Le Tweed Chanel

62-.jpg

On l’a compris : chaque détail de la maison Chanel a été inspiré par les éléments marquants de la vie de Coco, et le tweed n’y a pas échappé. Ce tissu d’outre-manche, elle le doit à l’un des hommes qui a partagé sa vie : le Duc de Westminster. L’homme le plus riche d’Angleterre, doté d’une élégance britannique qui sut la séduire six ans durant. Leur relation permit à Gabrielle de découvrir la campagne anglaise et ses particularités, dont le tweed. Habituellement utilisé par les hommes en hiver, apprécié pour sa résistance, il faisait partie intégrante du vestiaire de son amant de l’époque. Célèbre pour avoir pris aux hommes tout ce qu’elle pouvait de leurs vêtements pour le confier aux femmes, Gabrielle Chanel a une nouvelle fois frappé. Elle remanie ainsi la garde-robe du Duc et de ses compatriotes pour la féminiser au possible ; imposant du même coup ce tissu si british comme l’un des codes d’une des griffes les plus parisiennes qui soit.

Le tweed, Chanel l’a présenté à sa façon, en 1954, des années après la fin de sa relation avec le Duc de Westminster. 1954 sonne en fait la réouverture de la maison de la rue Cambon, et pour l’occasion, elle fait fort : le tweed prend la forme de la petite veste à boutons dorés qui fait encore la réputation de la marque aujourd’hui. Mais, le tweed de Chanel n’est pas le tweed anglais : il est plus souple, moins lavé, plus féminin en somme, et sûrement plus libre. Après tout, la liberté de mouvement de la femme a toujours été l’effet recherché par la couturière, et elle y tenait !

Les Américaines ont été les pionnières, les premières à adopter le tweed à la Chanel. Les Françaises les ont suivies, et le reste du monde aussi. L’engouement pour le tweed n’a pas cessé depuis, qu’on le porte en veste, en jupe ou en tailleur complet. La maison Chanel ne l’a jamais abandonné et continue de le réinventer chaque saison. Si le plus emblématique reste le tweed noir et blanc, il se pare aujourd’hui de rose, de brun, de bleu, se métamorphosant au contact de couleurs phares, au fil collections et des saisons, sans jamais se dénaturer, surtout quand il s’essaie à la maroquinerie. Karl Lagerfeld a réussi à donner à ce tissu connoté vieux bourgeois, le côté séducteur, trendy et parfaitement contemporain, sans rien perdre de son essence toute d’élégance, et ce par exemple dans le récent défilé Haute Couture de la maison.

Le tweed Chanel est de ceux qu’on hérite, de ceux que l’on garde, précieusement, jalousement, bref, il est celui que l’on transmet, puisqu’il est une valeur sûre. L’une des créations les plus emblématiques de la maison Chanel. Le tweed Chanel n’a rien perdu de son caractère et continue de s’afficher sur le dos de it-girls  comme Gigi Hadid , Kendall Jenner et autres célébrités.

Le tweed Chanel en quelques dates

1924 : Coco Chanel emprunte des vêtements de sport à son amant, le Duc de Westminster, et charge une usine écossaise de fabriquer ses emblématiques tissus en tweed. C’est le début des premières robes Chanel en tweed.

Les années 1930 : Coco Chanel commence à mélanger ses classiques tissus en tweed avec de la laine, de la soie, du coton et même de la cellophane. Marlene Dietrich est l’une de ses clientes.

1934 : La mode du tweed se répand comme du feu, quand un magazine affiche l’image de l’actrice Ina Claire avec une robe Chanel en tweed brun.

1954 : Dans l’hôtel autrichien Baron Pantz, Coco remarque une veste tyrolienne avec quatre poches et des ornements tressés, portée par un membre du personnel. C’est une robe masculine qu’elle transformera en une robe féminine avec le tweed : c’est la naissance de la légendaire veste Chanel en tweed.

1955 : Une version tressée de la veste Chanel en tweed présentée pendant la saison précédente figure dans la nouvelle collection.

1962 Brigitte Bardot est une des premières utilisatrices de la nouvelle variante de la veste Chanel en tweed.

1963 : Jackie Kennedy, icône de la mode, est une des plus grandes admiratrices de la veste Chanel en tweed.

1983 – Aujourd’hui Karl Lagerfeld réadaptera et réinventera les vestes et robes en tweed en les mélangeant avec les nouvelles tendances.

1997 :  Lady Diana tombe amoureuse de la veste en tweed présentée dans la collection Automne/Hiver. La princesse deviendra une ambassadrice parfaite pour cette robe.

Les années 2000 : Puisque l’univers de Chanel s’étend, le tweed pénètre aussi d’autres catégories de produits comme les chaussures, la lunetterie, les accessoires, les sacs, l’horlogerie et la cosmétique.

2007 : Keira Knightley est le nouveau visage de Mademoiselle Chanel. Vestes et robes en tweed, pour elle, deviennent obligatoires.  

2012 : la collection des Métiers d’Arts Paris-Edimbourg est un hommage à l’Ecosse, que Chanel avait découvert grâce au Duc de Westminster et dont elle s’inspira pour ses créations en tweed.

2013 : Karl Lagerfeld photographie une campagne Automne/Hiver 2013/14 en apesanteur pour laquelle trois mannequins furent appelées à se glisser dans des pièces emblématiques en tweed.

2014 : L’évocation de l’identité Chanel est constante, ainsi le tweed pour la collection Haute Couture Printemps/Eté 2014  évoque les  perles de Mademoiselle Chanel avec les reflets nacrés de l’organza.

2015 : L’emblématique collection 2015 Printemps/été est une des meilleures célébrations du tweed Chanel.

2016 : Le tweed de Chanel entre aussi dans le domaine de la Haute Horlogerie: les versions masculines et féminines de la montre Boy-friend sont nées.

Mars 2016 : le tweed mêle héritage et modernité dans la collection Automne/Hiver 2017, en mixant total look rose, carreaux, pied-de-poule, chiné et ponctuations de lurex.

Avril 2016 : pour la collection couture 2016, c’est au Japon que Karl Lagerfeld emprunte sa spiritualité et sa célébration de la nature pour réinterpréter le tweed.

Décembre 2016 : pour les 15 ans des défilés des Métiers d’Art, le tailleur jupe en tweed est parée de galons de perles, de fleurs et feuilles de tweed et de broderies florales.

Juillet 2017 : pour la collection Automne/Hiver 2017/18, les mannequins défilent dans des complets pensés en tweed, jusque sur le chapeau de Mademoiselle.