Rayures et Tricot Inachevés, le Retour en Grâce de l’Allure Rykiel pour le Printemps/Eté 2019

Sonia Rykiel, disparue en 2016, a désormais une allée à son nom. Et c’est justement là, à deux pas du Boulevard Raspail, que Julie de Libran a choisi d’orchestrer le défilé du Printemps/Eté 2019 — là où, en 1968, ce haut lieu de la vie intellectuelle parisienne inspira à Sonia Rykiel l’ouverture de sa boutique. Cette allée, pour Nathalie Rykiel, est « un podium dans la rue pour que les femmes puissent se poser, exister. » Mais Rykiel, c’est surtout ‘l’accident du pull’, et un style qui respire la joie de vivre. La flamboyante voulait en effet un pull agréable à porter, un pull qui épouserait ses nouvelles formes car, enceinte, elle désirait une mode pleine d’espièglerie où l’élégance d’un porté suffirait à l’allurer ! 

 

Des décennies plus tard, le pull a fait école et, sa mode figure désormais l’alliance de la transgression et de l’élégance. Pour le Printemps/Eté 2019, point de filles du soir — Julie de Libran a travaillé autour de ce qu’elle nomme « les règles de dimanche. » Ainsi les tricots et rayures iconiques retrouvent leur aspect inachevé afin de coller au mieux à cette idée de look d’une Parisienne tout « juste sortie du lit. » Féminine et infiniment libre, la femme Rykiel de la saison prochaine se glisse ainsi dans la liberté de ton chère à la fondatrice — une façon de célébrer l’indépendance de celle qui porte Rykiel ! Celle qui, comme l’expliquait Julie de Libran, « s’habille chaque matin avec un sentiment de libération et de joie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *