Le Sac Paddington de Chloé

Début des années 2000, Phoebe Philo, jusque-là assistante de Stella McCartney, prend le poste de directrice artistique chez Chloé. En moins de quatre ans, la Britannique repositionne Chloé au panthéon des marques les plus en vues. Fait d’arme le plus mémorable : la création du sac Paddington. Introduite en 2004, commercialisée pour la saison Printemps/Eté 2005, la pièce est de tous les éditoriaux lorsque les femmes commencent à voir grandir le désir de l’acquérir. C’est que, taillé dans une forme idéale, coupé dans un cuir très fin et piqué d’un gros cadenas, le sac Paddington a tout pour plaire ! 

 

Immédiatement reconnaissable, le Paddington de Chloé révolutionne le genre et fait entrer Chloé dans la légende 2.0. Il faut dire que ce gros cadenas lui donne un caractère, un charme aussi fou que chic ! Insufflant de la personnalité à cet objet du désir, le cadenas du Paddington lui confère aussi un poids non négligeable — le sac pèse près d’un kilo. Mais qu’importe puisque l’époque en raffole déjà. 8000 sacs sont produits et, pas un seul n’est disponible à la vente. Toutes les boutiques affichent sold out avant même sa commercialisation ! Et il s’agit pour la maison de conserver tout cet attrait. 

 

« Nous ne voulons pas que toutes les femmes se promènent avec un Paddington, nous voulons qu’il soit le seul sac de la soirée. » Adulé, désiré, le sac fourmille de détails, de fermetures, de poches, de bijoux dorés ou argentés qui gonfle son allure comme jamais ! S’il n’est pas le premier it-bag de l’histoire, il n’en reste pas moins que c’est le succès du Paddington de Chloé qui imposa l’expression de ‘it-bag’. Une pièce convoitée et hautement bien exécutée donc — le Paddington est aujourd’hui encore l’une des pièces les plus vendues au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *