Les Nouveaux iPhones XS et XR : Beauté et Technologie, Sans Concession

iphone-compare-models-201809.jpeg

La nouvelle a agité le monde de la tech autant que celui de la mode — on sait l’influence et les bouleversements qu’Apple a engendré dans le secteur ces dix dernières années en mettant au monde des objets aussi sublimes qu’efficaces. Cette fois, Apple revient avec de nouveaux iPhones aux écrans bien plus confortables, et des performances nettement supérieures. Les iPhone XS, iPhone XS Max et iPhone XR. Avec un écran Super Retina développé en deux tailles, dont le plus grand jamais présenté par Apple, ces versions font la part belle aux technologies hyper avancées. Dotés de la puce A12 Bionic, le plus puissant atout jamais intégré à un smartphone, ces bijoux de technologie assurent une utilisation poussée au maximum des possibles. 

 

Face ID plus rapide, paiement sécurisé en un regard, les iPhones se composent désormais d’un double appareil photo d’avant‑garde — le secret ? L’écran LCD le plus sophistiqué au monde et un contrôle de la profondeur enfin rendu possible ! Et les innovations ne se contentent pas des performances. Ces iPhones se font étanches aux différents liquides tels la bière, le vin ou encore l’eau salée. Mieux, résistant à l’eau jusqu’à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes, l’iPhone accompagne désormais n’importe quelle activité. Des prouesses tant attendues par les utilisateurs rendues possible par une composition inédite. 

 

L’iPhone XS est en effet composé d’acier inoxydable pour le châssis, et de verre à l’arrière. Quant à l’iPhone XR, une simple couche d’aluminium le rend insensible aux petits drames du quotidien ! De la même manière, Apple a corrigé nombre d’incohérences — une recharge sans fil plus rapide, et de nouvelles habitudes d’utilisation en font le plus pertinent des objets de désir ! Un luxe inouï doublé d’une technologie savamment développée ; ces appareils sont disponibles depuis le 21 Septembre 2018 pour l’iPhone XS et XS Max puis à partir du 26 octobre 2018 pour l’iPhone XR.

La Révolution iWatch

i_watch.jpg

Astrophysiciens, experts médicaux, mathématiciens, photographes, réalisateurs, musiciens… Voici la liste non-exhaustive des professions appelées à travailler sur l’iWatch. Sous la direction de Jony Ive, la légende du design industriel Britannique, à qui l’on doit entre autres iPhone et iPod, ces experts du monde entier eurent la tâche, toute à la fois excitante et étrennante, de réaliser l’une des dernières prouesses technologiques de notre temps. Avec sa watch, Apple entend bien bousculer les uses et coutumes de notre monde, une fois de plus. En dotant son garde-temps d’un écran tactile sur lequel il suffit de glisser le doigt pour naviguer et choisir son application – dont l’aspect est tout rond! – la griffe de Steve Jobs met au monde un design propre à être si jolie, et carrément envoûtant. L’utilisation du « remontoir numérique » a été repensée : sur le côté, on ne remonte plus les aiguilles mais l’on zoome sur les icônes, ou l’on fait défiler les pages. L’écran est stratifié sur un monocristal de saphir, le matériau le plus dur après le diamant transparent.

Vérifier l’alignement des planètes du bout des doigts, envoyer le son de son propre rythme cardiaque à son adoré : une nouvelle notification, une vibration prévient l’utilisateur, et il n’y a plus qu’à lever le poignet pour y accéder. Apple a également mis en avant deux applications développées uniquement pour l’Apple Watch : Fitness et Workout. La première suit toute votre activité, la seconde permet de faire du sport. Le garant de votre santé serait-il en passe de devenir votre garde-temps ? La nature exacte de ces fonctions ne sera cependant révélée qu’au moment où la montre sera enfin commercialisée. Mais l’attente devrait se prolonger encore un peu. Apple fait donc le choix d’un garde-temps inédit ; une montre personnalisable qui, en version haut de gamme, se décline en or 18-carats… Et voilà Apple qui fait un pas de plus vers l’univers du luxe.

l’iPhone 5s, l’Oeil de l’Esthétique

iphone5s.jpg
De l’iPhone 5, l’iPhone 5s reprend l’écran avec une diagonale de 4″, et une résolution de 1136×640. Mais, c’est enrichi de bouleversantes fonctionnalités qu’Apple présente son ultime appareil. Tout en conservant ce design éminemment fin et léger – 7,6 mm d’épaisseur pour 112 g – ces angles arrondis, le téléphone fonctionne sur le processeur A7, avec une structure 64 bits, connu pour être le plus rapide. Offrant plus de fluidité, l’iPhone 5s prend des airs d’appareil d’agent secret avec la Touch ID. Grâce à elle, d’une simple pression, le capteur d’identité par empreinte digitale se charge de le déverrouiller. Plus impressionnant que jamais. Mais, la plus grande nouveauté réside dans une puissance d’appareil photo jamais atteinte. Avec de nouveaux modes de prises de vue, ses ralentis, ses capacités de montage vidéo ou encore la technologie de diffusion sans fil AirPlay via une connectivité 4G LTE ultra-rapide, l’appareil photo iSight impressionne. Son nouveau flash, baptisé True Tone, use désormais de deux LED de couleur différente, l’une blanche et l’une de couleur ambre, pour plus de chaleur.
Un écrin esthétique, ciselé au micro près. L’iPhone 5s, particulièrement délectable dans les détails, se dote, à l’avant, d’un revêtement oléophobe résistant aux traces de doigts. L’admirable force du boîtier en aluminium contraste avec l’élégance du métal et du verre, tandis que le cristal de saphir du bouton principal fait scintiller l’appareil. Un tel niveau de design et de sophistication qui, aujourd’hui, se déploie autour de trois tons élégants : en or/champagne, en argent ou en gris sidéral. Une impensable subtilité ; une élégance enfin réifiée.

L’iPad Mini Retina, L’appareil du Beau

sans_titre_2.jpg
Design léché et finition soignée ; magnifiquement fin et extrêmement robuste. L’ultime version de l’iPad Mini : des images d’une clarté cristalline, dans un fini métallique séduisant. Comme une évidence, son écran avec technologie Retina disperse une résolution accrue (2048 x 1536 pixels) pour une lisibilité absolument parfaite. Le texte se prête à l’oeil dans une impeccable harmonie. L’équilibre a tout de l’équation absolue : avec seulement 7,5 mm d’épaisseur pour 331 g, l’iPad Mini Retina sert d’écrin à un processeur beaucoup plus puissant que ses anciens. Sa puce A7 lui confère une rapidité déconcertante tandis que l’appareil se sait quatre fois plus puissant que son aîné.
Tout en lui procède d’une essentielle considération, chaque chose à sa place pour que chaque détail brille de sa raison d’être. L’empoignant, il semble être fait pour être manié d’une seule main. L’autonomie de l’appareil est excellente. L’aluminium teinté varie d’aspect en fonction de l’angle et de la luminosité. Dans cette nouvelle version, l’appareil photo fait sensation, débitant 5 Mpx. Le résultat : les photos et les vidéos consacrent le luxe des détails. Les avantages du mini, sans les compromis.

Le Nouvel iPod Touch

Un tout nouveau design, une légèreté incroyable au touché, un écran Retina 4 pouces revisité, le nouvel iPod Touch offre de multiples fonctionnalités.

Le Nouvel iMac d’Apple

imac2013.jpeg

La Bête humaine de l’ère contemporaine, ou une histoire d’amour entre un passionné d’informatique et son invention. Si Steve Jobs s’en est allé en 2011, son esprit flâne toujours chez Apple. De la marque à la pomme, il était en effet le visionnaire, le génie, tel un prophète de l’informatique et bien ancré dans notre millénaire. Le New York Times avait justement salué Jobs comme l’un « des plus grands innovateurs de l’histoire moderne du capitalisme ».

Un mythe qui prend sa source dans les années 70, lorsqu’il crée, avec son acolyte Steve Wosniak, ses premiers ordinateurs. Véritables morceaux de bravoure, ils traduisent son désir effréné de rendre accessibles aux familles ces machines compliquées et inconnues, de les rendre conviviales et belles. Après s’être retiré de l’entreprise en 1985 et avoir racheté les studios d’animation Pixar en 1986, il revient chez Apple et lance ses premiers légendaires iMac. Aux courbes voluptueuses et douces, ces « oeufs de couleur » ont rapidement conquis les multiples foyers de la planète. D’abord pour la performance, ensuite et surtout pour leur design. De plus la souris, les fichiers et les icônes permettent une utilisation facile, presque ludique de l’ordinateur. Prouesse technique, style, fonctionnalité et simplicité, telles sont les valeurs ainsi défendues et élevées par Steve Jobs. Des valeurs qui ne cesseront d’être perfectionnées, allant de l’amincissement extrême des appareils à la qualité du graphisme.

Le lancement du dernier iMac, en novembre, dernier sacralise ces avancées techniques : l’écran IPS (in-plane switching) offre des images éclatantes et permet une résolution panoramique réaliste, presque sans aucun reflet de l’image. Le processeur Intel Core troisième génération lui est intégré, lui donnant la qualification d’ordinateur le plus puissant au monde. Le système d’exploitation OS X Mountain Lion le rend simple d’utilisation, convivial et intuitif. Doté des dernières technologies de mémoire SSD couplé à un disque dur classique, il allie rapidité et espace de données. Il est même doté d’une intelligence appelé Fusion drive qui lui permet de sélectionner vos applications et documents favoris pour les démarrer instantanément. Vêtu d’aluminium et à la silhouette d’une finesse incroyable, le iMac continue de fasciner la planète, tel un hommage à son inventeur. Produit à la fois prestigieux et accessible, l’iMac conquiert aussi bien les férus d’électronique que les amoureux du design, en passant par les néophytes en informatique. Un véritable « doudou » pour adulte, pour citer Jean-Charles Nayebi, psychologue et auteur de Enfants et adolescents face au numérique.

Article co-écrit avec Fanny Bouton (www.1000110.com)

L’iPad Mini d’Apple

50a64e1b9d4ed.jpeg

Les fashionistas l’adorent ? Le dernier it-bag ? Non, l’iPad Mini. Comme tous les produits Apple, il bénéficie d’ores et déjà de sa foule d’admiratrices en délire. Le must de cette icône high-tech : une prise en main facile qui permet de savourer une coupe de champagne d’une main tout en twittant les tableaux du dernier vernissage à la mode de l’autre.

Aussi léger qu’un bloc-notes et aussi fin qu’un crayon l’iPad Mini va vite devenir le meilleur ami de vos it-bags. Grâce à ses performances sans fils ultra rapides (accès internet en Wi-Fi et en 3G/4G) les shoppings addicts peuvent d’un clic acquérir les derniers must have où qu’elles se trouvent. Les plus averties savent qu’il compte pas moins de 200 nouvelles fonctionnalités, dont une caméra HD à l’avant et un appareil photo de 5 méga pixels à l’arrière qui leurs permet de filmer et de partager en temps réel les défilés de la Fashion Week.

C’est un véritable plaisir de visionner les derniers films tendances grâce à son écran large de 20 cm et son format 4:3. En outre, son poids plume ne vous fera pas chanceler sur vos stilettos. Et son autonomie de 10h vous permet de dévorer tous les magazines que vous souhaitez, confortablement lovée dans votre canapé. Les mauvaises langues diront que l’appareil photo n’a pas suffisamment de pixels mais qu’importe l’iPhone 5, adulé par les It Girls, palliera sans problème ce léger défaut.

La Campagne TV de l’iPhone 5 par Apple

Il est fin – seulement 7,6 mm d’épaisseur, léger, et encapsule nombre d’innovations technologiques de notre ère post-Jobs. Plus allongé, conçu avec une précision d’horlogerie fine, l’iPhone 5 marie un boîtier en aluminium aux argentines arrêtes rallongées, encadrant un écran Retina de quatre pouces.

À force de travailler, modèle après modèle, l’excellence, l’iPhone est devenu quasi-perfection. Le bon génie californien de la « high tech » nous offre de raffinées finitions certes, seulement, c’est la myriade de nouvelles fonctionnalités et d’améliorations qui confirme l’agilité de la firme.

Tim Cook, nouveau patron d’Apple, vogue sur des îles vides de pas : iSight, l’objectif photo de l’appareil se couvre d’un verre saphir et fige l’instant avec grande justesse grâce à sa stabilisation améliorée et ses huit mégapixels. Les nouveaux Apple EarPods nous permettent de vibrer à chaque inflexion d’un Chris Martin dès les premières notes de Paradise, tant la retranscription des sons est nette.

L’appareil vit sous un processeur A6 ; ainsi une vitesse d’exécution extrêmement rapide et cela même sans fil ; l’autonomie s’étend. De quoi manier avec facilité la complexité de nos activités : le dernier défilé exactement comme si on y était, une robe adorée capable d’être étudiée sous tous les angles avant d’être capturée. C’est une irréelle réalité que donne ce dernier bijou.

Rien d’étonnant à ce qu’Apple prévoit d’en vendre cinquante millions au dernier trimestre 2012.

L’iPhone 5 d’Apple

50ad0b5eae5dc.jpeg

Il est fin – seulement 7,6 mm d’épaisseur, léger, et encapsule nombre d’innovations technologiques de notre ère post-Jobs. Plus allongé, conçu avec une précision d’horlogerie fine, l’iPhone 5 marie un boîtier en aluminium aux argentines arrêtes rallongées, encadrant un écran Retina de quatre pouces.

À force de travailler, modèle après modèle, l’excellence, l’iPhone est devenu quasi-perfection. Le bon génie californien de la « high tech » nous offre de raffinées finitions certes, seulement, c’est la myriade de nouvelles fonctionnalités et d’améliorations qui confirme l’agilité de la firme.

Tim Cook, nouveau patron d’Apple, vogue sur des îles vides de pas : iSight, l’objectif photo de l’appareil se couvre d’un verre saphir et fige l’instant avec grande justesse grâce à sa stabilisation améliorée et ses huit mégapixels. Les nouveaux Apple EarPods nous permettent de vibrer à chaque inflexion d’un Chris Martin dès les premières notes de Paradise, tant la retranscription des sons est nette.

L’appareil vit sous un processeur A6 ; ainsi une vitesse d’exécution extrêmement rapide et cela même sans fil ; l’autonomie s’étend. De quoi manier avec facilité la complexité de nos activités : le dernier défilé exactement comme si on y était, une robe adorée capable d’être étudiée sous tous les angles avant d’être capturée. C’est une irréelle réalité que donne ce dernier bijou.

Rien d’étonnant à ce que cinq millions d’humains aient déjà craqué pour son apport extra-lucide.