Histoire en Images des Rolling Stones

sans_titre_-_1.jpg

Le fait que les Rolling Stones aient comme jamais auparavant ouvert leurs propres archives de New York et de Londres ajoute à cette histoire du groupe une dimension intimiste tout aussi exceptionnelle. Cet ouvrage constitue en quelque sorte l’album photo personnel de Mick, Keith, Ronnie et Charlie. Les fans – et les amateurs de rock – ne vont pas rater cette date. Le 11 décembre, le photographe Gered Mankowitz, auteur de la couverture de ce livre exceptionnel (mais aussi du portrait historique de Jimmy Hendrix) sera présent à la boutique Taschen pour une séance de dédicaces, à l’occasion de la publication de « The Rolling Stones ».

Une première édition grand public proposée à 99,99 €, une édition collector limitée à 1150 exemplaires et signée par les quatre membres du groupe à 4000€, et une dernière édition luxe, la version “sumo” accompagnée d’un tirage d’art signé par l’un des photographes ayant participé au livre, David Bailey, Guy Webster, Ethan Russel,  Bent Rej, Anton Corbijn et Gered Mankowitz ( 8000 à 12 000 €).

« Ce livre, ce n’est pas que du rock’n roll, c’est dévaler 50 années de souvenirs comme sur des montagnes russes » Keith Richards

« Le livre rassemble des clichés incroyable pris sur 50 ans »  Mick Jagger

Sacs à Main Pour la Saint Valentin

510b978ab6bc6.jpg

Pour célébrer Cupidon, un objet coup de coeur… le sac à main. Minimaliste ou classique, mini ou maxi, vintage ou futuriste, notre sélection de sacs icônes version printemps 2013.

La Collection Abby par Chloé

5118fd23bdb87.jpg

Clare Waight Keller, styliste de la maison Chloé depuis 2011, continue d’enthousiasmer les nostalgiques de l’ère seventies. Sur un air d’inspiration bohème chic, la douceur de la griffe se retrouve dans le bijou Abby, bracelet néo-bobo qui mêle un corps puissant à un coeur sphérique. Celle qui aiguisa son crayon pour Calvin Klein Homme avait déjà séduit par ses deux premières collections. Dès le premier show, la rigueur de la britannique suinte des pièces qu’elle dessine pour Chloé ; pièces qui confirment la maxime de la maison : une certaine sérénité, qui vient aux yeux comme une friandise ; l’aura qui s’en dégage rappelle le réveil des douces matinées de printemps.

Un printemps qui laisse place à la nouveauté. La nouveauté chez les bijoux Chloé, c’est Abby. Sa forme d’inspiration art déco sonne une nouvelle esthétique : un mélange extrême composé de formes rondes et de courbes graphiques, de formes féminines et de courbes masculines. La manchette est une reprise de celle qui avait fait la renommée de la marque en ce domaine. Elle est simple, coulée dans l’or, et est un décor pour la bille d’agate ou de jaspe rouge qui vient se nicher entre ses deux versants, tandis qu’un pique la maintient en son coeur.

Abby est une pièce décorative et sculpturale, de celles que l’on retrouvent à la fin des années 60, aux lignes très industrielles. Il aurait pu flirter avec les codes too-much de l’époque, mais, la maîtrise parfaite de la coupe qu’a la discrète anglaise sert cet accessoire. Un romantisme classiquement nonchalant mais néanmoins raffiné. Ultra-désirable !