Trench en Tout Genre chez Burberry pour l’Automne/Hiver 2018

defile-burberry-printemps-ete-2018-londres-look-21-icon-icon-sebastien-girard.jpg

C’est aujourd’hui après 17 ans à la tête de la direction artistique de Burberry que Christopher Bailey quitte ses fonctions. À cette occasion, son ultime collection célèbre les codes de la maison tout en honorant ses valeurs. « Je voulais que la collection soit un reflet du passé de Burberry, de notre présent, mais aussi de mon grand enthousiasme quant à ce que le futur réserve pour Burberry. » À retrouver pour l’Automne/Hiver 2018 : une myriade de pièces iconiques, devenues en deux décennies les vêtements clés de la mode. En tête de cette collection témoin, le mythique trench Burberry. 

Et Christopher Bailey le présente d’emblée dans une version originale des plus désirables ; le trench modèle 1970 signe le look numéro 21. Un peu plus loin, c’est la silhouette 41 de cette collection Burberry Automne/Hiver 2018 qui retient aussi l’attention. Le Trench ici se pense en double association. Un effet de superposition avec un coupe-vent vient quelque peu réinventer l’icône. Et en tant que forte composition, la pièce ne peut que briller par son audace. Ainsi, au cœur des volumes époustouflants du Dimco building, Christopher Bailey a aussi tenu à honorer les valeurs de la maison Burberry — comment ? En mettant en avant les couleurs de l’arc-en-ciel ; véritable engagement auprès des communautés LGBTQ+. 

C’est pourquoi un autre des codes majeurs de la griffe fut ici réinventé. Le check Burberry, signature même de la maison en tartan beige, noir et rouge, prend pour l’Automne/Hiver 2018 les couleurs de l’arc-en-ciel ! Nombre des pièces clés du vestiaire Burberry de ces 20 dernières années furent ainsi réintroduites pour être proposer dans une collection capsule destinée à défendre le droit de ces minorités. Mieux, toutes ces pièces et les nouveaux trenchs sont d’ores et déjà disponibles à l’achat !

Le Trench Burberry Printemps-Eté 2014

bur_5841.450x675.jpg

« Je pense que le show reflète exactement ce que Burberry est : iconique et Britannique, discret et cool ». En baptisant sa collection du thème de la rose Anglaise, Christopher Bailey revisite le savoir-faire légendaire de la Grande-Bretagne : en usant de la dentelle victorienne fabriquée, sur des machines d’époque, à Nothingham et du cachemire en provenance d’Ecosse, il colore ses tissus de tons poudrés nuances lavande, rose, jaune, beige, menthe… En écho aux matières légères et aux tonalités de son défilé, Christopher Bailey explique : « Nous avons travaillé autour de la fragilité et la légèreté ». En versant dans la fraîcheur, Burberry revisite ses classiques, d’une façon très féminine. Sans fausse note, le mythique imperméable dessiné au début du XXe siècle n’échappe pas au changement. 

Exit la ceinture, le trench se pense en feutrine sans couture et bords francs, assumant une carrure naturelle. Ses poches se font latérales et plus basses tandis que le col rabattu se mue en larges revers. Les bavolets s’allongent et le tissu flotte. Une trench touch sérieuse sans se prendre trop au sérieux, qui transforme le sempiternel trench en objet du désir cool et sexy, alluré une élégance minimaliste.