La Collection Haute Joaillerie Archi Dior de Dior

archi_dior.jpg

A l’occasion de sa quatrième participation à La Biennale des Antiquaires (Paris), Dior Joaillerie dévoile sa nouvelle collection de haute joaillerie : Archi Dior, dessinée par Victoire de Castellane. La créatrice qui fit ses débuts chez Chanel, aux côtés de Karl Lagerfeld, explore au travers des quarante-quatre pièces de la collection un vocabulaire nouveau chez Dior joaillerie, celui de l’Architecture. Elle confie avoir trouvé son inspiration au grè des pages des carnets de croquis de Christian Dior qui, avant de devenir couturier, se rêvait architecte. Cette sensibilité du maître se retrouve dans sa création où se succèdent robes et tailleurs conçus comme des édifices de tissu rigoureusement structurés. Qui n’a pas en tête la ligne nette et pure du New Look ?

Boucles d’oreilles, colliers, bracelets et bagues empruntent leurs noms aux lignes et robes iconiques de Dior, adaptant le mouvement délicat des étoffes au langage de la joaillerie. « Certaines pièces imitent le mouvement du bas d’une robe qui se soulève au rythme des pas d’une femme » relève Victoire de Castellane. « Ce sont des bijoux qui défilent comme des robes de bal ». Il y a cette délicate paire de boucles d’oreilles en diamant, écho scintillant à la robe Junon, présentée par Christian Dior lors du défilé automne-hiver 1949-1950, et dont la jupe se composait de pétales d’étoffe superposés. Citons également l’exemple des bijoux de la ligne Corolle – défilé inaugural de la carrière de Christian Dior en 1947 – qui apparaissent tout en volutes de diamant et d’émeraude, puis en superposition de jupes roses, ou la manchette et la bague Bar – hommage au célèbre tailleur à la ligne géométrisée -.

Délaissant le vocabulaire végétal qui lui était familier, la créatrice développe ainsi, au travers de la collection Archi Dior, des propositions plus abstraites aux lignes architecturées opérant à plus d’un titre la mutation de l’organique au minéral, et de la Haute Couture en Haute Joaillerie.

Le Cannage de Dior

christian-dior-caning-jewellery.jpeg

Chez Dior, le cannage est icônique. Motif emblématique de la Maison Christian Dior, on le trouve sur quelques produits phares de la marque parmi lesquels le sac Lady Dior, la montre Dior VIII où les motifs en relief rappellent le cannage, sans oublier la collection des escales de Dior.

Victoire de Castellane interprète à son tour le cannage avec sa dernière collection intitulée My Dior. Une collection née d’un souvenir d’enfance, celui des chaises cannées Napoléon III qui décoraient la boutique Dior de l’avenue Montaigne, où, petite fille, elle accompagnait sa mère.

Une collection My Dior où l’on retrouve des manchettes, de simples anneaux, des bracelets-joncs, délicatement tressées d’or jaune, rose ou blanc, au maillage très graphique et glamour. L’élégance et le raffinement de Dior, tout simplement.

Le cannage de Dior en quelques dates

1947 : Christian Dior et Victor Grandpierre choisissent un ensemble de chaises de style «Napoleon III» pour décorer la maison Dior au 30, Avenue Montaigne. Les sièges affichent un travail très raffiné de broderies : le «cannage».

1953 : Officiellement, le motif «cannage» fait son apparition comme motif décoratif pour le parfum «Eau Fraîche».

1961 : Le directeur artistique de Dior Marc Bohan s’inspire du «cannage» pour un certain nombre des nouvelles créations parmi lesquelles le célèbre «manteau Rolls Royce».

1986 – 1996 : Le nouveau directeur artistique Gianfranco Ferrè redécouvre littéralement le «cannage», en l’utilisant pour manteaux et robes.

1995 : Le motif «cannage» est le trait distinctif du légendaire Sac Lady Di(or) porté par Lady Diana Spencer.

1997 : Le «cannage» devient un trait distinctif des architectures et de la décoration intérieure des magasins phares et des endroits clés grâce à Peter Marino.

1997 – 2011 : John Galliano fait largement usage du «cannage» dans ses collections perturbants. Le Sac Diorama et Le sac Samurai sont revisités avec le «cannage» et Galliano essaie aussi de recréer une sorte de post-modern «cannage imprimé» avec les initiales de Dior CD.

2012 : Le maître joaillier Victoire de Castellane joue tout autour du motif cannage en créant une collection unique nommée My Cannage pour My Dior.

2014 : Le «cannage» devient un parfum sous le nom de «Cuir Cannage». Le maître parfumeur François Demary mélange notes de cuir et fleurs afin de donner la sensation de la «sensualité olfactive générée par le revêtement intérieur d’un sac Dior».

2014 : Dans l’audacieuse collection de lunetterie «My Dior Electric Rubber» la maison expérimente le traditionnel «motif cannage» sur les lunettes de soleil avec de nouveaux matériaux comme le caoutchouc et les alliages polymères.

2016 : Une équipe d’importants designers tels que India Mahdavi, Veronique Taittinger et autres, transfèrent le «motif cannage» dans les domaines de la décoration intérieure, de l’ameublement et des articles de table.

2017 : Pour la collection Printemps/été la nouvelle directrice artistique Maria Grazia Chiuri mélange le «cannage» avec materiaux et techniques modernes comment le cuir clouté et surpiqué, recouvert des précieux bibelots. Même le sac Lady Dior est revisité.

Le Bracelet Manchette Dior

Icon-icon-my_dior_jonc_dior.jpg

Pour Victoire de Castellane, directrice artistique de Dior Joaillerie, “la valeur symbolique [du bijou] est immense car, dans sa pérennité, dans le fait qu’il peut-être transmis de génération en génération, il véhicule de l’éternité.”

Reprenant le motif du cannage Dior, la nouvelle collection de joaillerie My Dior illustre bien cette idée. En s’inspirant d’un thème si cher à la maison depuis 1947, repris sur des sacs, palettes de maquillage, murs, flacons de parfum et montres, Victoire de Castellane poursuit une tradition.

Qu’est-ce que le cannage, exactement ? La maison Dior aime à rappeler que le motif vient des chaises Napoléon III de la boutique de l’avenue Montaigne. Plus précisément, c’est une myriade de fibres tressées ensemble : un symbole des liens intergénérationnels qui se tissent à travers un bijou. La manchette My Dior, pièce emblématique de la collection, surprend par sa forme à la fois extrêmement fine et extrêmement structurée, prouesse esthétique et technique.

Il s’agit pour Victoire de Castellane d’un retour aux basiques, après des collections hautes en couleurs, inspirées d’un imaginaire fantaisiste. Un exercice de style qu’elle réussit d’une main de maître. Dans ses mains, le motif du cannage s’épanouit et éblouit grâce à un or pur. D’une élégance irréelle.

Love De Cartier

love.jpg

Le bracelet LOVE by Cartier, créé en 1969, est une pièce de joaillerie emblématique, connue pour ses motifs de têtes de vis incrustés, se referme au poignet à l’aide d’un tournevis spécial en or, qui sera confié à la garde de votre bien-aimé. Le modèle est une réinterprétation moderne de la ceinture de chasteté médiévale et la maison Cartier a rapidement compris l’engouement autour du bijoux.

Le lancement du produit fut accompagné d’une politique spéciale : on ne pouvait acheter un bracelet LOVE pour soi-même ! Rapidement, de nombreuses célébrités comme Elizabeth Taylor et Richard Burton, Nancy et Frank Sinatra ou Mai Britt et Sammy Davis Jr. ont commencé à porter cette magnifique preuve d’amour. Aujourd’hui, la liste continue avec Barbara Streisand, Diana Ross, Jane Seymour, Lionel Ritchie, Elton John, Sofia Coppola et Eva Mendes.

Façonné tout en or jaune, rose et blanc, composant des joncs de différentes largeurs, ce classique est aussi serti de diamants blancs et s’entend à merveille avec n’importe quelle tenue. Pour compléter sa collection la plus romantique, la maison joaillière étend sa gamme à une série de bagues dans la même esthétique. La collection LOVE by Cartier fait partie des must-have de la maison Cartier qui, avec 165 ans d’expertise, se distingue parmi les grandes joailleries de luxe. Alors, jusqu’où iriez vous pour LOVE ?

Le savoir-faire et la créativité sans limite de la maison Cartier permet d’aboutir à des pièces modernes de couleurs vives aux formes stylisées et géométriques tel que les trois anneaux de Cartier symbole d’amour  ou encore la montre Cartier Panthère qui mélange féminité indépendante et élégance masculine. Le design audacieux la montre Crash est le reflet d’une maison qui a pour but de bousculer les codes de l’horlogerie en mêlant haute joaillerie et extravagance décalée.