Onemizer Street Artiste

Onemizer Street Artiste

Onemizer est l’une des figures montantes les plus captivantes de la scène street art contemporaine. Originaire du Sud de la France, il s’est rapidement fait un nom grâce à son style distinctif et à son approche innovante du graffiti et du pochoir 

Onemizer Street Artiste

Né en 1987 dans le Sud de la France, Onemizer passe une partie de son enfance en Afrique, où il fait ses premières rencontres avec l’art, et notamment l’aquarelle. De retour en France, c’est dans le bouillonnement culturel des années 90, marqué par le graffiti et le hip-hop qu’il découvre son mouvement artistique. Les bords des autoroutes et  les métros parisiens deviennent de véritables musées pour lui. 

Ce véritable coup de foudre le pousse à arpenter plus tard les terrains vagues, les voies ferrées et les entrepôts désaffectés pour y peindre sur des murs, et se perfectionner à l’abri des regards. Petit à petit, il passe du mur à la toile, et c’est poussé par son entourage qu’il commence à montrer son travail et exposer ses toiles au gré de ses rencontres.

Il organise ensuite ses premières expositions dans les environs de Bordeaux puis dans la région parisienne. Du chemin a été fait depuis ses débuts dans les rues, puisqu’il expose désormais dans de nombreuses galeries d’art internationales : Paris, Courchevel, Megève, Cannes, Singapour, Honfleur, Londres, Bordeaux, Galerie des Arcades aux Mouleaux, Hossegor, Go Gallery à Amsterdam, Street Art Gallery à Dubaï, et Barbizon.

En novembre 2014, Onemizer participe, avec une centaine d’autres artistes internationaux, au record du monde du plus grand graffiti sur toile, qui s’est déroulé à Dubaï — performance validée jusqu’à apparaître dans le Guinness Book. 

Plus récemment, l’influent Guide de l’Art Contemporain Urbain (Graffiti Art Magazine) le sélectionne pour figurer parmi les 50 artistes les plus talentueux de l’année 2019.

Une Signature Esthétique Unique

La signature esthétique de Onemizer est immédiatement reconnaissable. Son travail se caractérise par une explosion de couleurs vives et une utilisation habile des contrastes. 

Son truc ? Il mélange souvent le graffiti traditionnel avec des techniques de pochoir, créant des œuvres à la fois dynamiques et détaillées. Les motifs récurrents dans son œuvre incluent des personnages de la culture pop, des icônes du cinéma et de la musique, ainsi que des figures historiques.

Un des aspects les plus marquants de son style, c’est sa capacité à infuser une énergie palpable dans ses créations. Les couleurs éclatantes, combinées à des lignes audacieuses et des compositions complexes, donnent vie à ses œuvres. Cette vitalité est renforcée par son utilisation ingénieuse des ombres et des lumières, qui ajoutent une profondeur supplémentaire à ses peintures.

Il faut dire que l’identité visuelle de Onemizer est fortement marquée par l’influence de la culture pop et du street art. Ses œuvres sont souvent remplies de motifs répétitifs, de figures iconiques et de références à des œuvres d’autres artistes, comme Andy Warhol et Jean-Michel Basquiat. 

Il aime travailler les lettrages, revisiter les portraits de personnalités ou d’objets qui ont marqué l’histoire ou son histoire personnelle. Avec le temps, il développe un large panel de styles différents, combinant toujours du graffiti, du tag, des “coulures” et surtout une multitude de couleurs.

Il utilise également des techniques mixtes, combinant peinture acrylique, spray et pochoir pour créer des textures riches et des détails complexes. Cette approche multidimensionnelle permet à ses œuvres de se démarquer et d’attirer l’attention des spectateurs, les incitant à regarder de plus près et à découvrir les subtilités cachées.

Récemment, Onemizer a travaillé une série d’œuvres centrées sur les hoodies, explorant leur signification et leur symbolisme dans la culture contemporaine. Lors d’une interview pour Icon-Icon, il expliquait : « Le hoodie, pour moi, ça inspire le mystère et c’est pour ça que je les peins en ce moment. Ça représente effectivement la simplicité. C’est du prêt-à-porter assez simple. Mais au final, on ne sait pas ce qui se cache derrière un hoodie. »

Onemizer évoque également la dimension personnelle de cette série : « J’ai grandi dans un univers hip-hop, rap, graffiti, ambiance années 90 new-yorkaise. Et c’est vrai que je pense aux rappeurs américains. » Pour lui, le hoodie est plus qu’un simple vêtement : « C’est ma bulle, c’est ce que je mets tous les jours et c’est là-dedans que je me sens bien pour créer. »

Son approche de l’anonymat est également fascinante : « Pas de tête. Ça peut être tout le monde. Libre cours à l’imagination des gens. Et c’est ça que j’aime bien. On vit dans un monde où tout va vite, où plus personne ne regarde personne. » Cette réflexion sur l’identité et l’anonymat se reflète dans ses œuvres, où les figures sans visage permettent au spectateur de projeter ses propres interprétations…

Onemizer est finalement un artiste dont le travail transcende les frontières traditionnelles du street art, apportant une nouvelle vitalité à la scène artistique contemporaine. Son style unique, caractérisé par des couleurs vives, des motifs audacieux et une énergie contagieuse, en fait une figure incontournable de l’art urbain.