La Chaîne d’Ancre Hermès, l’Univers Eternel du Sellier

chaine-dancre-hermes-icon-icon-sebastien-girard.jpg

À l’aube des années 40, le sellier Hermès est depuis longtemps connu et reconnu pour être la quintessence du chic et du raffinement en matière d’équipements sportifs en tout genre. Largement inspiré du milieu équestre, où la maison officie depuis près d’un siècle, les pièces Hermès ne sont pas encore celles que l’on connait aujourd’hui. Mais voilà qu’en 1937, Robert Dumas, gendre du fils du fondateur Thierry Hermès, va faire entrer la maison dans la modernité. Et c’est lors d’un voyage sur les côtes normandes que tout commence.

Hermès, on le sait, aime à reproduire dans ses lignes la pureté et l’élégance d’éléments souvent peu estimés. Lorsque Robert Dumas repère la singularité et l’enchevêtrement des maillons de la chaîne reliant un bateau à son ancre, il se doute sûrement de l’impact d’une telle inspiration. Oui, l’idée du mythique Bracelet Chaîne d’Ancre vient bel et bien de cet emmêlement aussi chic que complexe. Mais voilà, si Robert Dumas veut transmuer cette idée en bijou, nul bijoutier de l’époque ne souhaite travailler à sa réalisation. Il faut dire que l’homme insiste pour que son bracelet soit conçu en argent — alors que les atours sont en grande partie fabriqués en or ou en platine. C’est ainsi qu’un certain De Perçin accepta de travailler ce métal un brin folklorique en son temps… Un an plus tard, le bracelet Chaîne d’Ancre est né. Et une pièce à l’équilibre naturel, à l’allure si chic et easy ne pouvait passer inaperçue. En un rien de temps, le bijou devient une icône. 

Dès lors la maison Hermès distille un peu partout le motif Chaîne d’Ancre. Des lignes d’assiettes en porcelaine au garde-temps Nantucket, ce jeu de formes et de volumes embellit et magnifie nombre d’objets Hermès. En 2011, c’est à partir des maillons Chaîne d’Ancre, depuis devenus mythiques, que Henri d’Origny imagine la montre Hermès tonneau Cape Cod. La même année, Pierre Hardy s’inspire du fermoir du bracelet Chaîne d’Ancre pour dessiner des boucles d’oreilles en suspension… Oui, le motif est tout à la fois versatile et ultimement raffiné — Robert Dumas avait vu juste ! Au point qu’en 2017, la Chaîne d’Ancre est plus actuelle que jamais. Aperçue sur un blouson homme de la collection Hermès Printemps-Eté 2018 ; ou mise en vedette lors d’une exposition consacrée à la nouvelle collection Chaîne d’Ancre Punk — le motif incarne le style intemporel de la maison Hermès, autant qu’il le détermine ! 

 

La Chaîne d’Ancre Hermès en Quelques Dates Clés :

2017 : Présence de la Chaîne d’Ancre, incrustée dans un blouson au défilé Hermès Homme Printemps-Eté 2018 à Paris.

2017 : Hermès imagine une exposition pour mettre en lumière la nouvelle collection Chaîne d’ancre Punk.

2014 : Edition du bracelet TGM « Chaîne d’Ancre 24« .

2014 : Le motif est déployé au secteur de l’art de la table, et figure sur des plats de la collection « Rallye 24 ».

2013 : Hermès s’engage dans la recherche contre les maladies génétiques et produit un carré sur lequel est présenté le motif de la Chaîne d’Ancre, dont les bénéfices sont reversés à l’Institut Imagine.

2013 : La maison Hermès fait chanter ses bijoux d’argent, dont l’iconique Chaîne d’Ancre grâce à un laser.

2013 : Création des créoles « Chaîne d’Ancre initiale« .

2013 : Le bracelet « Kelly double tour » de la maison Hermès associe les motifs de la Chaîne d’Ancre et du fermoir du sac Kelly.

2011 : Pierre Hardy s’inspire du fermoir du bracelet Chaîne d’Ancre pour dessiner des boucles d’oreilles en suspension.

2011 : Henri d’Origny part de la forme du maillon chaîne d’ancre pour designer la montre Hermès tonneau Cape Cod.

2002 : Des Chaînes d’Ancre Hermès sont vendues 450 euros dans le cadre d’une vente sous le marteau de l’étude Poulain.

1991 : Apparition de la montre Nantucket, sur laquelle nous retrouvons une représentation de la Chaîne d’Ancre sur le boitier.

1978 : Début de nombreuses lignes d’assiettes en porcelaine, arborant le fameux motif Chaîne d’Ancre.

1938 : Début de la Chaîne d’Ancre chez Hermès

1937 : Monsieur Dumas dessine les croquis d’une Chaîne d’Ancre lors de séjours au bord de mer.

La Chaine d’Ancre Bijoux Signée Hermès

1.jpg

L’histoire de la ligne de bijoux s’écrit entre 1931 et 1938. C’est en fait durant cette – presque – décennie que Monsieur Dumas sillonne les bords de mer, un petit cahier de croquis à la main. En 1937, il y consigne le dessin d’une chaîne d’ancre, ersatz de ces colossales chaînes de bateaux. Quelque temps après, il y croque l’idée d’un fermoir pareil à un subtil mélange entre un Brandebourg et un Kabig breton. C’est en fait durant cette – presque – décennie que Monsieur Dumas sillonne les bords de mer, un petit cahier de croquis à la main. Seulement, aucun fabricant ne voulant faire un modèle en argent, préférant à cette époque ne travailler que l’or ou le platine ; c’est ainsi à un audacieux du nom de De Perçin qu’il dut confier le travail de la maquette. La suite, nous la connaissons.

Cette année, la maison édite un Bracelet TGM « chaîne d’ancre 24 » inspiré du maillon chaîne d’ancre 2 fils. Ici, le motif chaîne d’ancre 24 est travaillé tout en volume sur un bracelet aux courbes généreuses qui, doté d’un ingénieux fermoir à boucle déployante, interprète en finesse l’icône de la maison Hermès. Et, pour venir compléter la ligne, c’est un atour particulièrement hypnotisant qu’Hermès nous passe au doigt : une bague double au porté innovant. Placés perpendiculairement, ce sont deux maillons chaîne d’ancre qui, simultanément, viennent habiller deux doigts – une élégance singulièrement allurée.

La Chaîne d’Ancre, Art de la Table Hermès

14curr3-superjumbo.jpg

Gris, jaune, vert, rouge, bleu, noir ; les teintes du plat parlent le langage des écuries de course. La griffe chaîne d’ancre est ici déjouée, voire rejouée en circuit automobile. Lignes droites et virages en ovales courent et court-circuitent la porcelaine traditionnelle, le pied au plancher ! Rallye 24 franchit les limites, mord les lignes ; le service de la table Hermès déstructure le formel avec cette belle désinvolture qui sied tant aux prouesses techniques. Mais, c’est sans perdre le fil qu’il poursuit un parcours graphique tout fait de maillons enchaînés et, finalement, déchaînés. La grande innovation de Rallye 24, c’est son esprit de liberté. Voilà un service qui ne dresse pas une table dans l’obéissance. Lui, il préfère la distraire.