L’édition limitée Hennessy V.S.O.P Privilège En Célèbre les 200 ans

image002.jpg

La maison Hennessy n’a pas son pareil lorsqu’il s’agit de célébrer les anniversaires. Pour son 200e, en plus d’une bouteille produite en quantité ultra-limitée, Hennessy propose une expérience inédite pensée autour de la mixologie.  L’édition limitée Hennessy V.S.O.P Privilège se distille ainsi dans une bouteille au design inspiré d’archives datant de la moitié du XIXe siècle — une bouteille connue sous le nom de “charentaise”. Et c’est dans la boutique des Visites Hennessy que se tient l’évènement clé de cette célébration! 

La maison de cognac propose en effet une nouvelle expérience autour de la mixologie — jusqu’à fin septembre, un rituel hautement sophistiqué vient compléter la dégustation de la visite ‘Hennessy Signature’. Située à Cognac, la boutique-atelier Visites Hennessy offre ainsi une plongé fascinante au coeur d’une maison riche de deux siècles d’histoire! Le cognac Hennessy V.S.O.P Privilège Sunset se vit ici à travers des recettes de cocktails innovantes et originales. Un évènement rare et privilégié à réserver dès à présent! 

La Part des Anges Met en Vente l’Hennessy Edition Particulière N°5

hennessy_edition_particuliere_n5_5366-e1531144599586.jpg

A Cognac, l’hôtel Les Chais Monnet servira d’écrin hyper moderne à la Part des Anges. Sous le parrainage de Thierry Marx, la 11e édition de cette vente aux enchères de cognacs rassemblera des crus étourdissants! Parmi eux, une édition unique signée Hennessy, composée par Renaud Fillioux de Gironde. Fruit d’une collaboration exclusive, l’Edition Particulière N°5 célèbre le savoir-faire et la transmission d’une famille de Maîtres Assembleurs! 

Renaud Fillioux de Gironde en figure en effet la huitième génération — de cet héritage sans pareil, l’homme parvient à conjuguer hommage à ses prédécesseurs et assemblage inédit… Un assemblage d’eaux-de-vie provenant des dames-jeannes du Chai du fondateur d’Hennessy. L’Edition Particulière N°5 vient ici agrandir la collection des cognacs rares de la maison — une édition renfermée dans une carafe en cristal qu’a tenu à réaliser l’illustre maison Baccarat. 

Scellée à l’aide d’un ancien procédé, le baudruchage, connu des seuls artisans expérimentés de la Maison Guerlain, l’Edition Particulière N°5 a tout de l’objet du désir. Une concoction précieuse et raffinée; une carafe sertie d’un fil de soie… Le 20 septembre prochain,  l’heureux propriétaire qui remportera l’enchère aura aussi l’occasion de rencontrer Renaud Fillioux de Gironde, lors d’une visite à Cognac — une rencontre où il sera question d’approcher la dégustation autour des secrets de la maison de Richard Hennessy, et ceux de ses dames-jeannes du Chai! Prix de départ: 25 000€.

 

Hennessy V.S X Vhils, La Collaboration Street Art…

hennessyvslimited.jpg

Cette collaboration entre l’artiste et la Maison s’inscrit dans le cadre des éditions limitées que la maison confie chaque année à des artistes contemporains de renom international pour qu’ils réinventent la carafe de Hennessy Very Special. Avant Vhils, la maison avait collaboré avec JonOne, Shepard Fairey, Futura, Os Gêmeos ou encore Ryan McGinnes.

Cette année, c’est à l’artiste Portugais Vhils que la mythique maison de Cognac Hennessy a confié la composition de ses non moins iconiques bouteilles V.S – un street artiste à la dimension internationale qui vient envelopper de sa signature graphique le sceau magistral d’Hennessy. Connu dans le monde entier pour ses immenses portraits creusés à même la matière – des visages anonymes creusés au creux des murs, au marteau piqueur, à l’acide ou à l’explosif – Vhils imprègne aujourd’hui de sa griffe l’habillage de Very Special.

« J’aime contrôler les couleurs. Lorsque je retire les couches, je trouve les couleurs Et je ne sais jamais ce que je vais trouver. » L’approche de Vhils, une fois appliquée au V.S Hennessy, rend ainsi un vibrant hommage à l’héritage de la maison. . Au nez, Hennessy Very Special rassemble un caractère intense et fruité avec des notes boisées ; en bouche, les saveurs puissantes évoquent les amandes grillées, soutenues par les notes fraîches et vives des raisins… Deux ans, c’est aussi le temps pris par Vhils pour mettre au point une étiquette comme une oeuvre constellée de noirs et de jaunes profonds, évoquant le cognac le plus vendu au monde.

« Qu’il s’agisse d’exposer la nature d’une ville ou de mélanger un cognac parfait, pour nous deux, l’essentiel est le temps : il faut l’attendre, le laisser faire son travail, puis travailler avec les couches que le temps a façonnées. Il n’y a pas d’accélération du processus et il y a toujours un élément de prise de risque » précise l’artiste. Frappées du légendaire bras armé, sceau même du fondateur Richard Hennessy, les bouteilles V.S de Vhils jouent des textures… De l’encre et de l’acide furent ajoutés sur le papier afin de créer une oeuvre dynamique et éminemment symbolique. Des bouteilles à acquérir dès à présent au prix de vente conseillé de 35 €.

La Nouvelle Hennessy X.O. Edition Limitée par Marc Newson

image002.jpg

Le nouvel objet du désir signé Hennessy est l’oeuvre du designer Australien Marc Newson – reconnu par ses pairs pour être la figure de proue d’un design audacieux. Après avoir enchaîné les collaborations avec des maisons comme Louis Vuitton, Apple ou encore le MoMA à New York et le Centre Pompidou, Marc Newson signe la nouvelle Hennessy X.O. Edition Limitée. Et cette fois, c’est la mythique couleur cuivre de ce cognac d’exception qui sert de fil rouge à la conception d’une carafe non moins iconique !

En épurant ainsi la bouteille à son maximum, Marc Newson en réinterprète en fait les motifs traditionnels ; raisins et feuilles. Mieux, ces stries ne sont pas sans évoquer les sillons creusés dans la terre par les vignerons qui cultivent les vignes… « Pour moi, les rayures soulignent vraiment la force de la forme de la carafe. Quand elles attrapent la lumière, elles mettent en évidence à la fois la bouteille et son contenu » explique Marc Newson.

Et il est vrai que l’objet est composé autour d’une superbe harmonie entre lumière et design, assemblage et finition… Un caractère qui sied si bien à la profondeur et la puissance du cognac Hennessy X.O. Une bouteille pensée comme un objet de collection, à découvrir et acquérir dès à présent auprès des cavistes spécifiés par Hennessy !

La Nouvelle Edition Limitée Hennessy et JonOne

henvs_jononele.jpg

C’est auprès du grand street artiste JonOne que la maison Hennessy a décidé de puiser l’esthétique de sa nouvelle édition limitée. Après Scott Campbell, Shepard Fairey, Os Gemeos, Ryan McGinness, et plus récemment Futura, JoneOne, le graffeur autodidacte, s’est vu confier la création de l’édition limitée Hennessy Very Special 2017. Dès sa première visite au siège historique de Hennessy à Cognac, la vision créative de JonOne s’est immédiatement accordée à cette atmosphère et à la prochaine histoire à créer. Disponible depuis le début du mois de Septembre, voici la boisson Henessy de l’année à déguster pure, bien entendu.

Le Maître-Assembleur Yann Fillioux a d’abord présenté à JonOne la complexité du cognac. « Lors de ma rencontre avec M. Fillioux, j’ai vraiment senti sa passion et son engagement » raconte l’artiste. « Avoir découvert au sein de la maison Hennessy des personnes aussi animées par leur métier, entre vraiment en résonnance avec ma démarche. Pour eux comme pour moi, ce n’est pas juste un travail. » « Comme Hennessy, il est toujours en quête d’excellence » confie Bernard Peillon, président de Hennessy. Alors, pour composer la bouteille Very Special, JonOne a décidé de lier l’énergie qui définit son style. Splashs après splashs, les vives traces de couleur viennent s’entremêler aux symboles propres à la Maison Hennessy !

Son oeuvre fait ici écho aux superpositions complexes de notes ou d’arômes, composées par le maître-assembleur. Ainsi, l’habillage de l’édition limitée Hennessy Very Special 2017 se veut la transcription picturale de la sensation en bouche… Et, jusqu’au mois de Novembre prochain, une exposition propose d’entrer dans les coulisses du processus de création de l’édition limitée Hennessy Very Special. Une exposition qui dévoile aussi les principes de la technique de superposition du graffeur JonOne. A découvrir sans plus attendre à Cognac.

Rémy Martin Louis XIII : Robe Ambrée et Prestige Doré

remy_martin.jpg

Naissant dans le cœur de la Grande Champagne, la cuvée Louis XIII produite par Rémy Cointreau et estampillée Rémy Martin, sont les 700 millilitres de cognac les plus prestigieux de tous. Pas moins de 1200 eaux-de-vie, vieillies de 40 à 100 ans, ainsi qu’un siècle de savoir-faire sont nécessaires à son élaboration. Pour cela, seuls les meilleurs éléments sont gardés lors d’une sélection drastique comme l’annonce non sans fierté, le maître de chai du domaine « Nous sélectionnons uniquement les eaux-de-vie de Grande Champagne qui ont été primées, qui ont un bonus de qualité maximum de 10% ». Le vieillissement selon la plus pure tradition, en tierçons dans des fûts centenaires en chêne du Limousin permet l’échange entre les eaux-de-vie et l’air. Ce processus permet à la robe du Louis XIII de prendre une intense note ambrée, caractéristique de l’intensité des arômes. La bouteille en cristal contenant ce cognac d’exception est aussi issue d’un savoir-faire rare. Sa conception résulte du souffle synchronisé d’artisans verriers, façonnant alternativement le cristal en bouche pour offrir un écrin de choix pour cette illustre cuvée.

Cinq générations se sont succédées dans les chroniques de la maison au centaure Rémy Martin tandis que le paysage de Grande Champagne brille depuis un siècle déjà au travers du cognac Louis XIII. La majesté de cette cuvée et de sa célèbre bouteille en cristal tient son nom du suzerain qui accorda en dépit de l’interdiction de 1738, une dérogation nonpareille à la maison Rémy Martin pour planter de nouvelles vignes. Une dérogation unique due à l’excellence des cognacs produits par le domaine. Le cognac Louis XIII, créé en 1874 est un hommage à ce geste, la carafe est aussi un témoignage de ce patrimoine, ainsi elle est inspirée d’une flasque qui fut trouvée sur le lieu de la bataille de Jarnac qui se tint en 1569. Le contenant, aujourd’hui presque aussi iconique que le contenu, rajoute une saveur particulière à l’instant de celui qui en déguste la liqueur.

Rien de plus naturel, pour une culture de vigne de plus de 300 ans ainsi qu’un des plus prestigieux cognac, que de connaître quelques menus changements lors de prestigieuses occasions. Dans les années 2007, le Louis XIII se joint à Baccarat pour donner naissance au Louis XIII Black Pearl. Avec 786 carafes numérotées, faites d’un cristal aux reflets noirs, le noir des perles des reines, le Louis XIII Black Pearl est une édition exclusive toujours plus attachée à l’histoire des rois et reines. L’année 2012, est une année de découverte; un cognac vieilli différemment permit à Pierrette Trichet, ancien maître de chai de la maison et son adjoint de mettre au monde le Rare Cask 43.8. Rare Cask 43.8 pour renvoyer à son degré d’alcool de 43,8 degrés qui pour Pierrette Trichet « avait atteint le point d’équilibre entre le degré d’alcool et les arômes, il y avait une harmonie quasi parfaite ». Comme le confie le vice président d’un restaurant de Montréal « On l’a acheté pour le prestige ». La nature insaisissable du Louis XIII en renforce l’aspect d’exception, les fûts centenaires que sont les tierçons n’ont pas encore révélé l’intégralité de leurs secrets. A l’automne 2009, Pierre Trichet exulte, « Lors d’une dégustation, j’ai ressenti la même émotion, une révélation dont j’avais le souvenir, j’ai compris que j’avais peut être découvert un second rare Cask ». Se distinguant à nouveau par son degré d’alcool supérieur aux habituelles 40%, le Rare Cack 42.6, joyaux parmi les joyaux, présenté dans sa carafe mêlant cristal noir et or rose est la confirmation qu’au domaine Rémy Martin, les mystères du Louis XIII restent impénétrables. Au travers des âges, le cognac Louis XIII, tout comme les anciennes fleurs de lys d’or, continue d’offrir des instants d’exception et de fascination à des consommateurs très avertis.

