Le Rouge Valentino À Shanghai

Le rouge. Couleur signature de la maison de couture Italienne fondée en 1959 par Valentino Garavani. Le rouge, une couleur porte-bonheur en Chine, symbole de chance et d’allégresse. Comme un hommage courtois et audacieux à l’Empire du milieu, les directeurs artistiques de la marque – Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli – signent là une collection manifeste de la couleur et du style Valentino, en amenant la rencontre et l’association de deux cultures. C’est ainsi en revisitant ses plus grands classiques que la maison rend hommage à l’un de ses codes les plus représentatifs : sur des vêtements merveilleusement coupés, c’est le rouge qui vient s’apposer sur des imprimés floraux, de la dentelle et d’autres matières luxueuses. Pas un ton mais différents tons servent ici aux directeurs artistiques à faire voir et valoir les multiples attitudes d’une femme Valentino encore plus élégante et gracieuse que d’ordinaire. En effet, c’est dans un mélange de couture et de rock que celle-ci acquiert l’attitude nerveuse de la modernité. « Shanghai », c’est le manifeste d’une femme en même temps raffinée et glamour, belle et spirituelle.

Quatre-vingt-sept pièces donc, composées comme un éventail attrayant de formes et de conceptions. Si l’on retrouve bien évidemment l’incontournable élégance du créateur, la femme est ici sublimée à travers des coupes graphiques, alors même que les silhouettes se veulent sculpturales. Du pourpre au rouge vif, robes, manteaux et pantalons se déclinent en plusieurs teintes, dans des configurations esthétiques inédites. Ainsi, les manteaux adoptent la taille empire – resserrés sous la poitrine et large sur le buste – les chemisiers, eux, laissent deviner ce qu’ils occultent par un jeu de transparence et de dentelles précieusement travaillées. Les pantalons, quant à eux, se pensent en cuir souple et moulant. Enfin, on remarque l’usage des iconiques petits ajouts spectaculaires chers à Valentino lorsqu’un balayage de robes de tulle et de soie brodées à la main défilent. Là, des centaines de perles rouges en forme de rose émerveillent les robes merveilleusement sculptées. Disponible depuis le 15 novembre au Mall IAPM de Shanghai, le reste du monde devra néanmoins patienter jusqu’à avril 2014 pour voir cette collection commercialisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *