Les Vitrines Du Luxe Content Enfin Leur Histoire

Guénolée Milleret, historienne de la Mode et des Arts Décoratifs, et Élodie de Boissieu, directrice de l’École Internationale de Marketing du Luxe, se sont littéralement plongées dans l’histoire des vitrines. Une histoire qui, si elle s’amorce au Moyen-Âge, connait son apogée contemporaine grâce à la démarche d’un artiste-créateur : Yves Saint Laurent. Il faut dire que depuis toujours les devantures des magasins accompagnent les transformations successives de la société, des mentalités, et non sans un certain savoir-faire, celle des sensibilités. Ainsi, l’échoppe médiévale incarne-t-elle les soubresauts de l’art de mettre en exergue la création dans une vitrine dirigée vers le dehors.

Les couturiers, eux, ont longtemps travaillé dans l’ombre de leur atelier, allant, eux-mêmes, auprès des clientes prendre les mesures d’une robe ou d’un ensemble avant de le confectionner. Il faut littéralement attendre Yves Saint Laurent et les années 60 pour voir les vitrines devenir aussi importantes que ces créations. Lui aussi a débuté avec un atelier. Ce n’est qu’en 1966 qu’il décide de s’offrir une vitrine.

C’est une révolution : pour la première fois, un grand couturier invite n’importe quelle passante à entrer chez lui, choisir un modèle et l’acheter – les vitrines sont devenues ici un enjeu économique, artistique et culturel. Cette histoire passée et actuelle, Guénolée Milleret et Élodie de Boissieu la retracent comme jamais auparavant :  à partir du modèle historique Parisien, le recueil introduit le développement des boutiques de luxe, l’évolution des métiers et des pratiques commerciales et financières mais aussi la métamorphose des espaces de vente en termes de stratégie et d’innovation. Une description fascinante des Vitrines du Luxe qui vient aussi dépeindre l’empire du luxe et son imaginaire dans toute la société. A travers 200 photos et documents d’archives, l’ouvrage illustre le luxe avec malice et intérêt, de quoi éveiller des vocations – un livre à déposer aux pieds du sapin de tout passionné ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *