la pulpe élastique produite en profondeur par la peau elle-même.

Le nouveau Sérum Capture Totale se réifie ainsi dans une texture fusionnelle bluffante quand, incorporé à la formule du Sérum dans sa concentration maximale, l’extrait suractivé de Longoza, lui, mène l’opéra cellulaire qui s’enchaîne au cœur de la peau. Le résultat est sans appel : la production de pulpe élastique est stimulée pour permettre au visage de libérer son apparence pulpeuse jusqu’alors capturée par le temps… Et puisque le futur nous appartient, il suffit de s’en emparer.