Chiara Ferragni Habille les Converse Iconiques

43914193_254370155228915_3894284328111330205_n.jpg

Longtemps attendues, enfin commercialisées — les baskets de la collection capsule réunissant l’univers tout en paillettes de Chiara Ferragni à la légende Converse sont enfin disponibles ! Les versions Hi et Low Top se présentent ainsi sous un jour nouveau ; un brin plus déjantées et clairement plus scintillantes, les iconiques Chuck 70 et All Star chatouillent l’oeil, et le bon ! 

 

À quelques semaines des fêtes de Noël, la collection capsule Converse by Chiara Ferragni propose de réviser les classiques au contact d’options ludiques… Sur toile ou sur des paillettes argentées, l’oeil-logo Chiara Ferragni se fait amovible, tandis que les légendaires Chuck 70 et All Star s’éprennent de couleurs folles. Violet, Tan, Noir et Bleu denim — ne reste qu’à faire son choix !

La Sortie Imminente des Converse ‘Chuck Taylor The Ten’ par Off-White

video-038573.jpg

Déjà en Novembre dernier, Virgil Abloh imaginait une collection inédite de baskets pour Nike – seules 9 des 10 sneakers de la série avaient finalement été éditées… Cette fois, ce sont bel et bien les mythiques Converse Chuck Taylor All-Star qui se frottent au concept de ‘Ghosting’ inventé par le nouveau directeur artistique Louis Vuitton homme. Passée au filtre Off-White, la Converse gagne ainsi en impertinence – Virgil Abloh présente en effet son modèle autour d’un revêtement blanc jouant sur la transparence dans un style épuré…

Et, c’est une fois piquée et imprégnée du concept de ‘ghosting’ que la basket ‘Chuck Taylor The Ten’ se voit changer en ultime objet du désir. « Ce dont nous parlons ici est plus grand que les baskets, c’est plus grand que la culture du design. Ce n’est rien de moins que du design de pointe. Ces 10 chaussures ont repoussé les frontières de la performance et du style. Pour moi, elles sont au même niveau qu’une sculpture de David ou de la Joconde. Vous pouvez débattre autant que vous voulez, mais elles signifient quelque chose. Et c’est ce qui compte » précise Virgil Abloh.

La basket se présente ainsi dans la pure veine Off-White – une inscription « Vulcanized » sur la semelle translucide justement vulcanisée ; le mot « Shoelaces » sur les lacets… Si l’ironie définit la griffe Abloh, la rencontre entre une icône et la signature la plus hype du moment ne peut que transformer la basket en pièce la plus convoitée de la saison. A ce propos, c’est la maison mère de Converse, Nike qui révèle les détails. La ‘Chuck Taylor The Ten’ est annoncée pour le 12 mai prochain – à découvrir “dans un premier temps” exclusivement sur le site Converse.com et celui d’Off-White™.

La Converse Bouclier – Une Petite Révolution

converse.jpg

Conçue pour résister aux caprices de la météo, la nouvelle collection de Converse semble enfin réaliser le rêve des aficionados de la basket. Mélange audacieux de couleurs et de matériaux résistants, à l’instar de la toile imperméable et d’un néoprène waterproof, voici comment Converse réintègre la Converse au cœur de l’hiver. Et cette saison, la Chuck II se prend à côtoyer de nouvelles venues.

Converse Chuck Taylor All Star Selene repousse ainsi un peu plus les limites du style féminin en alliant aux couleurs vives, de nouveaux matériaux et une silhouette inédite avec des lacets cachés et une fermeture éclair sur l’empeigne pour un accès facilité. La Converse Jack Purcell Signature présente, elle, une toile bouclier plus épaisse avec finitions imperméables et talon tricolore réfléchissant. Les lacets, eux, piquent le style tandis que la languette à goussets permet d’éviter que l’eau ne pénètre dans la semelle intérieure à double cosse de la Nike Zoom Air.

Chaque sneaker fut en effet traitée afin de pouvoir affronter pluie, neige et autres symptômes hivernaux tout en préservant style et confort. Et la manufacture Converse a tout autant pris les devants en traitant les sneakers Counter Climate Shield pour une imperméabilisation durable – première ligne de défense contre la pluie, le temps où l’on abandonnait tristement la Converse à la maison est bel et bien révolu !

La Converse Cons S’exhibe En Des Routes Inconnues

converse1.jpg

Sneaker de skate emblématique, le lancement de la nouvelle Converse Cons One Star Pro 90’s se présente comme un événement. En s’associant au puissant média de skate FREE, Converse organisait ainsi un relais épique d’ambassadeurs de la marque à travers 5 villes : Rome, Milan, Naples, Hambourg et Berlin. L’équipe, ainsi composée des principaux ambassadeurs de la marque et de quelques talents internationaux, comme Paul Grund, Kevin Rodrigues Kenny Anderson, a osé prendre la route 2 mois durant pour exporter et explorer des terrains sur lesquels personne n’avait jamais encore skater.

Il faut dire qu’avec sa semelle intérieure de Nike Lunarlon, son caoutchouc de traction et sa languette à goussets, la Cons est parfaitement adaptée à la pratique du skateboard. Pleine d’enthousiasme, l’équipe s’est ainsi lancée pour capturer les meilleures images de skate possibles tout en mettant en valeur le style et la fonctionnalité de la nouvelle One Star Pro 90’s – un modèle en quatre couleurs fortement inspiré de la culture des années 1990. Et pour saisir les images, ce sont le photographe de FREE Sam Ashley et les caméramans de skate Ben Chadourne et James Cruickshank qui s’y sont collés. Le résultat, baptisé Le Relais, est déjà disponible en publication – tandis que les vidéos des champions sont, elles, déjà en ligne !

 

La Collection Converse One Star’ 74

bb.jpg

Depuis 1908, Converse ne cesse de créer des modèles de sneakers légendaires telles que les Chuck Taylor, les All Star, les Jack Purcell ou encore les One Star. La collaboration avec Fragment Design rend hommage à la première sneaker One Star originale, un classique du skateboard datant de 1974. Cette dernière collection incarne l’esprit d’intemporalité, de qualité et de savoir-faire de l’artiste Hiroshi Fujiwara qui propose une Converse en daim déclinée en deux couleurs classiques : blanc et bleu. Côté design, la sneaker se compose d’éclairs, signes emblématiques de Fragment Design, mis en valeur par du vert fluo ainsi que des semelles lunarlon qui offrent un maintien et un confort optimal. 

Reconnu dans le monde entier comme un symbole de style sophistiqué, subtil, décontracté et irréprochable, l’artiste Hiroshi Fujiwara se définit comme un « DJ culturel » qui hume l’air du temps et injecte les codes du streetwear dans ses créations uniques. Sa passion pour l’univers du skateboard et le lifestyle des jeunes générations font de lui le porte parole de l’héritage Converse à travers des pièces fonctionnelles et intemporelles.

Une collaboration qui célèbre la nostalgie des 90’s et reprend les codes de la youth culture pour proposer une édition limitée qui met à l’honneur le savoir-faire et l’authenticité de cette marque iconique.

La Chuck II de Converse

conversesmall.jpg

« La Chuck Taylor All Star compte parmi les sneakers les plus légendaires et emblématiques de tous les temps » explique Jim Calhoun. Le président et PDG de Converse n’est pas dans l’exagération. Née avec le basket, icône des subcultures, la Chuck Taylor est, depuis son lancement en 1917, l’une des sneakers les plus appréciées au monde. Fans, artistes, musiciens, tous ont adopté la chaussure comme symbole de créativité et d’expression personnelle, bien loin de ses origines sportives. La Chuck Taylor All Star est mythique. Lorsque Tommy Ramone fut questionné sur la filiation du nom Chuck Taylor et All Star, le batteur des Ramones avoua : « Il était peut-être un entraîneur de basket, ou quelque chose comme ça. Je n’en sais rien… Il a fabriqué des chaussures pas chères. » Et c’est en cela que réside le succès de la converse : une basket accessible, casual, et néanmoins inspirée.

Dans son adaptation contemporaine, l’iconique Chuck Taylor bénéficie ainsi pour la première fois de la technologie innovante Lunarlon, apporté par Nike, son nouvel acquéreur. En devenant Chuck II, la Converse s’est fortement inspirée des esprits créatifs du monde entier. Les côtoyant en tournée, dans les salles de concert, dans les galeries d’art, dans la rue ou lors de soirées, les équipes se sont aperçues que ces personnes désiraient et avaient besoin de plus. La Chuck Taylor All Star II est née pour répondre aux exigences de ces modes de vie créatifs. La Converse Chuck Taylor All Star II est ainsi une sneaker fondée sur une simple notion : l’obsession. Tout en restant fidèle à l’ADN du modèle original, les détails comprennent l’irremplaçable semelle blanche, la pointe en caoutchouc et le patch signature All Star, brodé cette fois-ci. Noir, blanc, rouge piment et bleu roi, la Chuck Taylor All Star II exprime pleinement la volonté de ces créatifs 2.0, celle d’aller encore plus loin.

