L’Histoire Du Carré Hermès

Le Carré Hermès est bien plus qu’un foulard — il est un graal que l’on se passe de génération en génération. Versatile, coloré et éminemment luxueux.

L’Origine du Carré Hermès

C’est en s’inspirant des mouchoirs à la gloire de Napoléon, mais aussi des mouchoirs d’instruction portés par les soldats pendant la Première Guerre mondiale que Robert Dumas donne vie à l’une des pièces les plus iconiques de l’histoire de la mode…

Seulement lui y injecte l’esthétique du monde équestre — chère depuis toujours à la maison Hermès. Robert Dumas parvient ainsi à couper son carré dans la même matière que celle des casaques de jockeys, le twill de soie.

Prenant ainsi la première direction artistique du carré – titre depuis transmis de père en fils – Robert Dumas dessine le tout premier carré de l’histoire. Intitulé Jeu des Omnibus et Dames Blanches, la pièce s’inspire en fait d’un thème particulier pour l’époque… celui du transport en commun Parisien, alors émergeant.

Mais la puissance d’Hermès se niche dans les détails. Robert Dumas prend en fait le soin d’y ajouter une pointe d’humour avec cette amusante inscription « Un bon joueur ne se fâche jamais. » La légèreté du carré rompt ainsi avec l’austérité de l’époque.

L’Esprit Du Carré Hermès

Son esprit bohème et fantaisiste séduit instantanément la clientèle, qui s’en empare avec enthousiasme. Cette malice devient par la suite la signature même d’Hermès – les thèmes apposés sur les carrés sont variés, allant du monde équestre, en passant par des hommages à l’Histoire Française, l’amour, les voyages ainsi que les éternels codes de la maison.

Mais le succès du carré repose aussi et surtout sur le savoir-faire exceptionnel de sa fabrication. C’est à Lyon, berceau de la soierie Française, que sont reproduit les mêmes gestes, et ce, depuis l’impression du premier carré en 1937.

Ces techniques précieusement transmises aux nouvelles générations par les artisans font qu’ils se définissent eux-mêmes comme des « passeurs ». Certains de ces savoirs sont uniques au monde; exclusivement détenus par la maison Hermès… Le fameux sabrage de la soie par exemple, dont seules trois personnes connaissent le secret.

Entre la conception du dessin et la finalisation du carré par son roulotté à la française, il faut deux ans aux ateliers… En moyenne, près de 27 couleurs sont présentes sur un seul carré — une véritable prouesse d’impression ! Et c’est ainsi que le carré Hermès se fait porteur de narration une fois déplié. Mais une fois noué, dans les cheveux, sur un sac ou au cou d’un toutou, le carré compose un véritable chatoiement de couleurs !

Le Hermès Carré Club

Aujourd’hui, avec environ deux mille dessins, le carré est le témoin inestimable des évolutions artistiques de ces dernières années. Jackson Pollock, Daniel Buren… ils sont nombreux à avoir paré le carré de leur imaginaire

Le plus célèbre de ces dessins est peut être celui d’Hugo Grykar, Brides de Gala. Et parce qu’il ne faut pas se murer dans son intemporalité, le carré innove sans cesse — toujours disponible dans de nouveaux coloris et de nouvelles matières.

Chaque année, en plus des nouveaux dessins, cinq anciens dessins sont réédités dans des couleurs différentes. En 2017, pour son 180e anniversaire, le carré rend par exemple hommage à la Russie impériale… Elle qui a d’ailleurs joué un rôle majeur dans l’histoire du sellier.

Ornement royal autour de la chevelure de la Reine Elizabeth II, pièce de prêt-à-porter pour Jean Paul Gaultier, souvenir ému de la France pour le voyageur, porteur de patrimoine pour d’autres, illuminateur d’humeur pour certains… De génération en génération, le carré Hermès a su marquer les esprits et séduire toute une diversité d’adeptes.

Et les nouvelles technologies ne font que souligner la versatilité du Carré. En 2019, l’exposition ‘Hermès Carré Club’ embarquait ainsi les spectateurs du Carreau du Temple dans une virée immersive au coeur même de son procédé de fabrication… C’est Pierre-Alexis Dumas résume parfaitement l’audace qui sied aux instigateurs du Carré : « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait. »

Le Carré de Hermès en quelques dates

2018 : Hermès lance un projet spécial pour une édition limitée du Carré avec l’artiste Hiroshi Sugimoto.

2017 : Création du Carré « Fleurs et papillons de tissus », dessiné par Christine Henry, en hommage à l’amitié entre la maison Hermès et le musée des tissus de Lyon.

2017 : Le Carré de Hermès se décline au masculin.

2016 : Une édition limitée du Carré est créée avec l’artiste Rei Kawakubo.

2015 : Blake LivelyCharlotte de Monaco et Kate Middleton sont photographiées en portant le Carré de Hermès.

2015 : Naissance du carré Caducée Rock, imaginé par le japonais Daisuke Nomura.

2014 : Il est temps d’un court-métrage dédié au Carré et signé par l’artiste visuelle Olivia Bee.

2014 : Hermès lance une collection capsule révérant l’art ancestral de la teinture à l’indigo naturel.

2013 : Hermès lance le projet pour une édition limitée avec l’Institut Imagine.

2013 : Pour la 13ème édition de ses timbres en forme de cœur, La Poste fait appel à la maison Hermès et à son iconique Carré pour fêter la Saint Valentin.

2013 : Collaboration avec Hiroshi Sugimoto.

2012 – 2013 : Hermès lance l’emblématique campagne publicitaire pour la collection Automne/Hiver ou les modèles sont photographiées avec des Carrés comme des ailes d’un papillon.

2012 : Le Carré «habille» le parfum 24, Faubourg d’Hermès.

2012 : Hermès présente une édition limitée vendue à des fins caritatives.

2012 : Le dessinateur Kiraz signe un carré à la gloire des Parisiennes.

2012 : Pour la collection Printemps/Eté, Hermès lance une nouvelle campagne aux tons orangés avec la mannequin Coco Rocha.

2011 : Collaboration avec le pape de l’art cinétique et optique Julio Le Parc, avec un véritable hymne à la couleur.

2011 : Hermès lance une collection capsule du Carré en collaboration avec l’artiste de rue Kongo.

2010 : Ouverture d’un site totalement dédié à une nouvelle collection exclusive du Carré en twill de soie « J’aime mon Carré ».

2010 : Hermès réalise pour Colette une collection en édition limitée du modèle culte « Brides de gala ».

2010 Collaboration avec Daniel Buren un des grands noms de l’art contemporain.

2010 : Le Carré est protagoniste dans la grande exposition dédiée à Grace Kelly au musée Victoria and Albert de Londres.

2008 : Projet Hermès éditeur : début des collaborations avec des artistes de renommée internationale pour repenser le carré de soie Hermès.

2008 : Le Musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon consacre une  exposition temporaire pour ce foulard mythique.

2008 : Collaboration entre Hermès et Josef Albers.

2007 : Pour fêter ses 70 ans le Carré Hermès sort dans de nouvelles dimensions : 70*70 cm.

2007 : Cyrille Diatkine fut convié à livrer son interprétation personnelle du premier modèle du carré de soie à l’occasion du 70ème anniversaire.

2006 : Dans Le Diable s’habille en Prada de David Frankel, Meryl Streep achète des Carrés par dizaines.

Années 2000 : Encouragé par Christophe Goineau (directeur de la soie masculine), la maison Hermès se lance dans les Carrés au masculin.

2003 : La créatrice de mode Bali Barret arrive chez Hermès et prend la direction artistique du Carré. Elle conçoit une nouvelle collection et révolutionna le Carré tant au niveau des dimensions que des motifs.

2003 : Catherine Deneuve porte le Carré sur les écrans avec la série à succès Les Liaisons Dangereuses.

2000 : Apparition du Twilly.

1997 : Dans le film Le Mariage de mon Meilleur Ami de P.J Hogan, Cameron Diaz embourgeoise le carré Hermès.

1995 : Luciano Pavarotti est photographié en portant un Carré Hermès pendant un spectacle en Modena quand il parle à Lady Diana.

1986 : La reine Elizabeth II d’Angleterre est une grande admiratrice du Carré. Dans plusieurs occasions, elle est photographiée en portant le Carré Hermès. Cette fois c’est le tour d’une photo officielle pour des timbres qui célèbrent son soixantième anniversaire.

1972 : Jackie O a été vue avec le modèle « Astrologique ».

1961 : Audrey Hepburn apparait vêtu d’un Carré de soie noué sur la tête dans le film Diamant sur Canapé.

1960 : Brigitte Bardot crée l’hystérie en nouant son foulard juste sous le menton.

1957 : Hugo Grygkar imagine le Carré le plus célèbre au monde baptisé « Brides de Gala ».

1957 : Sophia Loren porte le carré “Brides de Gala”.

1956 : Grace Kelly, accompagné de son caniche Oliver, porte le fameux foulard Hermès.

1956 : Grace Kelly transforme le foulard Hermès en élégante prothèse pour soutenir son bras cassé.

1948 : Le Carré est porté par Sophie Desmarets, dans Croisière pour l’inconnu de Pierre Montazel.

1937 : Création du premier Carré de soie par Roger Dumas imaginé par la styliste Lola Prusac « Jeu d’Omnibus et de dames blanches ».

1937 : Début de la soie chez Hermès.