Hennessy Paradis Imperial: Une Carafe Signée Arik Levy; Un Ecrin Signé Louis Vuitton

Hennessy dévoile son assemblage d’exception dans une carafe audacieuse, glissée dans un écrin iconique — une malle Louis Vuitton soulignant la rencontre de savoir-faire hors norme!

C’est en 2011 que la maison Hennessy a pour idée de rassembler ses cognacs rares dans une collection sans pareille. Hennessy Paradis Imperial est née de cette envie de partager avec le monde l’Art de la Sélection. C’est que le Maître Assembleur chez Hennessy ne se contente de mêler les eaux-de-vie. Non. Il les guide patiemment vers leur apogée, autrement appelée ‘le point d’élégance’. Un moment décisif où l’eau-de-vie est prête à entrer dans la composition de l’assemblage. Et c’est évidemment l’assemblage Hennessy Paradis Imperial dont on parle ici.

Pour mettre en bouteille cet équilibre audacieux et délicat, Hennessy a cette fois fait appel au prodige du designer Arik Levy — sa nouvelle carafe? Taillée en cristal, elle révèle cet assemblage exceptionnel autour de sa couleur dorée; capturant la lumière et ses subtiles variations dans un prisme plus qu’habille. « Ma volonté en tant qu’artiste est de raconter une histoire avec précision. Pour Hennessy Paradis Imperial, j’ai puisé mon inspiration dans l’ADN de la Maison et la précision dans Hennessy Paradis Impérial. J’ai formé la carafe comme un prisme afin que le cristal devienne une combinaison précise de courbes et de tensions. »

Mieux, en s’inspirant des outils utilisés par le Comité de Dégustation de la Maison Hennessy, Arik Levy a voulu penser autrement le rituel de service. Il a donc inclus des gants, des fioles en cristal pour en mesurer l’exacte dégustation, une corolle de service et des verres tulipes en cristal… Et ce n’est pas tout puisque c’est dans une malle spécialement imaginée par les ateliers Louis Vuitton que viennent se nicher tous ces éléments! Comme un hommage ultime à la précision et à l’innovation, la malle préserve donc 4 magnums de Hennessy Paradis Imperial ainsi que le rituel de service. Une façon esthétique et sublime d’incarner la quête contemporaine pour des pièces d’exception — et il faut dire que déguster ainsi le nouvel assemblage Hennessy Paradis Imperial compte assurément comme une expérience unique!

Le Cognac Paradis Impérial d’Hennessy


1180x600_pi0.jpeg

En 1818, pour l’anniversaire de son fils, le Tsar Alexandre Ier, l’impératrice Russe Maria Feodorovna passe commande auprès d’Hennessy d’une eau-de-vie qui aurait la couleur de l’or. Aujourd’hui, les précieuses eaux-de-vie ayant servi à l’assemblage de ce breuvage sont de nouveau tirées du Paradis, nom du chai dans lequel ces trésors étaient stockés. L’objectif : composer le cognac ultime, où, seules comptent « l’élégance et une très grande subtilité, car elles constituent la rareté absolue ». Ce cognac, la maison Hennessy le baptise Paradis Impérial. Un assemblage d’eaux-de-vie très anciennes reposant sur l’effacement total de toutes frontières créatives.

Le résultat ? Une couleur finement ambrée, et une longueur en bouche qui n’en finit pas. Un nectar exquis et divin qui au nez flatte déjà par une fraîcheur surprenante. En bouche, c’est un constant éblouissement : des arômes floraux comme la fleur d’oranger et le jasmin se révèlent épicés d’accents fumés ; un jus qui jamais ne semble finir de peu à peu s’estomper sur le palais, tant ses échos continuent d’y danser. Cette eau-de-vie a une élégance et une complexité toute singulière. C’est à la jeune créatrice Stéphanie Balinila qu’Hennessy a confié l’élaboration de son écrin. Facettée, la carafe est ainsi fermée d’un bouchon en cristal dont la collerette est recouverte d’une couche d’or 18 carats. Un écrin placé dans un coffret réalisé dans des matériaux nobles, quand le design de la bouteille fait écho aux costumes d’apparat impériaux. Au final, le Cognac Paradis Impérial d’Hennessy surpasse les plus belles dégustations expérimentées par la mémoire.