Art Basel Miami, Ou L’Insolence Prodige

stem-miamibeachfl.jpg

Initiée à Bâle en 1970, Art Basel prend ses quartiers au coeur de Miami Beach en 2002. Seize ans plus tard, l’édition 2018 sur le point de s’ouvrir annonce une nouvelle flopée d’oeuvres aussi délirantes que savantes. C’est que les galleries du monde entier se sont ici données rendez-vous — 200 des galeristes les plus influents de l’art contemporain exposant ainsi près de 4000 artistes. Peinture, sculpture, installation, photographie, art digital… Parmi eux, des artistes sulfureux, des noms iconiques, et des oeuvres follement cotées. Arman, Miles Aldridge, Martin Creed ou encore Peter Doig…

 

Mais Art Basel 2018, c’est aussi cette année le pop-up club ‘Prada Mode’ et la Red Auction en faveur de la lutte contre le VIH. Fruit de la collaboration entre Bono, l’artiste Theaster Gates et l’architecte Sir David Adjaye, la troisième édition de la Red Auction présentera aux enchères des œuvres offertes par Ai Weiwei, Frank Gehry, Wangechi Mutu ou encore Jenny Saville… Puis c’est Prada qui inaugura les festivités avec son pop-up club articulé comme un événement festif et multiforme, culturel mais clairement désinvolte ! Affaire à suivre.

2012 Fashback : L’Escarpin Dolly Art Basel par Charlotte Olympia

charlotte-olympia-dolly-art-basel.jpg

Du 6 au 9 Décembre, l’endroit où il faut être est Art Basel, la foire d’art des XX° et XXI°s, qui se tient à Miami Beach. La créatrice Charlotte Olympia l’a bien compris et édite à cette occasion une collection capsule autour de son escarpin phare : le Dolly. 

En effet, elle pare ici le soulier aux 15cm de talons et reconnaissable par sa plateforme dorée d’une toile de peintre et s’entoure de la body-painter Boyarde pour nous livrer une édition limitée célébrant sa passion pour l’art moderne, vendue exclusivement chez Neiman Marcus durant le Salon.

De Van Gogh à Mondrian, six artistes passent sous le pinceau de l’artiste mettant chacun à l’honneur un mouvement artistique majeur du XX°s, comme un écho aux œuvres présentées dans les galeries de Miami Beach cette semaine.

Sous la houlette de Charlotte Olympia, les « high heels » se muent en « high arts » et la bulle sur le soulier en l’honneur de Roy Lichtenstein nous dit « just one more pair » comme verbalisant nos désirs les plus chers.