Les Voitures de James Bond? Des Icônes Aston Martin

L’espion le plus élégant a trouvé dans le style Aston Martin les voitures idéales, et ce depuis 1964 dans Goldfinger.

Aston Martin, La Passion Des Belles Voitures

1913. Lionel Martin, passionné de mécanique et pilote automobile, crée la surprise lorsqu’il remporte la course de côte d’Aston Clinton — avec sa « Coat Scuttle », 115 km/h au compteur. Au volant de sa Singer élaborée pour cette compétition, l’homme prend la décision de baptiser ses futures voitures d’une appellation tout en symbole.

‘Aston’ pour la course, Martin en son nom propre. Mais les deux guerres consécutives vont mettre à mal l’entreprise de Lionel Martin… En 1947, c’est David Brown qui acquiert l’écurie Aston Martin. Ce dévot des circuits relance ainsi la légende — ses premières victoires aux 24 Heures du Mans, aux 24 Heures de Spa, et au championnat du monde des voitures de sport attestent d’une efficacité retrouvée.

La DB5, La Première Voiture De James Bond

Avec le projet DB5, l’ambition d’Aston Martin est simple: faire table rase du passé pour introduire une nouvelle voiture toute à la fois puissante et créative !

David Brown fait alors appel au maître de la carrosserie Italienne, Carrozzeria Touring, afin de réaliser une carrosserie hautement stylisée. L’associé de longue date de Ferrari pense ici une caisse en aluminum riche de son procédé ‘Superleggera’…

Calandre en T retourné et flèche chromée sur les flancs, le look Aston Martin est né. Et pas question de réduire la puissance du moteur. Dans cette finesse vient ainsi se nicher une mécanique imposante. Un six-cylindres en ligne de 4 litres. Editée en 1963, la voiture semble idéalement taillée pour une icône en devenir…

Albert Broccoli et Harry Saltzman sont en effet sur le point d’adapter au cinéma le James Bond de Ian Fleming. Dans son livre, le Britannique parle déjà d’une Aston Martin DB3 — mais eux désirent une version plus moderne, plus féroce, plus espiègle aussi ! Après négociations, Aston Martin accepte de leur confier la toute première DB5 jamais produite. D’abord teinte en rouge, c’est par la suite dans une version Silver Birch que Broccoli et Saltzman signent la voiture iconique de James Bond dans Goldfinger.

Entre les mains du directeur artistique, Ken Adam, et du génie des effets spéciaux John Stear, l’Aston Martin devient la mythique James Bond DB5 — 13 gadgets et un siège éjectable !

La V8 Vantage, L’Autre Supercar de James Bond

Avril 1972. En plein coeur de la crise pétrolière, David Brown offre aussi à la Grande Bretagne sa toute première ‘Supercar’. Baptisé Aston Martin V8, l’engin surpuissant figure très vite en voiture de rêve. Mais le talent du motoriste Tadek Marek cherche à ramener l’écurie au rang des meilleurs constructeurs Européens. Après avoir étudié nombre d’options, c’est la ‘V8 Vantage’ qui semble la mieux disposée à remplir cette mission. Produite en 1977, la Vantage tire le moteur à sa puissance maximale; 6 secondes pour passer de 0 à 100 Km/h! A l’oeil et à l’oreille, la V8 Vantage a tout d’une voiture exceptionnelle. Plus agressive, ses éléments aérodynamiques, sa grille de calandre pleine puis l’aileron ajouté sur le coffre font d’elle une élégante adjointe d’une énergie bestiale. A l’intérieur, tout devient luxueux — cuir et plaquage de bois, la Vantage se coule dans une veine très British. Elle accompagne si bien James Bond dans le ‘The Living Daylights’ de 1987.

Pas Une Mais Quatre Aston Martin A L’Affiche Du Prochain James Bond

Rapide E, car pour la première fois l’espion Britannique sera au volant d’une voiture électrique. Mais attention, car il s’agit toujours d’une Aston Martin. Si le moteur V12 a été remplacé par une batterie, deux moteurs électriques montés à l’arrière produisent 610 chevaux de puissance ! L’agent Bond pourra ainsi monter de 0 à 100 km/h en moins de 4 sec — le 80-112 km/h en 1,5 secondes. Une vitesse de pointe de 250 km/h qui ravira pour la dernière fois un Daniel Craig en James Bond.

‘No Time To Die’, dont la sortie est prévu le 8 avril 2020, mettra à l’honneur toutes les voitures les plus célèbres de James Bond. Daniel Craig aura ainsi pour l’accompagner dans le 25 ème épisode de la saga une Aston Martin DB5, une V8 Vantage des années 1980 et la Valhalla… Mais la véritable petite révolution de ce nouveau James Bond, c’est la Rapide E.

Rapide E, car pour la première fois l’espion Britannique sera au volant d’une voiture électrique. Mais attention, car il s’agit toujours d’une Aston Martin. Si le moteur V12 a été remplacé par une batterie, deux moteurs électriques montés à l’arrière produisent 610 chevaux de puissance ! L’agent Bond pourra ainsi monter de 0 à 100 km/h en moins de 4 sec — le 80-112 km/h en 1,5 secondes. Une vitesse de pointe de 250 km/h qui ravira pour la dernière fois un Daniel Craig en James Bond.