Hennessy Au Shangri Paris

heness.jpg

Tout commence par une gorgée : un cognac Henessy X.O et sa couleur ambrée. La profondeur de ses reflets d’acajou et son parfum tannique présagent de son caractère affirmé, et promettent le chavirement ses sens. La douceur de ses fruits confits, la tonalité de ses épices, la richesse de ses arômes de cacao sauvage et le caractère de ses notes boisées peuvent surprendre, mais ils parviennent souvent à ravir les palais comme jamais. Chez Hennessy, Yann Fillioux, Maître Assembleur perpétue la tradition séculaire des dégustations quotidiennes afin de garantir le goût individuel des eaux-de-vie qui serviront à créer les cognacs de demain…puis cela se poursuit par une bouchée ; l’une des cuisines les plus raffinées au monde, la gastronomie de Canton et de Huaiyang, s’invite au menu du Shangri-La Hotel. Entre les mains de Samuel Lee Sum, le mets se construit au diapason du raffinement feutré du lieu, où, décor et service, suspendent le cours du temps. La générosité de la carte composée par le Chef Lee Sum –une étoile au guide Michelin – s’inscrit dans la pure tradition asiatique. Comme le partage des mets entre convives…

Jusqu’au début du mois de février, le Shangri-La Hotel Paris proposera ainsi cette expérience de dégustation. En associant de manière inédite l’inspiration du Chef avec les créations et sélections du Maître Assembleur, ce menu se pose comme un parfait accord entre la subtilité des saveurs asiatiques et le caractère élégant des cognacs Hennessy. Trois versions feront ainsi rimer Saint-Jacques Bretonne et Hennessy X.O Riviera (over ice), Homard de nos côtes, Poitrine de porc croustillante et Hennessy X.O Original… Enfin, l’Hennessy Paradis Impérial ose l’audacieux mariage de la mangue, avocat, baies rouges rafraîchies en délicate gelée d’osmanthe ! A découvrir au restaurant étoilé Shang Palace, à partir depuis le 8 décembre.

Hennessy Very Special par la Maison Hennessy

sans_titre_48.jpg

Pour l’imaginer, l’artiste américain s’est inspiré des sceaux Hennessy, y compris l’armoirie du bras armé. C’est ainsi que le nouveau design de la bouteille Very Special s’imagine autour d’un bras tenant une fleur composée d’un « œil radiant », signature graphique personnelle de l’artiste. Pour dessiner la silhouette de la bouteille, Ryan McGinness a également retravaillé les métadonnées du flacon : du type d’informations généralement situées sur l’étiquette en petits caractères, l’Américain a décidé de les retravailler à travers une série d’icônes… Un régal visuel !

Ryan McGinness a aussi travaillé le langage visuel d’éléments et de compositions autour de l’idée de mélanges ; un langage qu’il compare au processus créatif de la Maison Hennessy : « La combinaison de mes éléments et de mes composés pour former des mélanges est un processus analogue à l’assemblage des cognacs Hennessy. Pour la Maison Hennessy, les éléments sont les raisins, les composés sont les eaux-de-vie et les mélanges sont les assemblages qui constituent le cognac. » Un écrin à acquérir en exclusivité chez Colette.

Rémy Martin Louis XIII : Robe Ambrée et Prestige Doré

31dover-remy_martin_louisxiiii-shadow1000x1000_1_.jpg

Naissant dans le cœur de la Grande Champagne, la cuvée Louis XIII produite par Rémy Cointreau et estampillée Rémy Martin, sont les 700 millilitres de cognac les plus prestigieux de tous. Pas moins de 1200 eaux-de-vie, vieillies de 40 à 100 ans, ainsi qu’un siècle de savoir-faire sont nécessaires à son élaboration. Pour cela, seuls les meilleurs éléments sont gardés lors d’une sélection drastique comme l’annonce non sans fierté, le maître de chai du domaine « Nous sélectionnons uniquement les eaux-de-vie de Grande Champagne qui ont été primées, qui ont un bonus de qualité maximum de 10% ». Le vieillissement selon la plus pure tradition, en tierçons dans des fûts centenaires en chêne du Limousin permet l’échange entre les eaux-de-vie et l’air. Ce processus permet à la robe du Louis XIII de prendre une intense note ambrée, caractéristique de l’intensité des arômes. La bouteille en cristal contenant ce cognac d’exception est aussi issue d’un savoir-faire rare. Sa conception résulte du souffle synchronisé d’artisans verriers, façonnant alternativement le cristal en bouche pour offrir un écrin de choix pour cette illustre cuvée.

Cinq générations se sont succédées dans les chroniques de la maison au centaure Rémy Martin tandis que le paysage de Grande Champagne brille depuis un siècle déjà au travers du cognac Louis XIII. La majesté de cette cuvée et de sa célèbre bouteille en cristal tient son nom du suzerain qui accorda en dépit de l’interdiction de 1738, une dérogation nonpareille à la maison Rémy Martin pour planter de nouvelles vignes. Une dérogation unique due à l’excellence des cognacs produits par le domaine. Le cognac Louis XIII, créé en 1874 est un hommage à ce geste, la carafe est aussi un témoignage de ce patrimoine, ainsi elle est inspirée d’une flasque qui fut trouvée sur le lieu de la bataille de Jarnac qui se tint en 1569. Le contenant, aujourd’hui presque aussi iconique que le contenu, rajoute une saveur particulière à l’instant de celui qui en déguste la liqueur.

Rien de plus naturel, pour une culture de vigne de plus de 300 ans ainsi qu’un des plus prestigieux cognac, que de connaître quelques menus changements lors de prestigieuses occasions. Dans les années 2007, le Louis XIII se joint à Baccarat pour donner naissance au Louis XIII Black Pearl. Avec 786 carafes numérotées, faites d’un cristal aux reflets noirs, le noir des perles des reines, le Louis XIII Black Pearl est une édition exclusive toujours plus attachée à l’histoire des rois et reines. L’année 2012, est une année de découverte; un cognac vieilli différemment permit à Pierrette Trichet, ancien maître de chai de la maison et son adjoint de mettre au monde le Rare Cask 43.8. Rare Cask 43.8 pour renvoyer à son degré d’alcool de 43,8 degrés qui pour Pierrette Trichet « avait atteint le point d’équilibre entre le degré d’alcool et les arômes, il y avait une harmonie quasi parfaite ». Comme le confie le vice président d’un restaurant de Montréal « On l’a acheté pour le prestige ». La nature insaisissable du Louis XIII en renforce l’aspect d’exception, les fûts centenaires que sont les tierçons n’ont pas encore révélé l’intégralité de leurs secrets. A l’automne 2009, Pierre Trichet exulte, « Lors d’une dégustation, j’ai ressenti la même émotion, une révélation dont j’avais le souvenir, j’ai compris que j’avais peut être découvert un second rare Cask ». Se distinguant à nouveau par son degré d’alcool supérieur aux habituelles 40%, le Rare Cack 42.6, joyaux parmi les joyaux, présenté dans sa carafe mêlant cristal noir et or rose est la confirmation qu’au domaine Rémy Martin, les mystères du Louis XIII restent impénétrables. Au travers des âges, le cognac Louis XIII, tout comme les anciennes fleurs de lys d’or, continue d’offrir des instants d’exception et de fascination à des consommateurs très avertis.

L’Iconique Carafe XO Excellence de Rémy Martin

bouteille_xo_cannes_face_v8.jpg

Fondée en 1724, la Maison Rémy Martin est aujourd’hui le premier producteur de mondial de Cognac Fine Champagne. Ces eaux-de-vie, offertes par le cœur même de la région Cognac, lèguent au palais une palette unique d’arômes et de saveurs. Une boisson si précieuse et si recherchée qu’elle défile cette année sur le tapis rouge. Pour sa première apparition, XO Excellence se glisse dans une carafe dorée de pied en cap. Respectueux d’un héritage datant de près de trois siècles, le Cognac Rémy Martin célèbre le lien étroit qu’il tisse avec le cinéma en composant un hommage au Septième art. Une édition déjà présente dans les caves les plus prestigieuses.

Une robe imaginée de telle sorte que d’élégantes pellicules de cinéma vintage viennent s’enrouler autour de son col et de son étiquette. Une carafe donc, servant d’écrin à la robe acajou de XO Excellence. Une texture veloutée et une densité au moelleux hors du commun qui se montrent sous ces plus beaux éclats. Pour ravir les papilles des superbes invités, la maison Rémy Martin a aussi imaginé un cocktail inédit, à la recette bien gardée. Après le Rémy Soo Long en 2013, voici le Rémy Extra Black : un cocktail signé par les mixologistes du Silencio, à déguster uniquement du 14 au 25 mai.