Le Tailleur-Zippé Jackie O. de Moschino de l’Automne/Hiver 2018

La collection Moschino par Jeremy Scott de l’Automne/Hiver 2018/19 explore la figure de la mode que fut Jackie O. À la façon des sérigraphies de Marylin Monroe par Andy Warhol, le défilé fut une succession de silhouettes mettant en vedette un tailleur-zippé et une Jackie Kennedy sous mille et unes teintes. Mais, là où Franco Moschino imposait la vision d’une mode détournant les codes de la couture avec ironie, Jeremy Scott a renversé la compréhension même de l’icône que fut Jackie. 

La trame de cette collection reprenait en effet une théorie du complot datant des années 60 — d’après ces dires, John Fitzgerald Kennedy aurait été assassiné par la CIA pour avoir confié la vérité à propos des extraterrestres à sa femme, Jackie. « J’ai poussé le raisonnement plus loin et j’ai questionné ‘Est-ce que Jackie était une alien ? Etait-elle une androïde ? Comment a-t-elle supporté la peine et la souffrance de l’assassinat ?’ » confie Jeremy Scott en coulisses. À travers ce défilé mêlant pop, luxe et humour, le directeur artistique de Moschino parvient une nouvelle fois à lier la vision iconique du fondateur à l’actualité — la récente déclassification autorisée par Donald Trump alimente en effet plus d’une théorie. 

Mieux, connue pour recycler certaines idées du pop-art, tout en présentant une mode irrévérencieuse et décalée, l’œuvre de Franco Moschino trouve ici un écho particulier. Pour l’Automne/Hiver 2018/19, le mythique tailleur de Jackie troque ainsi ses boutons pour des zips, et ses couleurs chastes pour un tangerine. Porté ici par Kaia Gerber. Une fois encore, Jeremy Scott parvient à décalquer les figures iconiques de la mode pour mieux les actualiser. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *