Le Nécessaire d’Hermès : le Carré d’Assise

Après une première collection de valets, tables à cachette, assises et autres mobiliers d’appoint, la maison Hermès confie à Philippe Nigro la conception de nouvelles pièces ; des pièces qui content et racontent des histoires. Ainsi, l’artiste qui d’ordinaire travaille entre la France et l’Italie, imagine cette fois-ci des meubles plus nomades – plus malléables aussi. C’est par exemple ce Carré d’Assise, un mobilier d’appoint suggéré par l’équation de l’iconique carré de soie Hermès. Mais aujourd’hui, le meuble se fait plus petit. Plus mobile donc, le Carré d’Assise se porte, se transporte et adopte toutes les pièces de la maison. De son passé, le Carré conserve le noyer Canaletto et ses teintes chaudes, l’acier brossé, et bien entendu le cuir et les tissus Hermès… Aujourd’hui encore, la collection les Nécessaires développe un sens aigu de l’objet, de son utilité à sa place dans la maison.

Ce nom, Philippe Nigro l’a déniché en collaboration avec la maison. Il fait référence aux meubles d’usage qui, jusqu’au XIXe siècle, abritaient des ustensiles permettant de répondre aux différents besoins de la vie quotidienne, et combinant tous plusieurs fonctions : s’asseoir, se détendre, ranger ou dissimuler des objets… Dans le même esprit, la collection d’aujourd’hui requiert la collaboration d’artisans d’exception. Le Carré d’Assise a ainsi été imaginé dans deux hauteurs, ce, afin de s’offrir en table d’appoint : avec son piètement en noyer Canaletto, il se pare de cuir ou de tissus aux motifs narratifs (Jardin d’osier) ou graphiques (Paddock et Chevron abaca). La housse du Carré d’assise se retirant au gré des envies, la pièce gagne en singularité dans un jeu de construction où le plus important demeure la liberté, quand rien n’est ni figé, ni imposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *