Les Icônes d’Hermès En Vitrine

Antoine Platteau officie depuis 2014 comme décorateur en charge des vitrines du siège historique de la Maison Hermès. Et il s’agit d’un métier bien souvent ignoré. Porté par le déclin des grandes foires et le développement du commerce à la fin du moyen-âge, l’échoppe voit le jour comme une vitrine sur les marchandises. La vitrine, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est née au XIXe siècle. Au cœur de Paris, c’est à cette période qu’Hermès s’installe Faubourg Saint-Honoré. Sa vitrine happe le regard du passant et participe pleinement au théâtre de la rue – ce pourquoi les vitrines du sellier jouissent d’un statut particulier.

A la croisée de l’art et du savoir-faire, l’artiste en charge bénéficie d’une complète liberté de création. Succédant à l’enchantement d’Annie Beaumel puis à la fantaisie sans limites de Leïla Menchari, les vitrines du Faubourg Saint-Honoré sont aujourd’hui à la charge d’Antoine Platteau. Le Miroir de la Ville de Poitiers a donc saisi l’opportunité pour retracer le parcours du nouveau décorateur en charge des vitrines du siège historique de la maison Hermès. Dessinateur compulsif, passionné de formes, de matières, de textures, de couleurs, Antoine Platteau expose ainsi deux ans de travail orchestrés comme un savant dialogue entre créations des artistes invités et réalisation des artisans de la maison. Un travail destiné aux seuls regards des passants ! Le plumassier Marcy, ou encore les vanniers de Vilaines-les-Rochers, près de Tours, rivalisèrent ainsi d’ingéniosité pour fabriquer un fabuleux mini-grand huit. Pour la première fois, ces compétences exceptionnelles s’exposent dont – du 19 Juin au 18 Septembre 2016, à la Chapelle Saint-Louis de Poitiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *