Les Nouvelles Versions De L’Iconique Pilot De Zenith

Visionnaire, le terme sied parfaitement à Georges Favre-Jacot. En 1865, l’homme fonde ce qui deviendra en 1911 la maison Zenith. Il faut dire qu’il a du flair : alors que les premiers avions à moteur ne décollent qu’au début du XXe siècle, Georges Favre-Jacot dépose en 1888 la marque Pilote, puis six ans plus tard c’est le nom Pilot qui est déposé afin de s’assurer l’exclusivité de leur utilisation. Précurseur donc, le fondateur de Zenith est aussi un passionné d’aviation. Très vite, il approche les pionniers du ciel tels Louis Blériot ou Léon Morane afin de collaborer à des garde-temps précieux à la réalisation de leur premier exploit. Ainsi, lorsqu’en 1909 Blériot inaugure ou plutôt s’aventure à traverser la Manche en avion pour la première fois, c’est une montre Zenith qui l’accompagne. Une traversée de 36 minutes entre Calais et Douvres notamment permise par les instruments de navigation imaginés par la maison. « Zenith n’est-ce pas un nom prédestiné pour les aviateurs » applaudit Morane.

Mais voilà que sonne la Première Guerre mondiale, et avec elle s’amorce l’effort de guerre. Zenith le sait, ses garde-temps deviennent des altimètres et doivent être mis au service de l’armée. On demande ainsi à Zenith de composer un instrument à cadran noir mat disposant de grands chiffres arabes et d’aiguilles blanches pour optimiser le contraste et la lisibilité. Dans les années 20, Georges Favre-Jacot lance alors la Royal Flying Corps, 30 Hours, Non Luminous, un garde-temps de poche revisité qui vient équiper l’armée de l’air Britannique – il s’agit de l’ancêtre de la fameuse montre Pilot.

« Jusque-là la montre-bracelet était jugée trop féminine, explique Laurance Bodenmann responsable du patrimoine chez Zenith. Pendant la Première Guerre Mondiale, de nombreux officiers commencent à la porter au poignet pour des questions d’ordre pratique, la montre-bracelet entre dans les mœurs et le geste qui l’accompagne devient le symbole de l’homme moderne. » La Pilot est ainsi née de cet héritage. Sa lunette tournante permet notamment aux pilotes de remonter le mouvement afin d’identifier l’heure de départ ; mais la grande nouveauté de ce modèle, c’est surtout ce bracelet en cuir suffisamment long pour pouvoir être attaché directement sur le blouson. Solides et précises, les montres Pilot se travaillent aussi autour d’une esthétique sobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *