La Collection Hiver 2015 de Diptyque

bougies2.jpg

L’arbre a cela d’exceptionnel qu’il symbolise l’éternité, capturant, au cœur de ses écorces, l’histoire oubliée de l’humanité… Avant les hommes, il y avait le ciel, la terre, et l’arbre, puissant registre de mystification et de poésie. De son bois s’exaltent des odeurs, des souvenirs et des contes qui, de saison en saison, émeuvent tout à chacun. Aujourd’hui, la maison Diptyque capture l’esprit de Sylvain, dieu de la forêt, au cœur d’une bougie forte d’enchantement. Et pour cette nouvelle escapade sensorielle, la maison de parfum s’associe à Julien Colombier, un peintre consacré aimant à décalquer l’aura mystérieuse des jungles et des forêts envoûtées.

Des premières hypnoses qui conduisirent le pinceau de Matisse ou celui Keith Haring, en passant par les artistes capables de peindre l’énergie de la gaieté, Diptyque a souvent cherché à capturer l’essence olfactive de ces instants. Dans ces captivants tableaux olfactifs ou visuels, la Nature intervient en un constant détonateur : Diptyque y puise ses matières premières les plus nobles, tandis que Julien Colombier eut en charge de dessiner cet écrin… Une géométrie universelle qui fut ici prétexte aux volumes souples ou pointus, dans des tons très hivernaux. Une poétique des contrastes qui charme à la fête autour de trois parfums : Sapin, Liquidambar, et Oliban… Disponible dès novembre prochain.

La Collection Hiver 2015 de Diptyque

bougies2.jpg

L’arbre a cela d’exceptionnel qu’il symbolise l’éternité, capturant, au cœur de ses écorces, l’histoire oubliée de l’humanité… Avant les hommes, il y avait le ciel, la terre, et l’arbre, puissant registre de mystification et de poésie. De son bois s’exaltent des odeurs, des souvenirs et des contes qui, de saison en saison, émeuvent tout à chacun. Aujourd’hui, la maison Diptyque capture l’esprit de Sylvain, dieu de la forêt, au cœur d’une bougie forte d’enchantement. Et pour cette nouvelle escapade sensorielle, la maison de parfum s’associe à Julien Colombier, un peintre consacré aimant à décalquer l’aura mystérieuse des jungles et des forêts envoûtées.

Des premières hypnoses qui conduisirent le pinceau de Matisse ou celui Keith Haring, en passant par les artistes capables de peindre l’énergie de la gaieté, Diptyque a souvent cherché à capturer l’essence olfactive de ces instants. Dans ces captivants tableaux olfactifs ou visuels, la Nature intervient en un constant détonateur : Diptyque y puise ses matières premières les plus nobles, tandis que Julien Colombier eut en charge de dessiner cet écrin… Une géométrie universelle qui fut ici prétexte aux volumes souples ou pointus, dans des tons très hivernaux. Une poétique des contrastes qui charme à la fête autour de trois parfums : Sapin, Liquidambar, et Oliban… Disponible dès novembre prochain.