Le Rouge Ferrari? Des Voitures Révolutionnaires

L’écurie longtemps reine de la F1 cache sous le rouge iconique de son capot plus d’une histoires — à commencer par son luxe.

« Ferrari, met sur tes machines le ‘Cavalino Rampante’ de mon fils. Il te portera bonheur. » Si ces mots de la comtesse Paolina Baracca ont accompagné le destin de l’écurie Ferrari, c’est qu’Enzo Ferrari a su les entendre. Passionné depuis toujours de courses et de bolides, l’homme derrière l’écurie la plus prestigieuse au monde a laissé sa trace sur l’univers de l’automobile. Mais surtout dans la culture populaire.

Pourquoi le Logo de Ferrari Est-Il Jaune?

C’est que le fondateur a complété la figure du cheval cabré d’un rectangle jaune canari, l’emblème de sa ville natale, Modène en Italie. Visible à bonne distance, il est la signature de la vivacité des voitures Ferrari. Et celles-ci sont capables de merveilles, dès leurs balbutiements.

En 1948, Enzo Ferrari est à l’orée de sa légende lorsqu’il cherche à produire des voitures de grand tourisme pour financer ses ambitions de course. La Ferrari 166 est ainsi la première voiture Ferrari à mêler performance, créativité et esthétique léché. Pour Enzo Ferrari, une belle voiture est aussi une affaire de performance.

Avec la Carrozzeria Touring il réalise donc la Ferrari 166. Sur le circuit de la course Mille Miglia — au volant, Clemente Biondetti, assisté de Giuseppe Navone — la Ferrari 166 finit première. Un an plus tard, elle remporte les mythiques 24 Heures du Mans. Et comme toutes celles qui suivront, cette Ferrari était rouge. Rien de surprenant lorsque l’on sait que les couleurs étaient imposées dans les compétitions. Bleu pour les voitures Françaises, vert pour les Anglaises… Rougeétaient donc les Ferrari, Italiennes.

Les Ferrari Sont Les Plus Puissantes, Les Plus Fiables Aussi

Avec la 250 GT California Spyder, Ferrari offre un bijou de puissance et de design ! Tout le luxe Italien habille et habite cette voiture des années 1950 — destinée à être un cabriolet résolument sportif.

La 250 GT California Spyder est conçue comme le cabriolet idéal pour la clientèle filant sur le bitume Californien. Design sportif et performances de voiture de course; le luxe italien de Ferrari se niche dans des détails très soignés… En 1959, la voiture gagne sa réputation de petit bolide lorsqu’elle parvient à briller à la cinquième place des 24 Heures du Mans, dans sa version allégée. Et c’est le cinéma qui se charge une nouvelle fois de faire de la Spyder une légende.

En 1986, vedette du film ‘La Folle Journée’ de Ferris Bueller, la 250 GT California Spyder devient la Ferrari la plus appréciée de l’histoire. Une Ferrari qui tire aussi sa puissance d’un moteur  V12 3.0 de 240 chevaux…

Les Plus Belles Voitures du Monde: Les Ferrari Daytona et Testarossa

1968. Le Salon de l’automobile de Paris accueille une voiture peu conventionnelle — une Ferrari aux allures de fauve prêt à bondir.

Classique absolu du design GT d’après guerre, la Daytona distille tout le charme de son époque ; le fastback à queue ‘Kamm’ capturant l’attrait du détail bien pensé ! Mais par delà son physique, c’est la puissance mise au coeur de la voiture qui bouscule encore un peu plus les normes automobiles.

Pour faire honneur au luxe raffiné et moderne du studio Pininfarina, Enzo Ferrari décide d’élaborer un moteur V12 de 4,4 l très spécial — propulsé par six carburateurs double corps Weber 40 mm, le moteur distille 352 chevaux pour atteindre près de 300 km/h.

Mais c’est la Testarossa de 1984 qui achève de faire des Ferrari des voitures mythiques. Il faut dire que peu de voitures sont aussi connues que la Testarossa — elle fut LA voiture de la décennie 1980.

La Testarossa est une véritable icône populaire… Présente dans pas moins de 16 films, dont le ‘Loup de Wall Street’ et ‘Miami Vice’, la Testarossa est le symbole de la réussite. Luxe et distinguée.

Sa mécanique glorieuse, son allure classique et révolutionnaire, la Testarossa les doit aux coups de crayon du designer italien Pininfarina. En italien, Testarossa signifie culasse rouge — et c’est bien là que tient l’élégance féline de ce bolide.

Ferrari et Michael Schumacher

Que serait Ferrari sans ses champions? L’influence du pilote Allemand Schumacher qui guida Ferrari vers la réalisation d’une voiture au diapason des exigences de F1, se lit sur la Ferrari 458.

Sur le tableau de bord, les réglages en suspension et mode « Soft » en action émanent directement de l’apport de Schumacher… « Synthèse de créativité, passion, style et innovation technologique. » C’est par ces mots que l’écurie de prestige introduisait en 2009 son nouveau bolide. Il faut dire que la Ferrari 458 a tout de la merveille d’une époque — à commencer par ce qui l’habite, son moteur V8 atmosphérique.

550 chevaux sous le capot ! Une prouesse technologique, la Ferrari 458 émerveille aussi par son design. Un chef d’oeuvre évidemment signé du studio Pininfarina… La beauté alliée à la performance — une devise qui vaut au tandem Schumacher-Ferrari de régner sans partage sur la F1 entre 2000 et 2004. Mais ça, c’est une autre histoire.