L’Aston Martin V12 Vanquish, Super Sportive de Luxe

maxresdefault-2.jpg

2001 — Salon international de l’automobile de Genève. Aston Martin surprend public et critique en introduisant une voiture hors norme. La voiture la plus chère et la plus puissante de son histoire. Baptisée Aston Martin V12 Vanquish, le bolide emprunte à la victorieuse DBS un châssis monocoque en aluminium. Mais la comparaison s’arrête ici — au coeur de l’exploit, un moteur à 12 cylindres, d’une puissance de 460 chevaux ! Capable d’atteindre une vitesse maximale de 320 km/h, l’Aston Martin V12 est une super sportive taillée pour filer la barre des 100 km/h en moins de 5 secondes… Mais à l’intérieur, la GT n’en oublie pas tout le raffinement qui fit sa réputation ! 

 

À la fois luxueuse et sportive, le design, signé Ian Callum, déploie une console centrale traversante, habillée de carbone dans un habitacle plein cuir. L’iconique instrumentation inversée ajoute ici une splendeur à l’artisanat déjà remarquable. Peu étonnant ainsi de voir l’héroïne Lara Croft rouler en Aston Martin Vanquish dans le Tomb Raider de Simon West. Un an plus tard, en 2002, c’est James Bond qui, dans ‘Meurs un autre jour’, vaincra Gustav Graves au volant d’une Vanquish qui jamais n’aura aussi bien porté son nom. Mais en 2004, au Mondial de l’automobile de Paris, c’est dans sa version ’S’ que la sculpturale Anglaise affiche son comportement le plus affûté ! Conciliant une belle agilité et un timbre splendide, l’une des dernières représentantes de l’automobile ancestrale se moque de l’époque et fait vrombir un moteur de 600 chevaux.

 

Si en 2013, l’Aston Martin Vanquish V12 reçoit le trophée de ‘Plus Belle Supercar de l’année’, l’arrivée d’Andy Palmer à la tête de l’écurie ne va pas tarder à accélérer les choses. Car 2018, la V12 Vanquish promet encore plus de puissance. On parle d’un moteur avoisinant les 700 chevaux (!!!) Une plateforme en aluminium reprenant celle de la DB11, mais raccourcie de 284 mm dont 110 mm au niveau de l’empattement — la Vanquish à venir distillera tout du caractère éminemment attrayant d’une Aston ! Et, à en croire, Marek Reichmann, designer en chef d’Aston Martin : « Vanquish est un nom très spécial et nous avons des voitures très spéciales qui arrivent. » Affaire à suivre donc…

 

La Vanquish d’Aston Martin, Quelques Dates Clés

2018 : L’Aston Martin Vanquish de James Bond est vendue aux enchères.

2014 : La Vanquish profite d’une nouvelle version fin 2014, la Vanquish 2015.

2013 : La Vanquish joue dans la série télévisé « Devious Maids ».

2013 : L’Aston Martin Vanquish reçoit le trophée de « Plus belle supercar » de l’année. 

2012 : La Deuxième génération de Vanquish est dévoilée à Londres.

2009 : Robert Pattinson est au volant d’une Aston Martin Vanquish dans la saga Twilight.

2008 : Pierce Brosnan acquière une Aston Martin Vanquish.

2007 : L’Aston Martin Vanquish apparaît dans le clip « Same Girl » de R.Kelly et Usher.

2007 : Le Dernier exemplaire de la Vanquish S est sorti de l’usine de Newport Pagnell.

2006 : Le jeux vidéo « Test Drive Unlimites » propose la Vanquish d’Aston Martin.

2004 : La Vanquish d’Aston Martin est présente dans le jeu vidéo « James Bond 007 : Quitte ou Double ».

2004 : L’Aston Martin Vanquish S est présentée lors du Mondial de l’automobile de Paris. 

2002 : James Bond est au volant de la Vanquish dans « Meurs un autre jour ».

2001 : La Vanquish apparaît dans le clip Let You Go de ATB.

2001 : Lara Croft roule en Aston Martin Vanquish dans Tomb Raider de Simon West.

2001 : L’Aston Martin V12 Vanquish est présentée pour la première fois au Salon international de l’automobile de Genève.

L’Aston Martin DB5 : Faire Table Rase du Passé

960x0-2-1.jpg

Lorsque l’industriel David Brown reprend la direction d’Aston Martin en 1947, l’homme imagine un logo à la hauteur de l’épopée de cette écurie. Placées au coeur d’une paire d’ailes déployées pareille à la mythologie égyptienne, les initiales DB viennent souligner la renaissance d’un phoenix. Nombre d’Aston Matin ont en effet fini embouties, ou pire détruites, lors de circuits précédents. Et cette fois, David Brown est bien décidé à ne laisser que prestige et exception dans le souvenir du monde entier. Pour ce faire, il confie à John Wyer la tenue du projet DB5. L’ambition est simple : faire table rase du passé pour introduire une nouvelle voiture tout à la fois puissante et créative ! 

 

L’homme fait alors appel au maître de la carrosserie italienne, Carrozzeria Touring, afin de réaliser une carrosserie hautement stylisée. L’associé de longue date de Ferrari pense ici une caisse en aluminum riche de son procédé ‘Superleggera’… Déjà présents sur les DB4 Vantage et GTC, des phares sphériques soulignent le galbe tout en sensualité de la DB5. Calandre en T retourné et flèche chromée sur les flancs, la caractéristique esthétique Aston Martin est née. Et pas question de réduire la puissance du moteur. Dans cette robe en finesse et élégance vient ainsi se nicher une mécanique imposante ; un six-cylindres en ligne de 4 litres. Editée en 1963, la voiture semble alors idéalement taillée pour une icône en devenir…

 

Albert Broccoli et Harry Saltzman sont en effet sur le point d’adapter au cinéma le James Bond de Ian Fleming. Dans son ouvrage, le Britannique parle déjà d’une Aston Martin DB3 — mais eux désirent une version plus moderne, plus espiègle ! Après négociations, Aston Martin accepte de leur confier la toute première DB5 jamais produite. D’abord teinte en rouge, c’est par la suite dans une version Silver Birch que Broccoli et Saltzman signent la voiture iconique de James Bond dans Goldfinger. Entre les mains du directeur artistique, Ken Adam, et du génie des effets spéciaux John Stear, l’Aston Martin devient la mythique James Bond DB5 — 13 gadgets et un siège éjectable ! En 2018, le mythe est tel que l’annonce du fabricant de produire 25 modèles du bolide aux sept James Bond n’a pas fini d’attiser les foules…

 

 

La DB5 de Aston Martin, Quelques Dates Clés

2018 : L’Aston Martin DB5 du film GoldenEye de James Bond est à vendre.

2018 : L’Aston Martin de James Bond est bientôt disponible en Lego.

2018 : L’Aston Martin DB5 de James Bond est mise aux enchères pour près de 3 millions.

2017 : L’Aston Martin DB5 de James Bond est exposée à Rétromibile.

2017 : La DB5 de 007 est exposée au musée de l’automobile de Beaulieu.

2017 : La DB5 de Paul McCartney est vendue aux enchères.

2017 : L’Aston Martin DB5 de James Bond débarque à Paris.

2016 : L’exposition « James Bond 007 » expose les voitures de James Bond.

2012 : La DB5 apparaît dans Skyfall.

2006 : La DB5 apparaît dans Casino Royale.

1997 : La DB5 apparaît dans Never Dies.

1995 : La DB5 apparaît dans GoldenEye.

1966 : Un modèle réduit, de la taille d’une voiture à pédales, a été offert aux enfants de la reine Elisabeth II.

1965 : Le couturier Ralph Lauren s’offre une Aston Martin DB5. 

1965 : La DB5 apparaît dans Thunderball

1964 : La DB5 apparaît dans Golfinger.

1963 : L’Aston Martin DB5 est créée.

L’Aston Martin DB3, Bolide de Course

aston.jpg

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, David Brown, récent acquéreur de l’écurie Aston Martin, commissionne le plus célèbre des ingénieurs pour la confection de sa nouvelle voiture. Eberan von Eberhorst, connu d’avant-guerre pour son travail chez Auto Union, est ainsi chargé de réaliser une voiture de course à partir de la DB2. Motorisée par le 2,6 litres de la DB2 Vantage, gavée de 133 chevaux, atteint un poids considérable. En cette même année 1950, la voiture baptisée DB3 reçoit un 2,9 litres de 163 chevaux. Ainsi lancé sur les pistes, le modèle sport entièrement découvert ne tarde à décevoir… 

 

Lourde et sous-motorisée, la voiture prend à Silverstone en 1952, la deuxième, troisième et quatrième places. Incapable de réaliser le souhait de David Brown, Aston Martin reste loin derrière les Jaguar Type C.  Lors des 24 Heures du Mans, quelques mois plus tard, c’est la déconvenue ; les trois voitures abandonnent la partie. Mais à Goodwood, cette même année, une heure avant la fin de la première course britannique tenue de nuit, la DB3 s’impose avec, au volant, Peter Collins et Pat Griffith. Ce n’est malheureusement pas assez pour convaincre David Brown qui met l’ingénieur A.G. Watson sur le coup d’un nouveau bolide ! Il en est convaincu, Aston Martin a tout pour rafler la mise. 

 

À la fin 1952, l’ingénieur A.G. Watson allège donc la DB3 de 75 kilos — mieux, il lui offre un châssis à l’empattement réduit en aluminium dessiné par Frank Freely. Endurante, gracieuse, et si bien proportionnée avec ses échancrures pratiquées dans les passages de roues avant, la DB3 s’adjoint de l’initial ’S’. Prête à courir, la DB3 S ne rate pas sa promesse. Sur les 35 courses où elle est engagée, elle glane quinze premières places et treize deuxièmes places, notamment en 1958 sur les très convoitées 24 Heures du Mans ! Il n’en faut pas plus à James Bond pour la choisir — devenue dès lors voiture officielle du plus élégant des espions, l’Aston Martin DB3 entre dans la légende. 

 

La DB3 de Aston Martin, Quelques Dates Clés

2018 La DB d’Aston Martin fête ses 70 ans.

2017 : L’exposition de la DB3S a lieu à Rétromobile.

2016 : Une Aston Martin DBS3 aux Bonhams est vendue aux enchères.

1959 : James Bond conduit une Aston Martin DB3.

1958 : La DB3 occupe la deuxième place aux 24 Heures du Mans.

1957 : La DB3 obtient la victoire de catégorie S 3.0 aux 24 Heures du Mans.

1956 : La DB3 obtient la victoire de catégorie S 3.0 et deuxième place aux 24 Heures du Mans.

1955 : La DB3 obtient la victoire de catégorie S 3.0 et deuxième place aux 24 Heures du Mans

1955 : La DB3 obtient la victoire au National Oulton Park catégorie S 3.5.

1955 : L’Aston Martin DB3S est créée.

1953 : La DB3 obtient la victoire au National Silverstone catégorie S 3.0.

1953 : La DB3 occupe la deuxième place des Coupes de Printemps a Montlhéry.

1952 : La DB3 occupe la deuxième et troisième place du Silverstone International

1952 : La DB3 obtient la victoire aux 9 Heures de Goodwood.

1951 : L’Aston Martin DB3 est créée.

L’Aston Martin V8 Vantage, Première Supercar Britannique

2018-aston-martin-vantage_5.jpg

1913. Lionel Martin, passionné de mécanique et pilote automobile, crée la surprise lorsqu’il remporte la course de côte d’Aston Clinton — avec sa « Coat Scuttle », 115 km/h au compteur. Au volant de sa Singer élaborée pour cette compétition, l’homme prend alors la décision de baptiser toutes ses futures voitures d’une appellation tout en symbole. ‘Aston’ pour la course, Martin en son propre nom. Mais les deux guerres consécutives vont mettre à mal l’entreprise de Lionel Martin… En 1947, c’est David Brown qui acquiert l’écurie Aston Martin. Ce dévot des circuits relance ainsi la légende — ses premières victoires aux 24 Heures du Mans, aux 24 Heures de Spa, et au championnat du monde des voitures de sport attestent d’une efficacité retrouvée !

 

Avril 1972. En plein coeur de la crise pétrolière, David Brown offre aussi à la Grande Bretagne sa toute première ‘Supercar’. Baptisé Aston Martin V8, l’engin surpuissant figure très vite en voiture de rêve. Mais le talent du motoriste Tadek Marek cherche à ramener l’écurie au rang des meilleurs constructeurs européens. Après avoir étudié nombre d’options, c’est la ‘V8 Vantage’ qui semble la mieux disposée à remplir cette mission. Produite en 1977, la Vantage tire le moteur à sa puissance maximale ; 6 secondes pour passer de 0 à 100 Km/h ! 

 

À l’oeil et à l’oreille, la V8 Vantage a tout d’une voiture exceptionnelle. Plus agressive, ses éléments aérodynamiques, sa grille de calandre pleine puis l’aileron ajouté sur le coffre font d’elle une élégante adjointe d’une énergie bestiale. À l’intérieur, tout devient luxueux — cuir et plaquage de bois, la Vantage se coule dans une veine très British. Jusqu’en 1989, elle est d’ailleurs la seule Anglaise capable de rivaliser au club des Supercars. Alors, lorsque le nouveau millénaire amène avec lui une charge d’innovations, Aston Martin présente une V8 Vantage aux phares globuleux ; racée et éminemment bien dessinée ! En 2010, sa version Roadster accompagne un super héros très spécial, puisque c’est dans le film Iron Man 2 qu’on aperçoit le bijou d’Aston Martin. Une voiture iconique que Sir Elton John a pris soin d’acquérir dans sa version 1997… 420 chevaux sous le capot ! 

 

La V8 Vantage de Aston Martin, Quelques Dates Clés

2018 : L’Aston Martin d’Elton John, une Aston Martin V8 Vantage de 1997, est à vendre.

2017 : L’exposition Aston Martin à Rétromobile a lieu.

2017 : L’Aston V8 Vantage GT8 fait ses débuts aux 12 Heures de Bathurst.

2016 : Aston Martin lance une édition spéciale de sa V8 Vantage appelée GT8.

2011 : L’Aston Martin V8 Vantage Roadster joue aux côtés de la plus classique Aston Martin V8 Vantage dans le clip de Rick Ross en featuring avec Drake et Chrisette Michele appelé « Aston Martin ».

2011 : Halle Berry, l’actrice de Catwoman, acquière une V8 Vantage.

2010 : L’Aston Martin V8 Vantage Roadster joue dans Iron Man 2.

2008 : L’Aston Martin V8 Vantage joue dans « The Mentalist ».

2007 : Une édition spéciale de l’Aston Martin V8 Vantage N400 est créée.

2007 : La version décapotable de la V8 Vantage appelée « V8 Vantage Roadster » est créée.

2005 : La V8 Vantage par Aston Martin est créée.

La DB9 d’Aston Martin

2016-aston-martin-db9-gt-front-three-quarter.jpg

L’histoire du luxe Aston Martin s’esquisse en 1913, lorsque Lionel Martin et Robert Bamford imaginent une marque anglaise de voitures de luxe et de course qui fleure bon le flegme British. Basée à Gaydon, dans le Warwickshire, la toute première GT d’Aston naît ainsi sous le coup de crayon de Ian Callum et Henrik Fisker. L’excellence de la technique et la haute qualité du savoir-faire Aston Martin achève d’en faire l’une des GT les plus iconiques au monde.

En 2004, Aston Martin lance la DB9 – une beauté troublante. Le bureau de style de la manufacture a en effet su faire évoluer la ligne de la DB7, en insufflant avec une rare justesse juste ce qu’il faut d’agressivité. Un simple regard suffit à faire ressurgir l’aspect sauvage de la DB9 ! Face avant calquée sur des optiques carénées, logées sous une bulle de verre, la large calandre, en forme de « chapeau de gendarme » abrite la salle des machines, un noble V12 5.9, emprunté au haut de gamme Vanquish. En seulement 4,5 secondes, la DB9 Aston Martin peut réaliser le 0 à 100km/h.

Rien de surprenant alors de voir Aston Martin profiter de la renommée  James Bond, et de la série entourage où Eric Murphy roule en Aston Martin DB9 cabriolet de la saison 3 à 8.

Récemment, Kahn Design, le préparateur de Bradford vient de réaliser à l’intention de l’un de ses clients, une version « Green superhero » de la GT britannique. L’invincibilité frappe de nouveau !

Aston Martin x Hogan : le Soulier des Hommes d’Action

hogan1.jpg

La semaine passée, c’est à l’occasion de la Fashion Week Hommes de Londres que la maison Hogan et le constructeur Aston Martin ont présenté leur collaboration inédite. Autour de l’idée d’un soulier indispensable aux hommes d’action, voici que deux des géants du luxe mettent au monde une collection de sneakers très spéciale pour l’Automne Hiver 2018. « Collaborer avec des maisons qui partagent nos valeurs, qualité, esthétisme et élégance est important pour nous » raconte Marek Reichman, Chief Creative Officer d’Aston Martin. Il faut dire que l’esthétique moderne et intemporelle d’Aston Martin ne peut que séduire l’initiateur de la sneaker de luxe – Hogan a en effet fondé sa renommée sur l’Olympia, modèle iconique de la maison. Et c’est bel et bien à partir de ses lignes que furent pensées les courbes de la nouvelle chaussure Aston Martin x Hogan .

Toutes deux liées par un savoir faire aussi unique que magnifique, les maisons ont ainsi mis au monde une sneaker exclusive qui reflète avec une précision rare l’élégance de la silhouette de la voiture de sport Aston Martin. Objectivement, les détail en cuir de la chaussure proviennent du même cuir utilisé par les artisans d’Aston Martin. En élargissant ainsi les champs du possible de la basket, cette ligne de chaussures associe une fois de plus le cuir au nylon pour équilibrer un look décontracté, raffiné, contemporain et urbain, finalement intemporel… Sur l’extérieur de la chaussure, les bandes de cuir sont à comprendre comme des traits de couleurs maîtrisés veillant à des matériaux cousus avec une attention toute particulière apportée aux détails.

Mieux, la languette de la sneaker est elle aussi façonnée dans le cuir classique d’Aston Martin – la couleur crécerelle, signature même de la manufacture, présente des détails de coutures piquées incarnant non sans majesté les ailes iconiques d’Aston Martin. D’ailleurs, chacune des sneakers ‘Aston Martin x Hogan’ est fabriquée avec les mêmes critères de haute qualité attendus par les clients du plus luxueux des constructeurs de voitures de sport anglaises… En s’associant au maestro de la chausse casual-luxury, Aston Martin fait ici ses premiers pas dans l’univers du soulier autour d’une pièce mêlant sophistication et haute technologique. Disponible dans quatre coloris évidemment proche des teintes de cette saison Automne/Hiver 18, la chaussure sera néanmoins produite en édition limitée de 3 000 paires… A découvrir dès la fin du mois de Juin.

 

Pour découvrir un autre modèle de sneakers Hogan : ici

L’Aston Martin DB10

db10.jpg

Aston Martin et James Bond, c’est une histoire vielle comme le monde moderne. Débutée en 1964 avec Goldfinger et l’apparition de la mythique DB5, l’histoire se poursuit avec le film Spectre – une chose est certaine : L’Aston Martin DB10 n’existera qu’au cinéma. Il faut dire que la DB10 a cela d’exceptionnelle qu’elle ne ressemble à aucune autre Aston Martin… Contrairement aux générations précédentes, simples évolutions séquentielles des modèles antérieurs, la DB10 épouse une structure en tôles d’aluminium collées pour combiner rigidité et légèreté. Côté aérodynamique, des Aeroblades furent enfouis dans les ouïes de refroidissement latérales, qui, lorsque la voiture roule assez vite pour canaliser l’air sur les flancs, sortent pour le diriger et assurer une meilleure stabilité.

Toutes ces qualités furent ainsi décisives pour le choix de l’agent 007. Mais l’Aston Martin DB10 est aussi une voiture captivante – ces lignes très tendues à l’arrière, ses optiques globuleuses et sa calandre béante sont du plus bel effet ! LE Dr Andy Palmer, CEO d’Aston Martin, a d’ailleurs déclaré à ce propos : « La DB10 est l’une des voitures les plus rares jamais créées. »

Pourtant, sur les 10 exemplaires produits spécialement pour le film Spectre, seules deux voitures ont survécu au tournage du 24e épisode de James Bond. Et le 18 février dernier, le modèle disponible à la vente a su trouver acquéreur chez Christie’s à Londres. L’unique Aston Martin DB10 voit ainsi sa plaque d’immatriculation dédicacée par Daniel Craig – et les millions de livres récoltés reversés au profit de l’association Médecins Sans Frontières.