Les Liens de Chaumet

chaumet_083054_liens_seduction_wg_dia_ring_-side_view_cmjn_1.jpg

Manifestes universels d’un amour éternel, les liens Chaumet apparaissent dans le répertoire du joaillier dès 1780. Fraîchement inaugurée au 12 de la Place Vendôme, la joaillerie Chaumet n’est encore que celle de Marie-Étienne Nitot lorsqu’elle compte parmi sa fidèle clientèle la Reine Marie-Antoinette. Mais très vite, l’histoire de France rattrape celle de la joaillerie — la Révolution de 1789 abolie la royauté. Quelque année plus tard, la France devient un empire et Napoléon, son premier empereur. Devenant ainsi dès 1802 le joaillier officiel de l’empereur, Chaumet signa, pour l’Impératrice Eugénie, des créations époustouflantes. Parmi elles, les bijoux du mariage, et la couronne du sacre de Napoléon! 

Ainsi inscrit dans la tradition des Bijoux de Sentiments, les liens Chaumet s’inscrivent aussi et surtout dans la tradition scellant les plus belles histoires d’amour. Et l’on retrouve des traces passées de ces liens Chaumet dans les archives datant de la Belle Epoque. Jamais la maison de Haute Joaillerie n’a cessé d’explorer les possibilités infinies d’un tel symbole. Sur les dessins préparatoires de diadèmes, de broches et de colliers… Partout, les liens trouvent une place singulière; celle d’un talisman venant sceller notre rapport au monde et aux autres. Les Liens Chaumet ainsi content l’universel — la destinée, l’amour, l’amitié, bref, les liens entre les hommes, suspendus à la course du temps. 

La symbolique, Chaumet en fait ses lettres de noblesses. Entrelacés, les liens Chaumet sont placés de façon aérienne, au-dessus d’une pierre semblant elle-même suspendue. Une géométrie subtile où deux liens pavés de brillants se croisent et se recroisent… Le tracé vaporeux, la ligne sculpturale — les bijoux Liens de Chaumet sont ainsi des joyaux savamment tissés dans un empierrage précieux. Des pièces éminemment éloquentes, qui, avec le savoir-faire hors norme des maîtres joailliers, donnent un sens à tous les sentiments de l’intime! 

Les Liens de Chaumet, quelques dates clés

2018 : Chaumet réalise une collection éphémère « Choose your Valentine » pour la Saint Valentin et se part des couleurs de l’amour.

2017 : La collection « Jeux de Liens » s’habille de nouvelles nuances, nacre blanc et nacre noir sur or blanc, ou fins pavages de diamants.

2017 : Chaumet décide de revenir sur les origines des Liens avec les vidéos publicitaires Stories of Liens : « Dancer in the streets of Paris », « Acting students playing in the library of the Sorbonne », « Loving couple in a Parisian park ».

2017 : La collection de bijoux « Liens Séduction » vient enrichir la ligne Liens et compléter les collections « Liens Evidence », « Liens Mariage », « Jeux de Liens ».

2017 : Chaumet lance la collection « Gaité Parisienne » qui propose certains bijoux Liens.

2016 : Kim Min Hee porte un bracelet lien serti de diamant à la conférence de presse « the Handmaiden ».

2016 : La collection « Jeux de liens » est revisitée pour l’été en un camaïeu de bleu et de blanc.

2016 : La collection de bijoux « Liens Lumières » vient enrichir la ligne Liens.

2012 : Chaumet célèbre les 100 ans de la coupole des galeries Lafayette en revisitant le pendentif Liens. 

2012 : 35 ans après avoir présenté son premier bijou Liens, Chaumet réédite son modèle dans une version graphique en céramique noire.

2012 : La chaîne youtube de la maison publie une vidéo sur les bijoux liens iconiques. 

2013 : La maison créé ses premières montres bijoux Liens, déclinées en six modèles, dont un modèle unique en or blanc, diamants et saphirs.

2013 : La maison complète sa collection Liens avec un nouveau bracelet manchette, disponible en deux modèles.

2007 : Chaumet lance sa nouvelle collection Liens d’Amour.

2015 : Les joailliers créent une montre Liens en or rose et diamants.

2013 : Les créateurs réalisent des boucles d’oreilles Liens en diamants, cristal de roche et perles.

2008 : L’actrice Lou Douillon est choisie pour représenter la bague « Premiers Liens ».

2008 : La bague Liens réapparait dans la collection « Premiers Liens » et est disponible désormais en or jaune, gris, rose, sur laquelle on peut graver quelque chose.

2008 : Sophie Marceau devient l’égérie de la maison Chaumet et met parfaitement en valeur les bijoux Liens.

1977 : La première version de la bague Liens d’or se porte en guise d’alliance.

1964 : Pierre Sterlé réalise pour Chaumet une collection particulière avec un sac du soir en or tressé et diamants baguettes.

1907 : Les liens apparaissent désormais de manière récurrente avec notamment le collier serre cou articulé, transformable en bandeau en or, argent, saphirs et diamants.

1780 : Dans les pièces de Chaumet, on retrouvait déjà des bijoux Liens. 

Le Blé Chaumet

6c7d872f9196d7d5b62dc04e0b2ac8af.jpg

 

Dès sa fondation en 1780, la maison Chaumet s’est illustrée à travers la composition de pièces de Haute Joaillerie éminemment inspirées. Des atours imaginés comme des joyaux, puisant, dans les merveilles de la Nature, vigueur, ligne et couleur… Un raffinement extrême;  une mythologie de l’enchantement qu’incarne l’une des signatures iconiques de Chaumet, le blé.  Déjà présent sur le poinçon du fondateur, Marie-Etienne Nitot, le blé est si intrinsèquement lié à l’histoire de Chaumet qu’il devient, au tournant du XIXe siècle, le motif favori de l’impératrice Joséphine. Il faut dire que Joséphine et la maison Chaumet partagent un amour immodéré pour la Nature et ses prodiges. 

On raconte ainsi que le blé, symbole de la vie, serait un cadeau fait aux hommes par des dieux bienveillants; somptueuse moisson blonde de Cérès, le grain se fait nourricier! Symbole d’opulence et de bonheur aussi, le blé cultive avant tout l’amour le plus sincère — l’amour maternel. Devenu ainsi l’un des éléments phares de la grammaire Chaumet, le blé est adopté par l’Impératrice Joséphine, puis par l’Impératrice Marie-Louise. 1811, Nitot réalisa ainsi la coiffe Impériale; le diadème d’épis de blé de style néoclassique qui, autour d’épis taillés dans les pierres, l’or et l’émeraude, signe ici toute la sophistication de cette souveraineté. Tout en mouvement, ce bouquet de neuf épis de blé balayés par le vent exprime avec force la modernité de l’Empire! 

Et sous l’impulsion de la maison Chaumet, c’est bientôt toute la joaillerie de la Place Vendôme qui revisite ce motif antique. Habillant le cou, la chevelure ou le corsage, le blé Chaumet distille tout de la majesté et de la grâce d’une Nature qui rencontre le travail des diamants… Et l’art subtil des nuances et de la composition maîtrisé par Chaumet n’a pas son pareil pour sublimer une telle symbolique! Toute en vivacité, le blé Chaumet décalque grâce et virtuosité sur des lignes sans cesse réinventées. En Juin 2018, pour la première fois, la maison expose à Tokyo « Le monde de Chaumet » — une exposition dans laquelle l’épi de blé tient une place d’honneur, à l’instar du chef d’oeuvre qu’est la tiare Epis de blé de Joséphine. Un symbole si précieux que cette même année, Chaumet mettait sur le marche la bague L’épi de blé , disponible en 40 unités seulement. Ou quand l’extase esthétique se fait éminemment iconique! 

L’épi de blé de Chaumet, quelques dates clés

2018 : Pour la première fois, la maison Chaumet expose à Tokyo pour l’exposition « Le monde de Chaumet » dans laquelle l’épi de blé est prédominant, comme avec la tiare Epis de blé.

2018 : Les créateurs réalisent la bague « L’épi de blé » disponible en 40 unités.

2018 : La maison organise les expositions« l’art du dessin » et « l’art du trait » dans lesquelles des dessins de pièces sont exposées et parmi elles des bijoux en référence à l’épis de blé.

2017 : Chaumet lance la collection « Gaité Parisienne » qui propose certains bijoux blés.

2016 : La chaîne youtube de la maison publie plusieurs vidéos publicitaires pour sa nouvelle campagne « La Nature de Chaumet ». L’une d’elle fait écho à l’épis de blé.

2016 : La maison lance sa collection « La Nature de Chaumet ».

2016 : La maison réalise la collection « Offrandes d’été » avec un diadème, des boucles d’oreilles, un collier en or blanc, serti d’un diamant poire, en forme d’épis de blé.

2016 : La maison sort la collection « Moisson sous le vent » avec notamment une bague bé en or jaune et diamants.

2016 : Les créateurs réalisent la bague « Champs de lumière » en forme d’épi de blé, en or blanc et diamants, sertie d’un saphir Padparadscha taille coussin.

2015 : La maison réalise une broche « Épi de Blé » en série limitée, en or jaune serti de diamants, qui s’accompagne de bagues, de bracelets, de boucles d’oreilles

2015 : La maison fait de sa boutique située au 12 place Vendôme à Paris un musée où est exposée la parrure  en forme d’épi de blé de l’impératrice Joséphine.

1970 : Les joailliers créent un grand clip et une paire de boucles d’oreilles blé en rubis et diamant.

1910 : Les premiers dessins d’un nouveau diadème blé sont réalisés.

1909 : Les créateurs réalisent une paire de broches blés en roseaux, portables également en diadème.

1905 : Un nouveau diadème blé est réalisé.

1900 : Les créateurs réalisent les premiers dessins d’un diadème blé et graminées.

1900 : La maison présente son nouveau bijou aigrette aux épis de blés noués.

1890 : Les créateurs réalisent les dessins d’un collier blé et de coquelicots.

1811 : Chaumet utilise pour la première fois le symbole de l’épi de blé avec la création du diadème pour l’impératrice Marie Louise.

La Collection Joséphine de Chaumet

chaumet-eclat-floral-josephine-diamond-ring.jpg_1536x0_q75_crop-scale_subsampling-2_upscale-false.jpg

C’est dans la luxuriante Martinique que grandie celle qui devient, au tournant du XIXe siècle, la première Impératrice des Français. Riche d’une passion pour le dessin et les plantes rares, Joséphine, épouse de Napoléon Ier, a très vite développé un goût particulier. S’appropriant les codes esthétiques du XVIIIème siècle, la muse des joailliers conjugue délicatesse et fantaisie au rigorisme du style Empire. Au gré d’un imaginaire nourri d’arabesques, de rinceaux, de feuillages et de fleurs, Joséphine développe une sensualité poétique toute faite de grâce, de courbes et d’éléments de surprises. Dès 1796, date de son mariage avec Napoléon, elle initia auprès de Chaumet quelques-unes des plus merveilleuses commandes jamais réalisées.

Parmi ses réalisations, joyaux et pierres les plus rares sonnent l’amour, et racontent le bonheur… Depuis, la maison de Haute Joaillerie Chaumet a su distiller le goût précieux de l’Impératrice autour d’une collection éponyme. Un hommage à la légèreté et l’éclat des créations qu’elle sut inspirer. « Joséphine est une marraine symbolique, c’est davantage sa personnalité et son audace qui ont inspiré cette ligne que les images d’archives » raconte Lionel Giraud, directeur artistique de Chaumet. 45 pièces d’exception perpétuent ainsi le style Joséphine, celui-là même qui forgea les codes d’une élégance aujourd’hui révérée. 

En conjuguant ainsi le raffinement du dessin à la flamboyance des pierres, la collection Joséphine de Chaumet replace au coeur de la joaillerie une tradition vielle de 230 ans! Une tradition qui exhume dans des dessins de la Belle Époque réalisés entre 1900 et 1915, des projets de colliers, pendentifs, diadèmes et aigrettes… Ainsi composées dans une sophistication exemplaire, les pièces Chaumet de la collection jouent des motifs géométriques en provenance du répertoire architectural de l’époque. Et ce, dans le seul but de leur faire épouser la grâce et la vivacité des mouvements! Ainsi composé, l’atour capture la fugacité de l’eau semblant jaillir, semblant scintiller dans l’air… Mariage de la beauté et de la force, de la délicatesse et de la vivacité — cette collection est à l’imagine de Joséphine, une femme; une Impératrice affirmant le prima de la sensualité. 

Joséphine de Chaumet, quelques dates clés

 

2018 : La bague Joséphine Aigrette Impérial est exposée lors de l’exposition Le Monde de Chaumet. 

2018 : Chaumet lance la campgane « Crown your love » qui permet aux clients de constituer eux-même leur bague.

2017 : Chaumet lance la collection « Gaité Parisienne » qui propose certains bijoux Joséphine.

2017 : Les créateurs réalisent la bague Joséphine Aigrette en diamant et rose gold.

2016 Laetitia Casta porte les boucles d’oreilles Joséphine « Eclat Floral » sur le tapis rouge du 69èmefestival de Cannes.

2016 : Kim Min Hee porte la bague Joséphine « Rondes de Nuit » ainsi que les boucles d’oreilles Joséphine « Eclat Floral » à la conférence de presse « the Handmaiden »

2016 Natacha Régnier porte le collier Joséphine « Rondes de Nuit » sur le tapis rouge du 69èmefestival de Cannes.

2016 : Les pièces des collections Joséphine sont au cœur de la campagne « Bridal », la collection Mariage de Chaumet.

2015 : Chaumet lance la collection Joséphine « Ronde de Nuit ».

2015 : Chaumet lance la collection Joséphine « Aigrette Impériale ». 

2015 : Chaumet lance la collection Joséphine « Eclat Floral ».

2015 : Chaumet lance la collection Joséphine « Aube printanière ».

2015 : L’impératrice est de nouveau à l’honneur pour les nouvelles collections.

2010 : La maison signe une collection de diadème contemporain et choisit Sophie Marceau pour égérie. 

1796: Chaumet réalise les parrures de Joséphine de Beauharnais, y compris celle de son mariage avec Napoléon.

1780 : Joséphine est la première cliente de Chaumet. 

La Nature Par Chaumet

wide-inspi-nature-lys-4583.jpeg

Fondée au 12 Place Vendôme, la maison Chaumet figure très vite l’excellence de la Haute Joaillerie Parisienne. Liée à l’histoire de France, sa fondation coïncide de peu avec l’arrivée de Napoléon au pouvoir — dès lors, l’art si précieux de la joaillerie trouve auprès de l’Impératrice Joséphine une admiratrice de premier plan. Il faut dire que le savoir-faire Chaumet transfigure avec une dextérité folle tout le sublime de la Nature. Tiges graciles, lys volumineux, feuilles légères, plantes sauvage… La Nature est ici célébrée autour d’une virtuosité mise au service de l’enchantement. En dépassant ainsi la tension entre nature et culture, les ateliers Chaumet ont su conjuguer inspiration sauvage et raffinement des plus extrêmes! Un naturalisme aujourd’hui au fondement même de la Haute Joaillerie. 

Depuis ses origines, Chaumet décline donc le merveilleux spectacle d’une nature libre et généreuse! Les ateliers de la Place Vendôme ont ainsi su développer une dextérité sans pareille — une virtuosité capable de décalquer sur des atours légers et précieux la fabuleuse histoire de la Nature. Source d’inspiration intarissable et foisonnante, la Nature ancre Chaumet dans l’union immuable entre passé, présent et futur. Depuis toujours, les créateurs font le choix de plantes de jardins, mais aussi de sous-bois et de champs… Le laurier, le blé, le chêne et le lys sont ici des attributs chers à la maison joaillière. Des symboles dont les maîtres joailliers traduisent la grâce sur des bijoux extrêmement sophistiqués! 

Référence culturelle significative, la Nature prête son graphisme, ses teintes et ses complications à la Haute Joaillerie Chaumet. Un jardin symbolique où nombre d’éléments concordent… Une branche juste coupée est agrémentée d’un ruban noué. Un simple épi de blé se transmue en une bague or jaune satiné rhodié brun, sertie de diamants taille brillant… Le lierre, lui, devient un bracelet aux feuilles coulées en émail, diamants et perles fines baroques — création datée de 1847. Et c’est en transmettant l’excellence Chaumet d’un chef d’atelier à un autre depuis plus de 230 ans que la maison est en mesure d’élever les plantes les plus simples au rang de joyaux… Une narration épatante, éminemment iconique! 

 

La Nature de Chaumet, quelques dates clés 

2018 : Pour la première fois, la maison Chaumet expose à Tokyo pour l’exposition « Le monde de Chaumet » dans laquelle l’épi de blé est prédominant, comme avec la tiare Epis de blé.

2018 : Les créateurs réalisent la bague « L’épi de blé » disponible en 40 unités.

2018 : La maison organise les expositions « l’art du dessin » et « l’art du trait » dans lesquelles des dessins de pièces sont exposées et nombreuses d’entre elles font références à la Nature.

2018 : Chaumet lance la campagne « Summer Spirit » et publie sur sa chaîne youtube des vidéos sur les éléments naturels que sont le ventl’eau et le soleil.

2018 : Chaumet revisite la collection « Bee My Love » nouvelle collection, avec Hannah Quinlivan pour modèle.

2017 : Dans la collection « Gaité Parisienne », nous retrouvons de nombreuses pièces en rapport avec la nature. 

2016 : Chaumet lance sa collection « La Nature de Chaumet » et place le Lys, le Chêne, le Laurier et le Blé au cœur de cette collection.

2016 : La maison réalise la collection « Offrandes d’été » avec un diadème, des boucles d’oreilles, un collier en or blanc, serti d’un diamant poire, en forme d’épis de blé.

2016 : La maison sort la collection « Moisson sous le vent » avec notamment une bague bé en or jaune et diamants.

2016 : Les créateurs réalisent la bague « Champs de lumière » en forme d’épi de blé, en or blanc et diamants, sertie d’un saphir Padparadscha taille coussin.

2016 Alice Isaaz illumine le tapis rouge du 69èmefestival de Cannes avec les boucles d’oreilles et le bracelet Hortensia « Aube Rosée ».

2016 Natacha Régnier porte les boucles d’oreilles Hortensia sur le tapis rouge du 69èmeFestival de Cannes.

2016 Bérénice Béjo porte les boucles d’oreilles et le bracelet « Lumières d’Eau » sur le tapis rouge du 69èmeFestival de Cannes.

2016 Rebecca Hall porte le bracelet Hortensia ainsi que les boucles d’oreilles Hortensia sur le tapis rouge du 69èmeFestival de Cannes. 

2016 Michelle Yeoh porte sur le tapis rouge du 69èmeFestival de Cannes une bague, un bracelet et un collier de la collection « Lumières d’Eau ».

2016 : Chaumet lance la collection Hortensia « Voix Lactée ».  

2015 : Chaumet ouvre un musée éphémère intitulé « Promenade Bucolique » où l’on retrouve le thème de la Nature.

2015 : La maison réalise une broche « Épi de Blé » en série limitée, en or jaune serti de diamants, qui s’accompagne de bagues, de bracelets, de boucles d’oreilles

2015 : La maison fait de sa boutique située au 12 place Vendôme à Paris un musée où la maison dévoile ses plus belles pièces influencées par la nature.

2015 : Chaumet lance sa nouvelle collection « Hortensia ». 

2015 : Chaumet réalise une nouvelle montre Hortensia.

2014 : Pour le lancement de la collection « Lumière d’eau », la maison publie des vidéos mettant en valeur le travail des artisans.

2014 : Chaumet lance la collection « Lumière d’eau ». 

2011 : Une nouvelle collection « Bee My Love » est réalisée.

1970 : Les joailliers créent un grand clip et une paire de boucles d’oreilles blé en rubis et diamant.

1910 : Les premiers dessins d’un nouveau diadème blé sont réalisés.

1909 : Les créateurs réalisent une paire de broches blés en roseaux, portables également en diadème.

1905 : Un nouveau diadème blé est réalisé.

1900 : Les créateurs réalisent les premiers dessins d’un diadème blé et graminées.

1900 : La maison présente son nouveau bijou aigrette aux épis de blés noués.

1890 : Les créateurs réalisent les dessins d’un collier blé et de coquelicots.

1811 : Chaumet utilise pour la première fois le symbole de l’épi de blé avec la création du diadème pour l’impératrice Marie Louise.

 

L’Or au Poignet

50c1fa783c9d7.jpg

Pépites, lingos, paillettes sans oublier les montres. L’or est partout mais surtout aux poignets de ces demoiselles. Ne perdez pas une minute, l’heure est à l’étincelant. L’or fascine, une attraction presque indicible pour le plus précieux des métaux. Il faudra désormais dire « Diamonds and Gold Are a Girl’s Best Friends ».

Bague Liens de Chaumet

Icon_icône_liens_bague_ring_chaumet_maison.jpeg

L’Amour jamais n’est toujours, car rare est le premier amour qui dure. Q’importe, comment figurer ou plutôt, comment transcender ce sentiment insaisissable? Chaumet, en 1977, exergue la croisée de deux destinées au tour de l’atour auquel toute femme jure fidélité : l’anneau de Lien.

L’aventure prend forme en 1780 lorsque le patriarche Nitot se retire des joailleries impériales de la Reine Marie-Antoinette et, ouvre son propre atelier. Très vite, ses artefacts – fastes et pures – attirent à lui renommée et fortune, notamment lorsqu’il devient, en 1802, le joaillier attitré de Napoléon. Sensuelles et féminines, ses pièces charment et envoûtent jusqu’à la couche artistique de la population : Fossin, chef d’Atelier du fils Nitot, a définitivement scellé l’onirique savoir-faire de la maison. A Londres, la reine Victoria réclame ses chevalières : la réputation internationale est à présent faite.

Le XXe siècle signe l’originalité du style ; l’atelier de haute joaillerie de la place Vendôme frappe aux portes de l’Histoire lorsqu’il professe la modernité des années 70. Le monde, alors divisé, se questionne autour du modèle marital : tandis que certains prônent l’amour libertin, d’autres espèrent la conservation du modèle chrétien. Là, la maison confirme son talent en signant une bague en forme de symbole : un anneau ouvert pansé d’une boucle d’or jaune. Dans les années 90, elle enchaîne de nouveau les amoureux à travers une croix arrondie s’adaptant à la nouvelle ère des bijoux plantureux. Quelle femme pour une telle bague? Plutôt une femme dont le coeur et l’esprit sont en parfaite harmonie. Une femme qui, à la manière de l’impératrice Joséphine, saura marquer son époque d’une griffe impérialement douce. En 2008, la muse moderne fut choisie : Sophie Marceau – actrice élue par le coeur de la France.

Trente ans plus tard, rien n’a changé. Lien s’est allongée, a discrètement adopté une allure vintage so seventies, et le joaillier est entré au Panthéon de l’infatigable indémodable.

La Dandy Grande Date

Icon-icon-montre-watch-CHAUMET-Dandy-Vintage-Grande-Date-Chaumet.jpg

La maison de joaillerie Chaumet se passionne pour les dandys. Depuis 2003, en créant la collection de montres Dandy, Chaumet rend hommage à des gentlemen aussi illustres que le prince Anatole Demidoff, Robert de Montesquiou, Boni de Castellane, Marcel Proust, et Sacha Guitry, tous anciens clients fidèles de la maison.

Chaumet décline sa célèbre collection avec la Dandy Grande Date  » Vintage «  : une pièce à vous faire tourner la tête si vous avez l’impertinence des dandys, et la volonté de vous affranchir des stricts codes masculin-féminin.