P/E 2018 : Marc Jacobs et son Iconique Pardessus XXL

A 54 ans Marc Jacobs entre dans sa 25e année d’activité modesque, et, ce n’est pas pour rien qu’il célèbre l’évènement à travers une collection medley. Pour le Printemps/Eté 2018, le designer propose une rêverie, une envolée loin de New-York et sa région. Quelque Part, ou Somewhere, c’est ainsi qu’il baptise cette collection annoncée comme « une réimagination des saisons passées. » Mais il ne faut guère s’y méprendre : Marc Jacobs signe là une pléthore de silhouettes fantasmées, comme extraites d’un été passé dans un monde rêvé situé dans des tropiques paradisiaques. Dans ce contexte mirifique, les archives, ou plutôt les codes de Marc Jacobs épousent donc la légèreté, les imprimés et finalement l’audace des antipodes. Et d’antipodes, il en a toujours été question dans la création de l’Américain.

La collection Printemps/Eté 2018 de Marc Jacobs ne se contente pas de citer ses icônes ; plutôt de les distordre, les exagérées au prisme d’un exotisme décadent. Dans l’enceinte gargantuesque du Park Avenue Armory, ses mannequins avancent pourtant dans le silence le plus total. Aucune musique n’habille leurs pas, et dans cette atmosphère quasi religieuse, les regards se centrent sur l’essentiel : le vêtement. Justement, lorsque le glamour des sequins épouse admirablement l’adoration et les pièces streetwear du designer, il n’y a plus aucun doute : Marc Jacobs renoue avec ses premiers hautfaits. Le défilé trouve son point d’orgue dans ce pardessus XXL à carreaux savamment rattaché et ajusté par un système de cordes. Le turban orange, porté ici par Gigi Hadid, est un clin d’oeil au fameux turban argenté porté par Kate Moss lors du Bal du Met  – une édition co-organisée par le duo en 2009.

En total contraste avec la mise en scène, le défilé est une explosion de couleurs et de coupes ; oversized exagéré, estampes florales hallucinantes, couleurs vives, nombre de références se dessinent ici. On reconnaît les filles du Studio 54 introduites pour la collection Printemps 2012, les filles Jamiroquai de l’Automne 2012, les anges hivernaux de l’Automne 2014 ! Tant d’élément iconiques du vestiaire Marc Jacobs retravaillés dans une exagération de circonstance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *