Le Clicq’call de Veuve Clicquot pour la Saint-Valentin

vc-clicqcall_1.jpg

Si le design Veuve Clicquot trône, reconnaissable parmi les grands crus, cela est bel et bien dû à l’audace d’une maison bouillante d’ingéniosité. Connue et admirée pour son caractère innovant, voici qu’elle met au service de Cupidon toute l’attention nécessaire au messager des cœurs. Un seau à champagne en forme de mégaphone qui sert d’écrin au Rosé Non Vintage, l’intention est certes amusante et avec un message écris sur-mesure, voilà qu’elle relève du génie !
La maison Veuve Clicquot transforme en effet le champagne en cadeau personnel et très, très attentionné. Avec un message sur-mesure, la Saint-Valentin prend des allures ! Sans la bousculer mais la fêter, le coffret Clicq’call permet d’enregistrer son propre message, tout en offrant au destinataire la possibilité de répondre en enregistrant un tout autre. Oui, les occasions d’offrir sont sans fin. Et puis, rien de plus personnel que de le dire soi-même après tout…

La Vodka Eristoff

eristoff_1.jpg

La Vodka Eristoff fleure bon les steppes russes et l’histoire des Tsars… Le conte Eristoff s’esquisse au IIIe siècle avant JC, lorsque le roi Pharnavaz réuni les anciennes tribus de Géorgie en accordant aux sept princes le titre de «Eristhavi» ou Eristoff, ce qui signifie littéralement “Chef de la Nation”. Au fil des siècles, ces gouverneurs de province furent admirés dans l’ensemble de la Géorgie, qui à l’époque faisait partie de l’empire russe. L’une des familles conserva le nom Eristhavi et, comme la plupart des maisons nobles de l’époque, la famille produisait sa propre vodka, symbole de l’hospitalité offerte aux invités séjournant ou visitant la demeure. Nous sommes au XIe siècle et, à cette époque, la province du nord-ouest de Racha d’où est originaire la famille Eristoff était appelée “Virshan“, ce qui signifie “La Terre des Loups”. Le sens prend forme : le sceau de la marque présente un loup sous la lune, ici pour représenter le nom persan de la Géorgie, Virshan, “La Terre des Loups”. 

La recette de la vodka Eristoff est ainsi restée un secret de famille qui, tout naturellement s’est transmis de génération en génération. Fabriquée à partie de céréales pures, distillée par plusieurs fois dans le concept d’un processus en trois étapes, l’alcool est ensuite filtré au charbon pour donner ce goût propre et lisse inimitable. La Vodka Eristoff a aussi la personnalité d’égayer le palet d’une légère touche de réglisse et de pomme verte, et d’un arrière-goût crémeux apportant une douceur en bouche bien belle. Ainsi, si la composition exacte de la vodka ne sera jamais révélé, la distillerie Eristoff propose cette année une toute nouvelle version de son jeu en ligne, Eristoff Factory. En proposant quatre parties imaginées dans le but de créer ses cocktails Black ou Basic, auxquels viennent cette année s’ajouter deux autres recettes – Red et Blood Orange – Eristoff propose une nouvelle façon d’imaginer les pre-drinks… Entre amis ou seul lors de la préparation, c’est en ligne que l’évolution se déroule sur Smartphone, tablette et ordinateur.

La Vodka Grey Goose

gg-image-gallery-001_0.jpg

La Grey Goose, c’est d’abord l’histoire d’un milliardaire américain, Sidney Frank qui, après le décès de son épouse, fille d’un richissime distillateur et négociant en spiritueux, décide de concevoir une vodka qui surpasserait les plafonds du luxe. Pour se faire, l’homme demande à un modeste distillateur de Cognac, ancré dans les traditions ancestrales, de lui concevoir un alcool ultra-snob qui se passe de raisin et de vieillissement en fûts. Dans la région, cela détonne. Son nom – Oies Grises en français – Sidney Frank l’emprunte à ces oiseaux qui, justement chaque année, migrent de l’Europe vers Manhattan. Pour réussir l’exportation et l’implantation de ce produit étrangement bien français, Sidney Frank est le premier à utiliser la stratégie d’infiltration, consistant à faire apprécier la marque par les stars et les personnes d’influence. Ainsi, dès 1998, il glisse quelques bouteilles bien givrées dans les limousines qui amènent les stars de Hollywood à la cérémonie des oscars. Dès le lendemain circulait donc une photo de Sharon Stone une bouteille de Grey Goose à la main. Il n’en faut pas plus pour que la marque soit propulsée au rang de boisson la plus hype du moment. En 2004, Bacardi prend possession de la griffe Grey Goose. Le premier ingrédient de la recette Bacardi à ainsi être intégré à la vodka : la qualité. Le Maître de Chai François Thibault prend ainsi la relève et créé une vodka unique et 100% Française. 100% Française puisque la vodka se conçoit dans la région de Cognac par un véritable maître de chai ; elle est constituée d’eau du Massif Central et de blé de la Beauce. Unique, car c’est dans le respect des traditions et du savoir-faire cognaçais que se compose le nectar.

« Nous choisissons le blé tendre, celui à l’odeur vanillée qui est aussi utilisé pour la pâtisserie », explique François Thibault. L’alcool brut est acheminé à Cognac et mélangé à de l’eau puisée à Gensac – à 160 mètres au-dessous du très chic terroir calcaire de Grande Champagne, la parcelle la plus réputée pour la culture des vignes de Cognac. Commence alors la distillation en continu que François Thibault a mise au point pour la Grey Goose, au terme de huit mois d’expérimentations. « La qualité doit être absolument régulière : si on change un paramètre, on prend un risque. Notre vodka doit avoir une recette et un goût planétaires. » C’est ainsi une saveur personnelle et originale alliant rondeur et douceur qui se devinent en bouche. Il n’est point étonnant donc que depuis sa création, la vodka Grey Goose détient une place à part dans l’univers de la mixologie, autrement dit, dans l’art du cocktail.

Moët Ice Impérial et sa Mini Malle

mc_resort_escape_2.jpg

Le premier à l’avoir imaginé : le Moët Ice Impérial est le seul champagne à savourer sur glace. Le premier à l’avoir pensé : au cœur de l’été 2014, la maison édite pour la première fois une mini malle, indispensable à la dégustation du nectar. La promesse d’un instant de fraicheur absolue.

Un accessoire immaculé comme blanche est la banquise. Lorsqu’elle se trouve fermée, la Mini Malle Dégustation Moët Ice Impérial évoque une malle de voyage blanche. Une fois ouverte, elle se transforme en bar mobile ; un écrin pour Moët Ice Impérial prêt à recevoir deux bouteilles, quatre verres de type Cabernet, et, deux seaux à glace. Une élégante mini malle nomade qui permet de conserver la fraîcheur des flacons dans les lieux de dégustation ensoleillés. Mais attention, les éditions en sont très limitées. 

L’Iconique Carafe XO Excellence de Rémy Martin

bouteille_xo_cannes_face_v8.jpg

Fondée en 1724, la Maison Rémy Martin est aujourd’hui le premier producteur de mondial de Cognac Fine Champagne. Ces eaux-de-vie, offertes par le cœur même de la région Cognac, lèguent au palais une palette unique d’arômes et de saveurs. Une boisson si précieuse et si recherchée qu’elle défile cette année sur le tapis rouge. Pour sa première apparition, XO Excellence se glisse dans une carafe dorée de pied en cap. Respectueux d’un héritage datant de près de trois siècles, le Cognac Rémy Martin célèbre le lien étroit qu’il tisse avec le cinéma en composant un hommage au Septième art. Une édition déjà présente dans les caves les plus prestigieuses.

Une robe imaginée de telle sorte que d’élégantes pellicules de cinéma vintage viennent s’enrouler autour de son col et de son étiquette. Une carafe donc, servant d’écrin à la robe acajou de XO Excellence. Une texture veloutée et une densité au moelleux hors du commun qui se montrent sous ces plus beaux éclats. Pour ravir les papilles des superbes invités, la maison Rémy Martin a aussi imaginé un cocktail inédit, à la recette bien gardée. Après le Rémy Soo Long en 2013, voici le Rémy Extra Black : un cocktail signé par les mixologistes du Silencio, à déguster uniquement du 14 au 25 mai.

Belvedere, Vodka Prestige des Grands Moments

vodka_belvedere_iconicon.jpg

L’aventure Belvedere s’amorce dans la région de Mazovia au cœur de la Pologne et par dessus tout berceau d’origine de la vodka. Le savoir-faire mêlant l’art des maitres distillateurs de Polmos Zyrardow aux meilleurs grains de seigle d’or permet à cette vodka de prestige de convenir à toute classe de consommateurs. Que ce soit pure, en cocktails ou simplement sur glace, elle attise la convoitise des plus initiés. Pas de contenu fascinant sans contenant à son image, la vodka Belvedere est présentée dans une luxueuse bouteille aux reflets satinés, ornementée d’une sérigraphie digne d’une fable prussienne. Vue comme au travers d’une fenêtre amplifiante, la sérigraphie représente, tel un songe, le palais présidentiel de Belvedere cerclé d’arbres recouverts de neige. Le palais présidentiel de Pologne entouré de son sous bois, tout comme le timbre d’origine apposé à la main sont, comme un symbole, une part de mystère ajoutée aux lettres de noblesse de cette vodka de renom.

La Vodka Belvedere est le produit d’un processus séculaire, une méthode traditionnelle héritage de 600 ans à partir d’un ingrédient d’exception. Obtenu après une centaine d’années de culture ainsi que 6 croissements de souches, le seigle de Dankowskie dit seigle d’or est le principal composant de la prestigieuse vodka Belvedere. La première étape de la fabrication commence par une quadruple distillation permettant d’obtenir une eau-de-vie qui sera ensuite laissée au repos avant d’être mélangée à de l’eau pure pour obtenir le produit final à 40°. Après test de pureté, la vodka Belvedere est en mesure de combler l’appétit des plus avisés par sa subtilité d’arôme, son léger parfum de vanille ainsi que sa rondeur.

La Vodka Belvedere se veut être la boisson des grands événements mais aussi des soirées les plus privées. Ainsi pour la quinzaine cannoise, ce divin breuvage se pare de ses plus beaux atours dans une nouvelle édition limitée : Le magnum Belvedere Silver Laser. Sur une base rétro éclairée, le flacon de 1.75 litre s’habille d’une couleur argentée et laisse transparaître dans la lumière ses iconiques arbres enneigés entourant le fameux palais polonais. Cette édition auréolée du prestigieux festival, sera exclusivement présentée sur la terrasse du Club Costes by Albane en plein cœur de la croisette par la chanteuse pop du moment, Rita Ora. Par la suite, la Belvedere Silver Laser s’installera pour une durée limitée dans les plus beaux établissements du monde de la nuit en France, parmi lesquelles figurent notamment le VIP Room Cannes ainsi que le Gotha Club Cannes. Cette édition Silver Laser inscrit définitivement Belvedere comme une vodka innovante dont la créativité ainsi que la recherche d’esthétisme lui valent son nom « Belle-à-voir » et l’inscrivent parmi les plus grands.  

Rémy Martin Louis XIII : Robe Ambrée et Prestige Doré

remymartin_louisxiii_iconicon.jpg

Naissant dans le cœur de la Grande Champagne, la cuvée Louis XIII produite par Rémy Cointreau et estampillée Rémy Martin, sont les 700 millilitres de cognac les plus prestigieux de tous. Pas moins de 1200 eaux-de-vie, vieillies de 40 à 100 ans, ainsi qu’un siècle de savoir-faire sont nécessaires à son élaboration. Pour cela, seuls les meilleurs éléments sont gardés lors d’une sélection drastique comme l’annonce non sans fierté, le maître de chai du domaine « Nous sélectionnons uniquement les eaux-de-vie de Grande Champagne qui ont été primées, qui ont un bonus de qualité maximum de 10% ». Le vieillissement selon la plus pure tradition, en tierçons dans des fûts centenaires en chêne du Limousin permet l’échange entre les eaux-de-vie et l’air. Ce processus permet à la robe du Louis XIII de prendre une intense note ambrée, caractéristique de l’intensité des arômes. La bouteille en cristal contenant ce cognac d’exception est aussi issue d’un savoir-faire rare. Sa conception résulte du souffle synchronisé d’artisans verriers, façonnant alternativement le cristal en bouche pour offrir un écrin de choix pour cette illustre cuvée.

Cinq générations se sont succédées dans les chroniques de la maison au centaure Rémy Martin tandis que le paysage de Grande Champagne brille depuis un siècle déjà au travers du cognac Louis XIII. La majesté de cette cuvée et de sa célèbre bouteille en cristal tient son nom du suzerain qui accorda en dépit de l’interdiction de 1738, une dérogation nonpareille à la maison Rémy Martin pour planter de nouvelles vignes. Une dérogation unique due à l’excellence des cognacs produits par le domaine. Le cognac Louis XIII, créé en 1874 est un hommage à ce geste, la carafe est aussi un témoignage de ce patrimoine, ainsi elle est inspirée d’une flasque qui fut trouvée sur le lieu de la bataille de Jarnac qui se tint en 1569. Le contenant, aujourd’hui presque aussi iconique que le contenu, rajoute une saveur particulière à l’instant de celui qui en déguste la liqueur.

Rien de plus naturel, pour une culture de vigne de plus de 300 ans ainsi qu’un des plus prestigieux cognac, que de connaître quelques menus changements lors de prestigieuses occasions. Dans les années 2007, le Louis XIII se joint à Baccarat pour donner naissance au Louis XIII Black Pearl. Avec 786 carafes numérotées, faites d’un cristal aux reflets noirs, le noir des perles des reines, le Louis XIII Black Pearl est une édition exclusive toujours plus attachée à l’histoire des rois et reines. L’année 2012, est une année de découverte; un cognac vieilli différemment permit à Pierrette Trichet, ancien maître de chai de la maison et son adjoint de mettre au monde le Rare Cask 43.8. Rare Cask 43.8 pour renvoyer à son degré d’alcool de 43,8 degrés qui pour Pierrette Trichet « avait atteint le point d’équilibre entre le degré d’alcool et les arômes, il y avait une harmonie quasi parfaite ». Comme le confie le vice président d’un restaurant de Montréal « On l’a acheté pour le prestige ». La nature insaisissable du Louis XIII en renforce l’aspect d’exception, les fûts centenaires que sont les tierçons n’ont pas encore révélé l’intégralité de leurs secrets. A l’automne 2009, Pierre Trichet exulte, « Lors d’une dégustation, j’ai ressenti la même émotion, une révélation dont j’avais le souvenir, j’ai compris que j’avais peut être découvert un second rare Cask ». Se distinguant à nouveau par son degré d’alcool supérieur aux habituelles 40%, le Rare Cack 42.6, joyaux parmi les joyaux, présenté dans sa carafe mêlant cristal noir et or rose est la confirmation qu’au domaine Rémy Martin, les mystères du Louis XIII restent impénétrables. Au travers des âges, le cognac Louis XIII, tout comme les anciennes fleurs de lys d’or, continue d’offrir des instants d’exception et de fascination à des consommateurs très avertis.

La Grande Dame Veuve Clicquot

veuve-clicquot-la-grande-dame.jpg

Grande Dame, un nom simple, établi parmi les plus grands du terroir champenois, pour cela, il provient de l’assemblage des 8 grands crus historiques de la maison Veuve Clicquot. La cuvée dominée par le Pinot Noir, équilibrée par une touche de Chardonnay est plébiscitée par tous, connaisseurs ou simples amateurs de Champagne, pour sa finesse, l’abondance de ses bulles ainsi que son allonge inimitable. C’est ainsi, que Veuve Clicquot, une des plus anciennes Maisons de Champagne continue, en concordance avec sa devise « une seule qualité, la toute première », de se distinguer via sa cuvée La Grande Dame au travers d’un savoir-faire immémorial caractérisé par des décades de modernité, une qualité sans pareille ainsi qu’une audace certaine. Cette cuvée, d’une intensité remarquable, présentée dans une bouteille aux lignes épurées, arborant les emblèmes de la maison, l’ancre et la comète, demeure un symbole prestigieux de par le monde et incarne encore et toujours, les valeurs chéries par Madame Clicquot. 

C’est le 23 Octobre 1805, au décès de son mari que Barbe Nicole Clicquot née Ponsardin devient la première femme dirigeante d’une maison de champagne ainsi qu’une des premières femmes d’affaires de notre ère. Avec une vision nouvelle sur la façon de gérer un domaine mêlée à un sens aigu des affaires et une force de caractère affirmée, Madame Clicquot réussit à multiplier par sept la production de bouteilles, pour notamment offrir au monde, le champagne le plus connu depuis l’Empire, celui qui permit à la maison de s’installer parmi les noms champenois les plus prestigieux, la cuvée Grande Dame.

« La reine de Reims » comme l’écrivait Mérimée, qui s’intéressa de près aux méthodes d’élaboration du champagne et qui inventa au cours d’une de ces expériences la « table de remuage », se voit aujourd’hui encore, célébrer par la maison éponyme, qui perpétue le souvenir de Nicole Barbe Ponsardin au travers de l’aérienne et raffinée cuvée Grande Dame. Cette cuvée Grande Dame, issue des terroirs classés Grand Cru de la maison Veuve Clicquot, est un champagne  à l’image de celle qui fut surnommée « la grande dame de Champagne », une cuvée des plus complexes, renommée pour sa classe mirifique, son inimitable style ainsi que ses millésimes légendaires.

Le Mathusalem X.O Hennessy par Arik Levy

posts450.jpeg

La grande maison de Cognac Hennessy fait appel à l’artiste Arik Levy pour la création d’une édition limitée, X.O Mathusalem. L’écrin est un véritable objet d’art. Entièrement réalisé à la main, à partir de pièces de bois, taillées une à une et recouvertes de cuir Barenia gaufré, le coffret, par ses lignes géométriques, forme un rectangle cassé rappelant la taille grossière d’un diamant ou d’un silex préhistorique. Il renferme un trésor, une carafe de six litres.

Chaque édition numérotée du Mathusalem X.O est accompagnée d’un certificat d’authenticité, ainsi que d’une monographie d’une page sur Arik Levy, éditée par Hennessy. La plaque de métal peut être monogrammée ou personnalisée, sur demande. Mais, surtout, elle contient un prestigieux élixir, aux arômes puissant de chêne, vieux cuir et poivre noir, relevé par le clou de girofle, la cannelle et la vanille. Rappelant la noblesse original du « eXtra Old », emblématique de la maison depuis 1870.

C’est toute l’histoire d’un grand cognac qui est mise à l’honneur par cette sublime collaboration. Une histoire de famille, qui débute en 1765 en Irlande avec Richard Hennessy, puis, en Amérique du Nord, où il rencontra le succès. Par la suite, des commandes prestigieuses en feront une légende, à l’instar de celle du prince de Galles avec  le « Very Superior Old Pale » (VOSP), référence dans le monde du cognac ; ou celle de l’impératrice Maria Feodorovna qui offrit au Tsar Alexandre 1er, un cognac spécialement commandé à la Maison, séduisant toute une dynastie impériale Russe. Après ce succès, Maurice Hennessy créa l’appellation XO (extra old) réservé aux proches, mais qui devint rapidement une référence internationale.

Une collaboration dont Arik Levy déclare  » […] ce fut une osmose, ce que nous faisons est parfaitement complémentaire. Hennessy puise dans la nature pour produire quelque chose de beau et sublime, fortement lié à mon approche artistique. » Une virtuosité esthétique pour sublimer un noble élixir.