Le Tweed Révéré au Défilé Chanel Haute Couture

Sous la coupole de verre et d’acier du Grand Palais, lieu emblématique des défilés Chanel, Karl Lagerfeld a osé recomposer une version miniature de la Tour Eiffel. Haute de 38 mètres, la Dame de Fer ici s’élevait jusqu’au deuxième étage avant que sa partie supérieure ne disparaisse dans un nuage blanc. Rebaptisée pour l’occasion Chanel Tower, la pièce veille ici à composer une ode à Paris, ville lumière et tant adorée par le monde et le directeur artistique de la maison : « Je suis heureux d’être un étranger pour voir Paris avec les yeux d’un touriste » a confié le couturier à l’issue du défilé. C’est à cette occasion que la maire de Paris Anne Hidalgo lui a par ailleurs remis la médaille Grand Vermeil de la ville.

Sur le podium, Karl Lagerfeld a ainsi fait revivre les éléments iconiques du vestiaire Chanel – le tweed, le chapeau, mais aussi les plumes et les robes de cocktail ornées de camélia. « C’est la vision d’une parisienne qui pourrait renaître, tout est question de coupes, de formes, de silhouettes. Ici, la ligne est très dessinée et graphique, c’est très moderne » explique Karl Lagerfeld. Et justement, ses Parisiennes incarnent tout de la figure même de Mademoiselle : dans des complets pensés en tweed, matière de prédilection de Coco, c’est chapeautées que ces femmes avancent, chaussées de bottines et de cuissardes boutonnées à l’infini. Des silhouettes aux accents rétro donc, mais jamais nostalgiques : dans cette forme de pantalon tant adorée par Coco Chanel se lit en fait toute l’intemporalité des lignes qu’elle développa. Evidemment raccourcis pour correspondre à la sensualité du moment, c’est en dévoilant les chevilles que le costume de Coco, alors emprunté au Duc de Westminster, gagne en désirabilité.

Le chapeau, pièce fétiche de Gabrielle Chanel, retrouve ici sa forme originale pour se décliner à l’infini. Donnant une allure folle à la silhouette Chanel Couture, ces chapeaux ont ravi les fidèles de la maison tous présents pour l’occasion. Pharrell Williams, Cara Delevingne, Kristen Stewart, Tilda Swinton, Sofia Coppola, Claudia Schiffer ou encore Julianne Moore – le front row a rarement été aussi garni de célébrités. Ainsi, la collection elle-même jouait sur le goût de Coco Chanel pour tout ce qui touche de près ou de loin à la Grande-Bretagne. Et, si l’on recompose la collection Haute Couture présentée cette semaine à Paris, l’on se rend compte que chaque silhouette a l’aspect d’une pièce de jeu d’échec – notamment cette tenue aux lignes arrondies et à la simplicité hautement désirable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *