Dom Pérignon par David Lynch

50ad0bd952c7a.jpg

Paul Morand l’avait compris : « Un verre de Dom Pérignon et je me laisse glisser dans l’éternité ».

C’est ce voyage vers l’éternité qu’illustre le nouveau co-branding de Dom Pérignon avec David Lynch. On avait eu Andy Warhol, plus récemment Karl Lagerfeld et c’est au tour du cinéaste aux multiples talents de mettre en exergue l’identité forte du Dom Pérignon.

L’ambassadeur de l’art de vivre à la française et du glamour n’a pas choisi David Lynch par hasard. L’univers Lynch allie atmosphères oniriques et envoûtantes à une beauté mystérieuse défiant les normes. D’après lui, « La créativité doit exprimer la nature profonde d’une chose ». Telle est l’essence même du Dom Pérignon,une création envoûtante dont le mystère réside dans les profondeurs gustatives.

La collaboration avec David Lynch met en lumière le Dom Pérignon Vintage 2003 et le Dom Pérignon Rosé Vintage 2000. Ces deux cuvées de prestige sont au champagne ce que la Haute Couture est à la mode.

« The power of creation » est l’appellation de ce mariage entre les deux maîtres de l’excellence.

David Lynch entreprend un tir expérimental en éclairant l’emblème de la Maison par le biais d’étincelles, de flammes et de lasers phosphorescents pour retranscrire l’éternité sans limite du spiritueux. Ces halos de lumières créent une intimité charnelle et recluse, qui emmène le dégustateur du Dom Pérignon dans les abîmes fruitées et fumées de ses millésimes.