La Converse Chuck Taylor All Star Missoni

converse_chuck_taylor_all_star_missoni_fall_2014.jpg

Depuis 2010, les deux maisons se sont associées pour créer au total près de huit collections premium. En prônant leur savoir-faire respectif, Converse et Missoni parviennent à élaborer une pièce comme un modèle d’authenticité. Une collaboration aboutissant à son plus haut niveau lorsque, en 2014, la réinterprétation de la mythique Chuck Taylor All Star intègre les motifs zigzag caractéristiques de la marque italienne. Assemblages hauts en couleur de zigzags, de rayures, d’ondulations et de points flammés, jusqu’aux patchworks de jacquards aux motifs floraux et géométriques, concourent ainsi à littéralement mystifier la basket la plus portée au monde.

Pour la saison AH14, Converse et Missoni repoussent ainsi les limites de leur expertise. « Tout l’héritage du sport américain » de la maison Converse se conjugue à l’innovation esthétique et technique dans le travail de la maille de Missoni pour donner vie à une chaussure au stylisme imparable. Une large gamme de Chuck Taylor prend ainsi naissance : pour homme et femme, la sneakers se pare tantôt d’un habit rock en noir et blanc, pop en version turquoise et noir, ou, carrément bohème quand elle se maquille en multicolore. Une nouvelle collection donc, à découvrir dès début septembre dans une sélection de points de vente exclusifs, tels que Colette, Starcow ou encore l’Heritage à Lyon, pour ne citer qu’eux. Attention toutefois, l’édition est très limitée !

Le Pop-Up Store de Converse à Paris

conversepopup.jpg

Pour tous les nostalgiques de la première heure, la célèbre marque de baskets Converse ouvre le 23 Mars, dans le 10ème arrondissement de Paris, un espace éphémère exceptionnel. Jusqu’au 21 Avril[i], 160 m2 seront dédiés à la plus indémodable des chaussures de sport, exposant des modèles mythiques tout comme des modèles exclusifs, et donnant l’occasion aux plus passionnés de customiser leurs précieuses Converse.

 Pour mémoire, la Converse, c’est d’abord un concept : c’est LA chaussure décontractée et confortable par excellence, créée en 1917 par le marquis Mills Converse : il décide de créer des chaussures avec une semelle en caoutchouc pour ne pas glisser. La converse All Star est née. C’est Chuck Taylor, joueur de basket passionné qui se charge de développer la marque en proposant des innovations pour adapter ses chaussures à sa passion. Taille haute, lignes élancées et coupe sportive, elle se métamorphose une première fois en 1962 : la version courte – Oxford – supplante la Chuck, et entre dans la pop culture américaine. Bien plus qu’un simple accessoire de sport, la marque scellée d’une étoile devient alors un véritable état d’esprit.

Courrez donc sans perdre un instant (re)découvrir la star des baskets !

 

[i] Espace Converse
 19, rue Yves Toudic 75010. 
Ouverture du 23/03 au 21/04. Tous les jours sauf le lundi.

Kevin Lyons Revisite la Converse pour Colette

Kevin-Lyons-Converse-Colette-Blue.jpg

Kevin Lyonsréinterprète la Converse et offre un modèle « bleu-Colette », pour le mois de l’illustration. 

L’épopée Converse a l’essence de l’icône. Au début du XXe siècle, le Marquis Mills Converse tombe dans l’escalier et, manque de se fracturer la cheville. En 1908, il décide de créer des chaussures avec une semelle en caoutchouc, pour ne pas glisser : la converse All Star est créée en 1917. Chuck Taylor, joueur de basket passionné, à l’âge de 17 ans, acquiert sa première paire de All Star. Inspiré par sa basket, il se rend à Chicago : dans les bureaux de Converse, il propose des innovations pour adapter la basket à sa passion. Ces chaussures mettent à jour l’uniforme des joueurs. Taille haute, lignes élancées et coupe sportive, elle se métamorphose, une première fois, en 1962 : la version courte – Oxford – supplante la Chuck, et entre dans la pop culture américaine. La marque scellée d’une étoile devient alors un état d’esprit.

Érigée en pièce du cool, il n’est pas étonnant de la trouver, un siècle après la basket pionnière, dans le temple parisien du genre. « Sarah Colette que je voyais souvent porter des Chucks, n’a jamais cessé d’encourager mes créations artistiques. L’idée de cette collaboration est donc arrivée naturellement » confie Kevin Lyons. Après avoir paré semelles et languettes de la sneakers Nike Air Max 90 Current en 2008, le fameux petit monstre farceur de l’illustrateur, cette fois se démultiplie à l’infini sur la converse en canvas. Mugs, coques d’iPhone 5, mais aussi bougies, pochettes d’iPad n’échapperont pas à l’invasion. Pire, même les biscuits en sous-sol du concept-store seront infestés. La pandémie est prévue pour le 10 décembre 2012, chez Colette. 

1- Ancien directeur Urban Outfitters.