Le Manteau Follement Sixties de Chloé Automne/Hiver 2017-2018

« Je voulais qu’on se souvienne de moi pour avoir introduit une touche britannique à cette maison française. Ils ont toujours eu des créateurs anglais, mais je souhaitais apporter l’influence et les références culturelles avec lesquelles j’ai grandi. J’arrive aujourd’hui avec ces pantalons de sport, ces chemises de bûcheron et ces références musicales qui sont importantes en Angleterre. Je voulais que tout cela fasse partie des codes de Chloé » annonçait  Clare Waight Keller. Il faut dire que la directrice artistique a clairement réussi son pari. En injectant une dose de ce cool Britannique à l’esthétique de la fille Chloé, Clare Waight Keller a définitivement rajeuni l’esprit de la fondatrice,  Gaby Aghion. Backstage, elle décrit d’ailleurs la fille Chloé à son arrivée en 2011 comme « beaucoup plus douce qu’aujourd’hui » ; pour sa dernière collection, c’est ainsi une attitude un brin psychédélique et encanaillée qui accompagne la fille Chloé.

Oui, « la fille Chloé reste une fille. Ce n’est pas une femme. Une fille très sûre d’elle et très féminine » et c’est à ce titre qu’elle se déploie dans une garde-robe inspirée du film d’animation Yellow Submarine de 1968 – assumant ses délires psychédéliques et ses rêves éveillés. On retrouve les contours des visages sur de grosses mailles, les volutes hippies à travers les imprimés moutarde et kaki (dessinés à la main) des robes courtes et légères.

Dans les pièces, cela se traduit aussi et surtout dans ce manteau aux ondulations légères, et à la teinte friande – court et alluré de boutons bambou, coupé dans un ton pastel d’eau, le must have de la saison Automne/Hiver 2017-2018 se comprend ici avec une attitude chic et cool… Légère et un côté un peu tomboy, un mix féminin-masculin, la pièce maîtresse du vestiaire de Clare Waight Keller promet de ravir les aficionados de la maison Chloé, au moins une dernière fois.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *